Cliquez sur Intertas pour revenir à la page d'accueil

Le Portail des Travaux Publics & des Réseaux

Electricité - Télécom - Fibres - Gaz - Eau  - Ferroviaires - Pipe line - Drainage - Routes

Qui sommes nous ?     Inscription gratuite comme membre    Entreprises ciblées     Recommandez ce site    Intertas.fr dans favoris    Contactez-nous

Inscrivez vous gratuitement à la lettre d'informations

Envoyez gratuitement vos communiqués

Consulter la totalité des articles par thème

Actualités Chantiers

Actualités Matériels

Actualités Fournitures

Dernières actualités

SUITE DES ACTUALITES GENERALES

Intertas - 31.05.11 : Sites et sols pollués : Le Laboratoire National de Métrologie et d'essais lance la certification des prestataires dans le domaine des sites et sols pollués. Les entreprises publiques ou privées chargées de la réhabilitation des sites et sols pollués ont besoin d’identifier les prestataires pouvant réaliser un service de qualité, en fonction de l’état de l’art et des dispositions législatives et réglementaires en vigueur. Pour améliorer de manière opérationnelle et réelle la qualité des métiers du secteur, le Ministère de l'Environnement, du Développement Durable, du Transport et du Logement (MEDDTL), a piloté l’élaboration d’un ensemble de normes de services et d’un référentiel de certification.

 

Intertas - 31.05.11 : Compagnie du vent : Jean-Michel Germa, l'ancien président de la Compagnie du vent débarqué de ses fonctions par l'actionnaire majoritaire GDF-Suez, a annoncé contester sa révocation devant le tribunal de commerce de Montpellier dont le référé est prévu le 9 juin. M. Germa a été remplacé vendredi par Thierry Conil à la tête de cette entreprise montpelliéraine de 156 salariés spécialisée dans l'éolien, a-t-il déclaré lundi à Montpellier lors d'une conférence de presse. Il est revenu sur les griefs qui l'opposent à son actionnaire majoritaire, lui reprochant notamment de siphonner les actifs et le savoir-faire de l'entreprise au profit d'autres entités du groupe.

 

Intertas - 31.05.11 : Spie est quasiment vendu : Le fonds d'investissement PAI Partners annonce la vente du groupe d'ingénierie électrique Spie pour 2,1 milliards d'euros, au groupement mené par le fonds Clayton, Dubilier et Rice associé à Axa Private Equity et à la Caisse de dépôt et placement du Québec. Une bonne opération pour PAI Partners qui espérait valoriser sa participation entre 1,5 et 2 milliards. Surtout, le fonds d'investissement réalise une belle plus-value puisqu'il avait acquis Spie (il détient 87,25% du capital) pour 980 millions d'euros en juillet 2006. En présentant les résultats de son groupe en mars dernier, Gauthier Louette, P-DG, indiquait ne pas voir beaucoup de fonds français qui pourraient être intéressés et pour le moment il n'y a pas eu de marque d'intérêt de la part des industriels ou de fonds souverains. Gauthier Louette n'a pas donc pas caché sa satisfaction. Cette opération bénéficie de notre soutien total car elle préserve l'indépendance de Spie, garantit le développement de l'entreprise et associe les salariés à la croissance du groupe» indique-t-il dans un communiqué. Le management de Spie va dès maintenant engager l'information et la consultation des comités d'entreprise

 

Intertas - 30.05.11 : Salon des Solutions Techniques Territoriales : Il aura lieu les 8 , 9 et 10 juin 2011 au Parc Chanot de Marseille. Il se déroulera dans le cadre des Assises Nationales de l’Ingénierie Territoriale. A cette occasion, le salon rassemblera plus de 80 exposants autour d’une offre dédiée : Aménagement urbain, Bâtiments, travaux publics et voirie, environnement et énergie, informatique… Les Assises nationales de l'ingénierie territoriale sont orchestrées par les associations de cadres techniques territoriaux, l'AITF et l'ATTF (association qui regroupe depuis le 1er décembre les contrôleurs territoriaux membres de l'ACTTF). Pour la quatrième édition, les deux associations de la filière technique territoriale ont choisi les Assises Nationales de l’Ingénierie Territoriale comme événement de référence dans leur domaine d’activités. Elles tiendront ainsi leur congrès annuel respectif au cours de la manifestation

 

Intertas - 28.05.11 : GDF Suez : Elle a annoncé le départ du président fondateur Jean-Michel Germa de la Compagnie du Vent, sa filiale spécialisée dans l'éolien, en raison de divergences de vues sur la stratégie. L'énergéticien français a indiqué dans un communiqué que Jean-Michel Germa serait remplacé par Thierry Conil, qui a participé depuis 2008 au développement des énergies renouvelables de GDF Suez en France. Le groupe, qui a annoncé le 18 mai un accord avec Vinci et Areva pour répondre ensemble à l'appel d'offres pour la mise en place de cinq parcs éoliens au large des côtes françaises, explique qu'il a choisi une stratégie de partenariats tandis que Jean-Michel Germa privilégiait une démarche de développement indépendant. Jean-Michel Germa, qui devait quitter ses fonctions le 29 novembre, avait présenté en février Thierry Conil comme le futur directeur général désigné de la société

 

Intertas - 26.05.11 : Salon de la géotechnique : Ces journées se tiendront les 22 et 23 juin au palais des congrès de Beaune.  Organisées tous les deux ans et représentent aujourd'hui le rendez-vous traditionnel des professionnels de l’ingénierie géotechnique, du forage et des fondations ainsi que de leurs partenaires. La géotechnique est essentiel dans tout projet de construction, elle est le gage d'un développement durable. SOLSCOPE, au fil des années, poursuit et accroît son rôle de lieu d'échanges entre tous les partenaires de la géotechnique. Maîtres d'ouvrages, bureaux d'études, chercheurs, foreurs, contrôleurs, entrepreneurs, assureurs, experts, avocats, fabricants et distributeurs de matériels... trouvent dans SOLSCOPE un colloque rassembleur et ouvert afin que les différents intervenants se comprennent mieux, chacun dépendant de tous les autres dans l'acte de construire.

Intertas - 25.05.11 : Liebherr  : Le fabricant d'engins de construction va installer à Colmar une nouvelle unité de recherche et de fabrication consacré aux composants pour les engins miniers du groupe Liebherr. Selon l'AFP, cette unité  entraînera la création de cent nouveaux emplois hautement qualifiés. La nouvelle unité s'installera sur un terrain de 4,5 ha qui sera acquis auprès de la ville de Colmar. La seconde phase sera la construction d'une unité de fabrication spécifique, détaille un document interne du groupe que s'est procuré l'AFP. Le budget total lié au projet s'élève à 80 millions d'euros, affirment les auteurs du document, sans plus de précision. Le groupe familial Liebherr, qui compte parmi les plus grands fabricants mondiaux d'engins de construction, employait fin 2009 32.000 salariés dans douze pays, pour un chiffre d'affaires de 6,96 milliards d'euros. Sa filiale française Liebherr-France, implantée à Colmar depuis 1961, est spécialisée dans la fabrication de pelleteuses

 

Intertas - 24.05.11 : DLR : La Fédération nationale des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment, travaux publics et manutention annonce l’arrivée d’un nouveau secrétaire général, Hervé Rebollo en remplacement de Francis Gilberg qui a occupé ce poste pendant de nombreuses années avant d’en partir en 2010. Agé de 47 ans, énergique, Hervé Rebollo connait la distribution et tous les enjeux liés à la vie d’une Fédération.Après un changement de présidence l’an dernier, Bernard Pointet succédant à Michel Gable, l’équipe dirigeante du DLR poursuit sa mutation

 

Intertas - 24.05.11 : Justice : La Commission européenne a infligé mardi une amende de 8 millions d'euros au groupe de services Suez Environnement et à sa filiale Lyonnaise des Eaux pour bris de scellé lors d'une inspection. Du 13 au 16 avril 2010, la Commission, soupçonnant des agissements anticoncurrentiels, a mené une inspection dans les locaux de plusieurs sociétés françaises de gestion de l'eau, parmi lesquelles LDE. De retour sur les lieux le matin du deuxième jour, les fonctionnaires de la Commission ont constaté le bris d'un scellé au siège de LDE. LDE et Suez Environnement ont admis qu'un employé de LDE avait brisé le scellé tout en affirmant qu'il ne s'agissait pas d'un acte délibéré. La Commission a affirmé avoir tenu compte de "la coopération immédiate et constructive" dont ont fait preuve Suez Environnement et LDE en communiquant des informations allant au-delà de leurs obligations. L'enquête sur les pratiques anticoncurrentielles présumées dans les secteurs de l'eau et de l'assainissement est toujours en cours

 

Intertas - 23.05.11 : Fiscalité : Le gazole non routier bénéficie désormais de la même fiscalité que le fioul domestique utilisé comme carburant. Les prix ne le seront pas forcément, les fabricants et les distributeurs restent libres de vendre le GNR plus cher que le fioul domestique. Une circulaire du ministère du Budget datée du 27 avril 2011 précise que le gazole non routier (code U173) est soumis à la TVA sur une base identique à celle du fioul domestique destiné à un usage de carburant (code U120, U119 et U155). Il est soumis à la même taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (5,66 €/hl) et à la même rémunération pour le comité professionnel des stocks stratégiques pétroliers (0,54 €/hl)

 

Intertas - 18.05.11 : Ligne à très haute tension : Le gestionnaire du réseau français d'électricité RTE a obtenu gain de cause en justice face à des éleveurs de Corrèze, implantés le long d'une ligne à très haute tension en Corrèze et qui assurent qu'elle est à l'origine des troubles constatés sur ses animaux. Dans un jugement rendu, la Cour de Cassation confirme et valide la position de la cour d'appel au terme de laquelle l'existence d'un lien de causalité n'était pas suffisamment caractérisée.. En première instance, en 2008, la justice avait condamné RTE à verser près de 400.000 euros au Groupement agricole d'Exploitation en Commun (GAEC) de la famille Marcouyoux, situé à Latronche, pour le préjudice direct, matériel et certain subi par leur élevage porcin et bovin. Le jugement faisait état d'un taux de natalité porcine anormalement bas et d'un taux de mortalité infantile élevé, de génisses chétives souffrant pour partie d'hémorragies ou d'avortements inexpliqués ou encore de maladies digestives ou génitales constatées sur les vaches. Il s'agissait de la première décision de justice établissant un lien de causalité entre une ligne à très haute tension et des troubles sanitaires sur des animaux. Les effets sanitaires des lignes à haute et très haute tension (THT) sur les populations -- humaines ou animales -- vivant à proximité sont l'objet de vives controverses. RTE rappelle son engagement d'écoute et de dialogue avec les éleveurs qui pourraient s'interroger sur les effets éventuels des lignes électriques à haute ou très haute tension à proximité de leur exploitation, conclut le communiqué

 

Intertas - 13.05.11 : LGV Montpellier-Perpignan : le financement des études préalables à la DUP est bouclé. Le montant des études préalables pour cette ligne grande vitesse de 160 km, qui pourrait être mise en service à l'horizon 2020, s'élève à 37,8 millions d'euros. Le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Thierry Mariani, a signé jeudi 12 mai à Montpellier avec les représentants de RFF et de huit collectivités locales le protocole définitif de financement des études préalables à la déclaration d'utilité publique de la LGV Montpellier-Perpignan, longue de 160 km et qui pourrait être mise en service à l'horizon 2020

 

Intertas - 10.05.11 : Observatoire National DT/DICT : Parmi les 21 membres de l'observatoire, Dict Services sera un intervenant incontournable par leurs expériences. L'observatoire a pour missions d'exploiter les retours d'expériences tirés du terrain pour en tirer le meilleur parti et de sensibiliser toutes les parties prenantes sur les règles de sécurité et les futures dispositions réglementaires. L'Observatoire National DT/DICT a comme objectif de promouvoir les bons comportements et favoriser la dématérialisation des échanges entre tous les intervenants entrant dans la réalisation de travaux à proximité de réseaux.
DICT Services est devenu un acteur majeur dans la profession. Dictservices propose la création, envoi et gestion de vos formulaires DICT, DR, DA et récépissés sur internet. DICT Services est la solution web simple, rapide et sécurisée, pour toutes les entreprises de BTP, les bureaux d’études, les canalisateurs, les exploitants de réseaux, les collectivités

 

Intertas - 09.05.11 : Reconstruction de 29 barrages : Voies navigables de France vient de retenir les 4 groupements candidats admis à participer à la procédure de dialogue compétitif qui devrait s'ouvrir dans les prochaines semaines pour la reconstruction de 29 barrages manuels sur l'Aisne et la Meuse en contrat de partenariat. VNF) avait lancé le 19 octobre 2010 l'avis d'appel public à candidature. Les quatre groupements (Vinci Concessions, NGE, SPIE Batignolles, et Bouygues Travaux Publics Régions France) qui se sont porté candidats pour la réalisation de ce projet qui prévoit de confier au partenaire privé, le financement, la conception, la construction, l'exploitation, la maintenance et la régénération des 29 barrages et de leurs équipements associés, sont retenus pour la suite de la procédure, prévue sous la forme d'un dialogue compétitif d'environ 18 mois. La signature du contrat étant prévue fin 2012

 

Intertas - 06.05.11 : Canalisateurs de France : (communiqué) Après le lancement en novembre 2010 du site internet dédié au Label Canalisateur; l'organisation professionnelle membre de la FNTP, , vient de refondre son site générique pour permettre à tous les professionnels et institutionnels liés au secteur (entreprises de canalisations, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre) mais aussi en particulier aux jeunes en cours d’orientation d’accéder plus facilement à des informations sur le métier de canalisateur et plus généralement sur le secteur d’activité. Le site a pour vocation de devenir un véritable outil de travail pour l’ensemble des acteurs de la filière mais aussi d’informer un public plus large sur la diversité des travaux de canalisations : réseaux d’eau (potable, brute, irrigation), assainissement collectif (eaux usées et pluviales), assainissement autonome, gaz et fluides divers sous pression, réhabilitation des réseaux, etc. Tous ces travaux de canalisations réalisés dans un souci permanent de sécurité contribuent quotidiennement à l’amélioration du confort et de l’hygiène des Français, à leur sécurité et à la protection de l’environnement. Au-delà d’une nouvelle charte graphique plus conviviale, l’ergonomie du site a été profondément améliorée, offrant une exploration plus aisée de l’ensemble des ressources disponibles. Des outils spécifiques ont été spécialement développés comme une rubrique « vie des régions », un annuaire des entreprises adhérentes à Canalisateurs de France et un espace réservé aux adhérents plus étendu. Le site permet aussi de s’inscrire à la newsletter et de commander les publications de Canalisateurs de France. (Patricia Desmerger)

 

Intertas - 05.05.11 : CEOCOR : Le rendez-vous dédié à la corrosion dans les réseaux d’eau et de gaz sera organisé du 17 au 20 mai 2011, par l’Association Scientifique et Technique de l’Eau et de l’Environnement, membre adhérent officiel du Comité Européen d’Etude de la Corrosion pour la France, à Menthon Saint Bernard (74). Les coûts liés aux problèmes de corrosion sont estimés à environ 400 milliards de dollars par an dans le monde pour les industries de l’eau, sans compter les pertes d’exploitation, le coût des réparations et les dommages causés. Selon les professionnels, 40% de ces coûts pourraient être évités sans dépenses supplémentaires, simplement en mettant en œuvre de bonnes pratiques et une saine gestion. C’est tout l’enjeu du congrès du Comité Européen d’Etude de la Corrosion et de la protection des canalisations et ouvrages, destiné aux chercheurs, techniciens et exploitants de réseaux et d’installation de production et de distribution d’eau et de gaz concernés par ces différents enjeux. Pour en savoir plus : www.astee.org

 

Intertas - 05.05.11 : Office International de l’Eau : Il fête ses 20 ans ! et inaugure les nouvelles installations pédagogiques du Centre National de Formation aux Métiers de l’Eau les à la Souterraine dans la Creuse. Il a vocation à développer les compétences pour mieux gérer l’eau en France, en Europe et dans le Monde entier en intervenant dans « ses trois métiers » : pour des projets d’appui institutionnel aux Pays qui le souhaitent, pour la formation des professionnels de l’eau et pour la diffusion et le partage des connaissances et des données. L’OIEau apporte ses compétences et celles de ses partenaires publics et privés pour faciliter les réformes institutionnelles et administratives voulues par les Autorités des Pays étrangers, afin d’améliorer la gestion des ressources en eau et des milieux aquatiques, ainsi que la gouvernance des services collectifs de l’eau.

 

Intertas - 05.05.11 : Compteurs intelligents : 2011 sera-t-elle l'année de Linky ? le compteur électrique communicant en développement qui pourrait remplacer les 35 millions de compteurs français traditionnels d’ici 2020  sera tranché cet été, avant le 21 septembre. Cette opération évaluée à 4 milliards d’euros, financés par ERDF, avec une moitié dépensée sur le matériel (compteurs, concentrateurs, système d'information) et l'autre moitié sur les frais de pose et d'installation. Pour le le ministre de l’énergie c'est une chance pour la croissance et l’emploi. L’installation de compteurs électriques relève d’une obligation européenne.

 

Intertas - 26.04.11 : Conjoncture dans les TP : Elle s'est nettement améliorée ces derniers mois dans les travaux publics en France, selon l'enquête trimestrielle sur le secteur publiée par l'Institut national de la statistique et des études économiques. L'activité de ces derniers mois est remontée bien au-dessus de sa moyenne de longue période selon les entrepreneurs de travaux publics interrogés par l'Insee en avril. Ce rebond s'explique, selon l'Institut, par "un effet de rattrapage, à la suite des mauvaises conditions climatiques du quatrième trimestre 2010". Toutefois, il s'atténuerait quelque peu au cours des trois prochains mois. Les entrepreneurs sont plus nombreux qu'en janvier à juger leurs carnets de commandes supérieurs à la normale pour cette période de l'année. "Les contraintes de production restent à un niveau très bas: seules 10% des entreprises déclarent être contraintes par une insuffisance de main-d'oeuvre", souligne l'Insee. L'emploi devrait s'améliorer, selon les chefs d'entreprise interrogés, car le solde d'opinion relatif aux effectifs remonte à un niveau supérieur à sa moyenne de longue période.

 

Intertas - 27.04.11 : Géothermie : La deuxième édition des Assises de la géothermie en Ile-de-France, organisée à Paris à l'initiative de l'Ademe, a regretté que les ressources géothermiques de l'Hexagone restent encore sous-exploitées. Devenue à la mode au lendemain du choc pétrolier, la géothermie a connu une véritable traversée du désert en France. On dénombre seulement 65 installations dédiées au chauffage urbain réalisées pour l'essentiel dans les années 1980. Elles assurent la couverture des besoins d'environ 200 000 équivalent-logements.L'objectif affiché est de multiplier par quatre d'ici 2020 le nombre de logements chauffés grâce à cette énergie renouvelable. La première région concernée est l'Ile-de-Francequi  représente à elle seule 80% du chauffage géothermique du pays.

 

Intertas - 27.04.11 : Fibre optique : Le gouvernement a donné les grandes lignes du développement de la fibre optique en France sur les dix prochaines années, combinant initiatives privées et publiques, la couverture des zones reculées étant un enjeu important pour le développement du territoire. Devant la hauteur des investissements demandés aux différents acteurs, l'Etat doit jongler entre les opérateurs privés et les collectivités locales pour tenter d'atteindre son objectif très optimiste d'une couverture de 100% du territoire en 2025. Il a donc détaillé mercredi une partie de son plan: la ventilation de deux milliards d'euros d'aides prévus dans le cadre du grand emprunt. Il a dévoilé la carte du déploiement de la fibre optique sur les dix prochaines années par six opérateurs privés : France Télécom, SFR, Iliad, Covage, Alsatis et une société de projet à créer, Ezyla. Ces opérateurs se sont engagé à raccorder d'ici 10 ans plus de 3.400 communes regroupant, avec les 148 communes constituant les zones très denses, près de 57% des ménages. Un milliard d'euros est donc dédié à des prêts aux opérateurs privés pour renforcer leur capacité d'investissement.

 

Intertas - 27.04.11 : SIPPEREC et EDF/ERDF : Ils sont parvenus à un accord sur le contrat de concession de la distribution et de la fourniture d’électricité. Quelque 390 km de travaux d'enfouissement de fils nus seront effectués d’ici à 2019. Dans la longue bataille financière et judiciaire qui oppose le syndicat intercommunal en Ile de France et ERDF, un compromis vient d’être signé entre les deux parties, actant un vaste programme d’investissement. Ainsi, ERDF s’engagerait à financer plusieurs dossiers en souffrance, à hauteur de 7 millions d’euros, comme des travaux en faveur des économies d’énergie, notamment en matière d’éclairage public et d’habitat social (1 M€). En outre, l’enfouissement des fils nus, nombreux dans la région, a été voté, et quelque 390 km de travaux seront effectués d’ici à 2019. L’investissement prévu s’élève à un peu moins de 100 M€, dont 40% sont engagés par ERDF.

 

Intertas - 29.04.11 : Report du salon TP Avenir 2011 : Le salon qui devait se dérouler du 16 au 18 juin prochain à Eurexpo, à Lyon, est annulé par son organisateur GL Events Exhibitions. TP Avenir, créé au début des années 90 et organisé tous les 3 ans, a toujours été un salon au service de la profession des TP. Cependant, malgré une forte mobilisation de leurs équipes ils n'ont pas pu convaincre les principaux acteurs de la région de participer à cette édition 2011. Dans ces circonstances, ils pensent qu’il est préférable d’annuler la tenue de ce salon, ne souhaitant pas vous accueillir sur un évènement qui ne vous donnerait pas satisfaction. GL Events Exhibitions reste en contact avec les organisations professionnelles et les principaux intervenants de ce marché afin d’étudier la possibilité d’imaginer un nouveau rendez-vous.

 

Intertas - 10.03.11 : Canal Seine-Nord Europe : La construction du canal à grand gabarit, qui doit relier la Seine et l'important réseau fluvial de l'Europe du Nord d'ici 2016, sera plaidé pour que cette réalisation soit effective. Le ministre de de l'Agriculture et de l'Aménagement du territoire auprès du gouvernement a déclaré qu'il plaidera auprès du Premier ministre et auprès du président de la République pour que cette réalisation soit effective. Le projet a connu des retards à cause de la difficulté à boucler son financement complexe de 4,2 milliards d'euros, partagés entre l'Etat, les collectivités locales, l'Europe et un futur partenaire privé. Bouygues Travaux Publics et Vinci Concessions ont chacun déposé leur candidature en 2009 pour la conception, la construction, la maintenance et l'exploitation du canal. La ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusco-Morizet avait estimé fin janvier devant l'Assemblée nationale que le financement était "assuré à un peu plus de 97%".

 

Intertas - 10.03.11 : GRT gaz : Mise en ligne de son nouveau service d’information de référence sur le marché du transport de gaz naturel. Cet outil, baptisé smart GRT gaz, propose plus de trente nouvelles données pour faciliter l’activité des utilisateurs du réseau (niveau de stock en conduite par zones d’équilibrage, restrictions de capacités…). Tous les points pertinents du réseau sont désormais couverts : points frontière avec les réseaux de transport adjacents, points de connexion avec les terminaux méthaniers et les stockages, points d’interface entre les zones d’équilibrage de GRTgaz et les points de consommation.Le gestionnaire du réseau de transport précise que ces indicateurs sont actualisés avec une fréquence proche du temps réelet l’interface offre la possibilité aux utilisateurs de configurer leur propre page d’accès aux données. www.grtgaz.com

 

Intertas - 10.03.11 : Samoter : Avec une légère baisse (98000 visiteurs) comparé au bilan 2008, le salon de Vérone a refermé ses portes. Cette 28e édition a tout de même marquée le retour en force des exposants internationaux, s’étant relevé plus vite de la crise qu’en Europe. Au final, 11 000 opérateurs étrangers sont venus visiter les stands des quelque 900 exposants issus des 4 coins du monde.

 

Intertas - 09.03.11 : 46ème congrès du DLR : 17 et 18 mars 2011au Palais des congrès de Reims. La fédération des distributeurs, loueurs, et réparateurs de matériels tient son congrès annuel à Reims. Les discussions, réservées aux adhérents, s’accompagnent d’une exposition ouverte aux constructeurs.

 

Intertas - 09.03.11 : Journée technique de RésO-PE :  Le réseau des professionnels des systèmes en polyéthylène organise une journée technique le 7 avril 2011 à  Orléans. Elle sera consacrée notamment les questions liées aux défaillances des réseaux, puis les techniques d'assemblage et de pose des canalisations en polyéthylène. Une démostration de soudure en gros diamiètre sera réalisée.

 

Intertas - 07.03.11 : MARAIS SA : Marais est désormais membre du conseil européen (FTTH Council) pour le développement et le déploiement de la fibre à large bande afin. La mission du Conseil est d'accélérer l'adoption FTTH à large bande par l'ensemble des acteurs à travers l'éducation et la promotion afin de fournir une infrastructure qui améliore la qualité de vie des citoyens, accroit l’efficacité et la compétitivité des entreprises sur le marché mondial et contribue à un meilleur environnement. Le Groupe Marais était présent lors de la dernière conférence FTTH qui s’est déroulé à Copenhague et qui a permit de rencontrer divers parties prenantes du secteur et de promouvoir ses technologies de déploiement du FTTH

 

Intertas - 03.03.11 : Deux nouveaux syndicats professionnels pour le traitement de l’eau : Synteau rassemble les ensembliers (conception et construction d’installations du traitement de l’eau) et le Siet rassemblant les équipementiers (fabricants d’équipements du traitement de l’eau). Les adhérents de ces syndicats ont, en effet, souhaité améliorer la représentativité et renforcer la cohérence et la lisibilité de leurs actions. Ces deux syndicats remplacent le Sniter (entreprise du traitement des eaux usées) et le Siep (entreprises du traitement de l’eau potable).

 

Intertas - 02.03.11 : Groupe Vinci : En 2010, le chiffre d'affaires du groupe Vinci a progressé de 8,6%, son résultat opérationnel et son bénéfice net de 11%. Pour l'année 2011, le Pdg de Vinci, a esquissé la stratégie de son groupe en s'implantant significativement dans les secteurs de l'énergie, du génie civil spécialisé et en poursuivant sa politique de croissance externe entamée depuis quelques années.

 

Intertas - 02.03.11 : RTE : Dans un communiqué, RTE a annoncé une forte progression de son résultat net de l'exercice 2010. En 2010, le chiffre d’affaires de RTE est en hausse de 6% et son résultat net récurrent progresse significativement de 169M€ par rapport à 2009. Le gestionnaire du réseau de transport souligne que ces bons résultats s’inscrivent dans un contexte économique et météorologique favorable et ainsi qu’à une reprise de la consommation des industriels.

Intertas - 28.02.11 : Gestionnaires de réseaux : Un arrêté publié au JO du 26 février fixe les modalités de fonctionnement du guichet unique prévu par le Code de l'environnement. Cet arrêté daté du 22 décembre 2010 précise les modalités de fonctionnement du guichet, prévu conformément à l'article L.554-2 du Code de l'environnement. Le téléservice dénommé réseaux-et-canalisations.gouv.fr est mis en œuvre par l'INERIS selon les modalités de fonctionnement fixées par cet arrêté, à savoir : champ d'application, services proposés par le téléservice, conditions générales de fourniture des services, utilisation des services par les usagers, utilisation des services par un déclarant, utilisation des services par un prestataire d'aide, traitement des données, qualité de service, dispositions comptables et financement, suivi et pilotage du téléservice, et relations avec l'administration.
Pour rappel, le décret publié au journal officiel du 22 décembre instaurait la mise en place d'un guichet unique, auprès de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques. Ce guichet est destiné à collecter les coordonnées des exploitants de tous réseaux implantés en France et les cartographies sommaires de ces réseaux, afin de permettre aux maîtres d'ouvrage et entreprises prévoyant des travaux à un endroit du territoire clairement déterminé d'avoir accès instantanément et gratuitement à la liste des exploitants dont les réseaux sont concernés par ces travaux.

 

Intertas - 23.02.11 : L'usine Liebherr-France de Colmar en grève : Depuis mardi des centaines de salariés du fabricant de pelleteuses se sont mis en grève et bloquaient leur usine de Colmar après des négociations infructueuses sur les salaires avec la direction. La grève a débuté à l'issue de la deuxième réunion de négociation annuelle obligatoire Le personnel demande une augmentation fixe de 120 euros brut par mois et la direction ne propose qu'une augmentation de 1,6%. Liebherr-France dispose de deux sites de production à Colmar. Le premier site emploie environ 1.400 personnes dans les activités travaux publics et le second compte environ 400 salariés dans la fabrication de pelles minières.

 

Intertas - 22.02.11 : Sorégies Réseaux de Distribution : Leur objectif prioritaire pour 2011 est d’anticiper au mieux les différents évènements pouvant perturber le réseau électrique. Pour atteindre cette objectif SRD prévoit des investissements significatifs qui seront consacrés au développement et au renouvellement des réseaux. Pour 2010 le bilan est positif. Lors de la tempête Xynthia, SRD a démontré son savoir faire technique et en étant opérationnel immédiatement avec leur personnel et des entreprises locales de travaux de réseaux. Sorégies Réseaux de Distribution assure au syndicat, qui regroupe 269 communes du département de la Vienne, le développement et l'exploitation des réseaux publics de distribution d'électricité, le raccordement et l'accès, dans des conditions non discriminatoires, aux réseaux publics de distribution et la validation et la transmission des données des comptages aux utilisateurs.

 

Intertas - 22.02.11 : Lancement des appels à projets : Dans le cadre des investissements d'avenir, les appels à projets Ville numérique et Systèmes de transport intelligents viennent d' être lancés. Ces deux appels à projets sont dotés au total de 2,25 milliards d'euros. L'appel à projets Ville numérique vise à soutenir les projets de recherche et développement sur les technologies, produits et services innovants de la ville intelligente et interactive. L'appel à projets Systèmes de transport intelligents a pour objectif de soutenir les projets de recherche et développement sur les technologies, produits et services innovants dans le domaine des technologies numériques des transports. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 31 mai 2011. Consulter les projets

 

Intertas - 21.02.11 : Synaba : Philippe Monnerie succède à Franck Wanert à la présidence du syndicat des bureaux d’études en assainissement. Le SYNABA siège dans différentes commissions et est présent sur de nombreuses manifestations. Il apporte ainsi toute son expertise technique. Philippe Monnerie a été nommé le 26 janvier dernier à la présidence, par contre les autres membres du bureau restent inchangés.
Les activité du Synaba concerne : L'assainissement collectif, l'assainissement non collectif, la gestion des déchets d'assainissement, la gestion des eaux de pluie et des eaux pluviales.

 

Intertas - 15.02.11 : Prescriptions techniques : Un arrêté et un avis de la commission de régulation de l'énergie viennent d'être publiés  au Journal Officiel du 15 février 2011 afin de modifier le creux de tension relatif aux prescriptions techniques de conception et de fonctionnement pour le raccordement à un réseau public de distribution d'électricité en basse tension ou en moyenne tension d'une installation de production d'énergie électrique.
Cliquez ici pour lire l'arrêté du 23 décembre 2010 modifiant le creux de tension fixé.
Cliquez ici pour lire la délibération du 18 novembre 2010 portant avis sur le projet d'arrêté

 

Intertas - 15.02.11 : SNCF : Des hélicoptères de la gendarmerie vont désormais surveiller le réseau de la SNCF pour lutter contre les vols de câbles, particulièrement en cuivre, qui ont doublé avec l'envolée des cours, provoquant des retards pour les trains et un gros préjudice pour la société. L'envolée des vols du cuivre, qui a atteint pour la première fois le 3 février le seuil record de 10.000 dollars (7.420 euros) la tonne à Londres, suscite de plus en plus d'émules. En 2010, le nombre des vols de métaux à doublé par rapport à 2009. En septembre 2010, la SNCF dénombrait quarante vols de câbles par semaine et évaluait son préjudice à plusieurs dizaines de millions d'euros.

 

Intertas - 10.02.11 : ERDF : (communiqué) Électricité Réseau Distribution France lance sa campagne de recrutement : 1400 embauches en 2011. La campagne active de recrutement sera réalisée en participant à de nombreux forums dans toute la France. Celle-ci débutera par le mondial des métiers à Lyon et accompagne la stratégie de développement industriel de l’entreprise (modernisation des réseaux, renforcement de l’expertise...). Pour en savoir plus consultez  le communiqué de presse

 

Intertas - 08.02.11 : Recrutement : Les GEIQ regroupent des entreprises, qui pour résoudre leurs problèmes structurels de recrutement parient sur le potentiel des personnes éloignées de l’emploi. Par exemple la Sade recrute actuellement des canalisateurs à Saint-Herblain par l'intermédiaire des GEIQ qui est  est une de leurs filières de recrutement. Les GEIQ regroupent des entreprises qui, pour résoudre leurs problèmes de recrutement, parient sur le potentiel des personnes en difficulté d’accès à l’emploi. Ainsi les GEIQ sont des entreprises qui embauchent directement les publics ciblés (jeunes sans qualification, demandeurs d’emploi de longue durée, bénéficiaires du RMI) puis les mettent à disposition des entreprises adhérentes en organisant une alternance entre apprentissages théoriques et situations de travail concrètes. C’est la raison pour laquelle les GEIQ utilisent très majoritairement le contrat de professionnalisation comme support de leurs parcours.

 

Intertas - 08.02.11 : Délais de paiement : Une charte de bonnes pratiques signée par ERDF, le Serce, et la FNTP. L'objectif de l'accord signé le 4 février 2011 est de Lutter contre les délais cachés qui ralentissent le règlement des travaux réalisés sur les réseaux publics de distribution d'électricité. Cette accord sera un complément à la la loi LME.
La démarche de progrès partagée se décline en quatre points : les conditions de suivi des chantiers entre ERDF et les entreprises de travaux, les conditions d'établissement du relevé contradictoire entre ERDF et l'entreprise de travaux, les conditions d'établissement de la facture par l'entreprise de travaux, et le traitement des matériels mis à la disposition des entreprises par ERDF pour la réalisation des chantiers.
La charte prévoit notamment des délais à respecter concernant l'établissement du relevé contradictoire entre le maître d'ouvrage et l'entreprise de travaux, pour les demandes qui interviendront à compter du 2 mai prochain. Ainsi, pour les chantiers faisant l'objet de relevés contradictoires individualisés, ERDF et le Serce s'engagent à ce que leur délai de signature n'excède pas quinze jours calendaires.

Intertas - 07.02.11 : Belmonte : La société de rabotage routier et de balayage (300 salariés) traverse une période délicate. Faute de surmonter les effets de la crise née à l’été 2008, son PDG, s’est résolu à faire appel aux juges du tribunal de commerce de Montpellier. Il a déposé auprès de la juridiction, un dossier dans lequel il sollicite l’ouverture d’une procédure collective, débouchant sur une mise en redressement judiciaire. La démarche doit permettre d’apporter un peu d’oxygène aux finances de Belmonte, société qui intervient en sous-traitance des majors des travaux publics (Bouygues, Vinci, Eiffage) pour des travaux routiers de rabotage et de balayage. Le bénéfice de la procédure collective va nous permettre de geler le passif et de montrer que l’entreprise a les capacités pour continuer son exploitation en faisant face aux dépenses. Depuis le déclenchement de la crise, Belmonte, qui réalisait alors 44 M€ de chiffre d’affaires, a perdu 10 M€ en deux ans. Depuis 8 mois il était en discussions avec un fonds d’investissement français, mais celui-ci s’est retiré brutalement. Il a repris à reprendre des discussions avec trois autres partenaires. Il se déclare être prêt à céder une partie du capital pour assurer la pérennité de l’entreprise.

 

Intertas - 07.02.11 : Syndicat d’électrification de la Corse du Sud : Le premier président du syndicat d’électrification de la Corse du Sud a été élu. Jean-Jacques Panunzi a réussi ce que l’on aimerait bien réaliser également en Haute Corse, la fusion des différents syndicats d’électrification. Antoine Leca président du syndicat de la partie nord de la Corse du Sud et Georges Mela, président du syndicat de l’extrême sud ont donc trouvé l’accord parfait avec Jean Jacques Panunzi, ce qui va bien faciliter les choses. Il faut savoir que cette fusion découle de la loi et qu’il y a à la clé 15 millions d’€ pour faciliter et améliorer la distribution du courant en moyenne tension.

 

Intertas - 03.02.11 : SCAM : Pour être sûre de repartir du bon pied quand la reprise s'amorcera, la SCAM, un des majors de la pose de canalisation, vient de sacrifier près d'un quart de ses effectifs (52 licenciements économiques et 30 départs volontaires sur un effectif de 400 personnes). Après avoir racheté la filiale canalisation au groupe Eiffage en 1995, et hissé la Société de Construction Atlantique Méditerranée basée à Garidech (31), au rang de première entreprise indépendante spécialisée dans la pose des canalisations, le patron de la Scam, a été rattrapé par la crise. Pendant 15 ans cette entreprise a recruté et formé du personnel tous les ans. Début avril le tribunal de commerce dira s'il valide le plan de continuation présenté de 14 janvier. La réduction des effectifs permettra à l'entreprise de ne plus courir après les marchés à n'importe quel prix.  De nouvelles activités, telles que la réhabilitation et le repérage des réseaux, le traitement et la distribution d'eau potable devraient leurs permettre d'envisager de meilleurs jours.

 

Intertas - 03.02.11 : SEIMAT :  Le Syndicat des Entreprises Internationales de Matériels de Travaux Publics, Mines et Carrières, Bâtiment et Levage a présenté les grandes tendances de l’année 2010 . Avec +23% en 2010, les ventes de matériels de chantier ont amorcé leur reprise. Mais les volumes restent deux fois moins élevés qu'avant la crise. Pas d'euphorie cependant : les ventes étaient tombées si bas que cette belle remontée permet tout juste d'atteindre la moitié des volumes d'avant la crise. Selon les statistiques par catégories de matériels, il apparaît que les entreprises de travaux publics ont davantage investi que les entreprises de bâtiment. Les loueurs, eux, ont modestement acheté. Les achats de 2010 sont principalement du renouvellement de matériels vieillissant. Il va falloir attendre 2011 ou plus probablement 2012 pour retrouver des investissements de développement.

 

Intertas - 01.02.11 : Carrefour des gestions locales de l'eau : Pour sa 12 ème édition il à réuni 5300 participants et confirme sa position de rendez-vous incontournable des gestionnaires de l'eau en France. Pendant deux jours, 35 conférences ont permis aux décideurs des collectivités de confronter leurs expériences sur des thématiques aussi variées que : Les milieux aquatiques, L'assainissement collectif et autonome, Les économies d'eau, Les zones humides, La gestion des services d'eau.
Le salon professionnel, qui regroupait 190 exposants à été l’occasion de présenter les innovations techniques au service des gestionnaires de l’eau

 

Intertas - 28.01.11 : Très haut débit Internet : ATMB met son réseau de fibres optiques au service des communes de Sallanches et de Chamonix-Mont-Blanc. En collaboration avec la Régie d'électricité de Sallanches et la ville de Chamonix-Mont-Blanc. Forte de son réseau de fibres optiques et de son savoir-faire, Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc contribue au déploiement de nouveaux services pour les habitants de Haute-Savoie. ATMB a permis de connecter à très haut débit les deux communes ainsi que leurs hôpitaux. De plus, à l’occasion de la coupe du monde de ski alpin, un partenariat inédit a été noué entre ATMB, le fournisseur d’accès Via Numérica (filiale de Botanic), la ville de Chamonix-Mont-Blanc et la régie municipale Chamonix Télécom.

 

Intertas - 28.01.11 : Loueurs de matériel : Les dirigeants du DLR espèrent que 2011 sera l’année de la reprise, après une année 2010 en demi-teinte. Le DLR reste prudent, notant que l’activité des loueurs s’inscrit dans un contexte économique de reprise incertaine notamment dans le secteur du BTP. L'association des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériel de BTP reconnaît que l’année 2011 a bien commencé. Selon Bertrand Carret, président du groupe Location du DLR, le mois de janvier a été très bon, nous voyons chez certains adhérents des hausses de 15% du chiffre d’affaires. Des chiffres qui poussent à l’optimisme, d’autant que la profession espère profiter des taux de crédits bancaires bas, et du démarrage des grands chantiers.

 

Intertas - 27.01.11 : CANALISATEURS DE FRANCE : Lance le diplôme professionnel de Certification de Qualification Professionnelle de Compagnon Canalisateur. Canalisateurs de France a mis en place le CQP pour accompagner les professionnels du secteur, les valoriser et faire reconnaître leur savoir-faire. Le Compagnon Canalisateur exécute en équipe, en appliquant toutes les règles de sécurité, des travaux délicats et complexes, dans un environnement souvent difficile, nécessitant une grande technicité, et une expérience pointue. C’est pourquoi Canalisateurs de France a mis en place le CQP « Compagnon Canalisateur » pour accompagner les professionnels du secteur, les valoriser et faire reconnaître leur savoir-faire. Le CQP - Certification de Qualification Professionnelle - est un diplôme s’adressant au poseur de canalisations confirmé (trois ans d’expérience souhaitée dans l’emploi). Il est délivré par les CPNE (Commission Paritaire Nationale de l’Emploi), instances reconnues par l’Etat et les partenaires sociaux. Il est reconnu par la convention collective des Travaux Publics et valable dans toutes les entreprises de la branche professionnelle. Le CQP est aussi un moyen de fidéliser les salariés des entreprises de canalisations et de valoriser l’image de leur entreprise vis à vis des clients en mettant en avant la haute qualification du personnel. Il permet également de valider officiellement au niveau de la profession les acquis de l’expérience professionnelle. L’entreprise s’assure que le niveau de compétences du salarié est en adéquation avec le niveau requis pour obtenir le diplôme.

En raison de la diversité des activités liées à la fonction «Compagnon Canalisateur», 3 options sont proposées : Adduction d’eau potable (AEP), Assainissement, Maintenance et entretien des canalisations et branchements AEP.
Les trois étapes de l’obtention du CQP :
Le carnet de validation des compétences à remplir au sein de l’entreprise, est un référentiel de compétences, de l’emploi de poseur. Il permet d’évaluer en entreprise les compétences maîtrisées par le candidat. - Le questionnaire à choix multiples comporte 26 à 35 questions auxquelles le candidat répond. Il permet de vérifier, en complément des compétences observables sur le terrain, les connaissances générales et techniques maîtrisées par le candidat et ses capacités professionnelles. - L’entretien avec le jury permet de vérifier et compléter les informations contenues dans le « carnet de validation des compétences » du candidat et les résultats obtenus au questionnaire de choix multiples. Le jury est composé de 4 membres : 2 représentants Employeur et 2 représentants Salarié.

CALENDRIER DES SESSIONS 2011
· Session du 18 mai à Toulouse : option Adduction d’eau potable (AEP) et option Assainissement.
· Session du 8 juin à Lyon : option Adduction d’eau potable (AEP) et option Assainissement.
· Session du 22 juin à Paris : option Adduction d’eau potable (AEP), option Assainissement et option Maintenance.
· Session du 12 octobre à Rennes : option Adduction d’eau potable (AEP) et option Assainissement.
· Session du 19 octobre à Dijon : option Adduction d’eau potable (AEP) et option Assainissement.
Dossiers d’inscription téléchargeables sur www.cfcegletons.com
 

Intertas - 26.01.11 : FSTT : Participez aux 4e Trophées du Sans Tranchée récompensant les meilleures initiatives pour la réduction des nuisances lors de la réalisation de travaux grâce aux techniques sans tranchée. Les Trophées 2011 seront décernés lors du salon Ville Sans Tranchée qui se tient du 15 au 17 juin 2011 à Cergy-Pontoise.
Présentez vos initit
aives et vos innovations dans l’une des catégories suivantes : Collectivité (Maître d’ouvrage) - Entreprise – innovation - Etudiant (thèse - projet)
Inscrivez-vous

 

Intertas - 24.01.11 : RTE lance une concertation : Dénommé « projet 2 Loires » par Réseau de Transport d’Électricité, cette nouvelle ligne qui couvre l’axe Le Puy-Yssingelais-St-Etienne, remplacera celle existante à 225 000 volts, jugée vieillissante. L’aire d’étude a été validée en 2010. En 2011, plusieurs fuseaux seront proposés à la population et aux associations. Le choix du fuseau sera connu en septembre prochain. Précisons que les différents fuseaux seront présentés à l’ensemble des acteurs de la concertation, en préfecture de la Loire, en mai 2011, et le choix du fuseau sera effectué en septembre.  Il s’agit d’une démarche d'écoute et d’échanges avec les habitants, pour mieux appréhender le cadre de vie, apporter un regard différent et une connaissance non formalisée dans la documentation sur le territoire, précise RTE. Ce n’est qu’à mi-2014 que seront engagés les travaux de cette ligne à 225 000 volts, avant une livraison programmée en 2016.

 

Intertas - 21.01.11 : Groupe SALTI : Selon le communiqué diffusé sur leur blog, 136 861 visiteurs en 2010 ont visité leur site internet. Créée en 1950, cette entreprise familiale fut une des premières sociétés à se spécialiser dans la location de matériel pour le BTP et l'industrie. Le Groupe SALTI a construit sa réputation sur la qualité de ses services et sur son professionnalisme en proposant toujours la réponse la mieux adaptée à vos interventions. Leurs agences de location sont réparties sur toute la France et des milliers de matériels de location.Le Groupe SALTI a participé à de nombreuses réalisations prestigieuses telles que la construction des lignes TGV et leurs gares, le Tunnel sous la Manche ou le Stade de France.
Le Groupe SALTI est organisé autour de 3 gammes de produits, très spécialisés dans leur domaine:
Elevation de personnes dispose d'un large choix de nacelles élévatrices de personnel - Matériels pour le BTP et l’Industrie loue des matériels de chantier pour le bâtiment, les travaux publics   quelque soit leur taille et également pour l'industrie - Fraisage Sciage Tranchage est spécialisé dans la location de fraiseuses routières, trancheuses et scies à rocher.

 

Intertas - 20.01.11 : Marchés publics : La direction générale des finances publiques  a mis en place sur son site  une procédure de délivrance des attestations fiscales et sociales. Ces attestations constituent l'une des pièces clefs de tout dossier de candidature à un marché public. Ce service est accessible aux entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés et assujetties à la TVA. Les attestations sont délivrées en temps réel en format PDF et peuvent être sauvegardées et éditées par la société elle-même, autant de fois que nécessaire au cours de l'année. Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Intertas - 18.01.11 : Qualification professionnel : Pour les professionnels des Travaux Sans Tranché, il sera indispensable avec la nouvelle réglementation (DR/DICT) qu'il relance rapidement le projet de création d’un contrat de qualification professionnelle. Comme dans de nombreuses activités, les qualifications professionnelles de l'entreprise ne seront plus à elles seules suffisantes pour justifier d'être sélectionnées sur un projet, il faudra également que les opérateurs soient personnellement qualifiés. Jusqu'à présent, selon le document distribué par la la FSTT du 17 septembre 2010 "La recherche de participants pour l’établissement d’un référentiel pour un Certificat de Qualification Professionnelle pour les Travaux Sans Tranchée se heurte pour l’instant au désintérêt de la plupart des entrepreneurs approchés". Par exemple le projet de contrat de qualification professionnelle de forage dirigé, réservé aux salariés en activité est destiné à valoriser les salariés ayant appris le métier du forage "sur le tas" par l'obtention d'un diplôme et à leur apporter une reconnaissance professionnelle. Les compétences acquises seront validées par un jury composé de professionnels.

 

Intertas - 18.01.11 : Kiloutou : Malgré une conjoncture morose, le groupe Kiloutou a ouvert 11 nouvelles agences, en 2010, pour être au plus près de ses clients. Toutes ces agences proposent en location courte, moyenne ou longue durée, la totalité des machines Kiloutou et les différents services qui sont attachées. Environ 200 nouveaux équipiers ont été embauchés. Actuellement, Kiloutou compte 283 agences réparti sur tout le territoire français. Avec un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2010, Kiloutou continue son développement en France auprès de ses clients : grands comptes nationaux, entreprises du BTP, artisans, collectivités et administrations, industries, services, PME. La société prévoit d’ailleurs d’ouvrir une quinzaine d’agences en 2011. Aujourd’hui, Kiloutou compte 2500 salariés formés avec une politique sociale très forte.

 

Intertas - 17.01.11 : Guichet Unique : Sogelink vient d'être désignée titulaire de l’appel d’offres européen pour une durée de 5 ans, lancé par l’Ineris, pour le développement et l’exploitation d’un guichet unique national visant à référencer l’ensemble des exploitants de réseaux du territoire français. Courant 2011, le guichet unique recensera les informations nécessaires sur les réseaux souterrains, aériens et subaquatiques sur le territoire français, afin de garantir la sécurité des biens et des personnes lors de la réalisation de chantiers. Aujourd’hui disponibles en mairie, ces informations seront en libre accès 24h/24 et 7j/7 sur le site www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr. Le 1er janvier 2012, maîtres d'ouvrage et entreprises auront l'obligation de l'utiliser.

 

Intertas - 15.01.11 : Eclairage public : La Ville de Paris a choisi de confier son éclairage, à un consortium composé d'ETDE et Aximum, deux filiales de Bouygues et de Vinci, au détriment de la filiale commune d'EDF et Veolia, Citelum, qui en avait la gestion jusqu'à présent a déposé un recours en référé devant le tribunal administratif pour tenter d'obtenir l'annulation de l'intégralité de l'appel d'offres. Ce contrat, qui comprend l'éclairage de 150.000 points lumineux de Paris, la maintenance et l'exploitation de ses éclairages publics et de ses feux tricolores, pèse plus de 900 millions d'euros sur dix ans.

 

Intertas - 15.01.11 : Wirtgen France : (communiqué) Benoît ETIENNE, 41 ans, rejoint le Groupe Wirtgen en tant que Président de Wirtgen France SAS à compter du 1er Janvier 2011. Il succède à Jean-Pierre Wimmer, décédé en juin 2010. M. ETIENNE est diplômé de l'ICAM Lille et de l’IFL Executive Management de la Stockholm School of Economics. Il bénéficie de près de 20 ans d'expérience dans le domaine des matériels tant du côté client que du côté fournisseur. Benoît ETIENNE a quitté la France en 2006 pour s'occuper successivement de l’Afrique de l'Est puis des matériels destinés à la construction et à l'industrie minière en Inde, pour le compte d’Atlas Copco. Il dirigeait précédemment Atlas Copco Forage et Démolition SAS depuis 2002.

 

Intertas - 13.01.11 : Compteurs Linky : ERDF donne à titre indicatif le chiffre de 202.772 compteurs Linky installés à la date du 12 janvier 2011.ERDF a donc rempli les deux tiers de l'objectif qui était de de poser 300.000 compteurs à fin 2010. Le distributeur affiche aussi un nombre significatif de compteurs communicants remplissant les fonctions voulues (et non pas se substituant simplement aux anciens compteurs). Selon les termes du décret du 31 août 2010, l'expérimentions est terminée , mais elle s’achèvera officiellement au premier semestre 2011 selon un communiqué du ministère de l'Ecologie. Il est probable que l'expérimentions permettra pas aux fournisseurs de tester complètement les fonctionnalités des compteurs Linky, puisque ces tests doivent être effectués dans le courant cette année, sans doute en parallèle à l'expérimentation de pose des compteurs. Il reste à savoir si l'évaluation intègrera ou non le retour sur expérience.

 

Intertas - 12.01.10 : Eolien : Selon une étude du cabinet Xerfi, la France sera incapable de tenir ses objectifs en matière de production d'énergie renouvelable, de source éolienne, comme le prévoit le Grenelle de l'environnement en 2020. En effet, le seuil fixé par le Grenelle de l'environnement à l'horizon 2020 est de 23% d'énergie renouvelable, dont 25.000 MW de capacité éolienne installée. Les spécialistes Xerfi du secteur indique dans une étude publiée en début de semaine que "le parc éolien français ne dépassera pas 15.000 mégawatts (MW) à terme, contre 25.000 MW prévus par le Grenelle Environnement".

 

Intertas - 12.01.11 : AFPA : L'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes a lancé une Web TV gratuite 24h/24 et entièrement dédiée à la formation professionnelle. Le site propose au programme : 4 chaînes, plus de 300 métiers en vidéo, des documents et dossiers disponibles depuis une médiathèque et 14 thématiques phares abordées (des réflexions sur l’insertion dans l’emploi, sur la mobilité professionnelle, en passant par l’impact du développement durable sur les référentiels de formation). http://www.webtv.afpa.fr

 

Intertas - 11.01.11 : Electrification ferroviaire : L’étude pour l’électrification de la ligne SNCF Caen/ Alençon/ Le Mans/ Tours, a été lancée à Alençon par les 3 régions : Basse-Normandie, Pays de la Loire, et Centre … elle va durer 10 mois. Les résultats de l'étude lancée seront connus à l'automne. Il faudra alors trouver les financements pour planter les caténaires. L’électrification de cette ligne permettra d’acheminer rapidement vers le sud : les marchandises des ports du Havre et de Caen. C'est même une opportunité pour le trafic de fret nord/sud, qui pourrait ainsi éviter la région parisienne et la vallée du Rhône, qui sont proches de la saturation. Pour les voyageurs, cette ligne est appelée à devenir le barreau ferroviaire entre le TGV normand qui doit arriver à Caen … Les résultats de l'étude lancée seront connus à l'automne. Il faudra alors trouver les financements pour planter les caténaires.

 

Intertas - 07.01.11 : INEO : La filiale de GDF SUEZ, vient d’acquérir la société éco-innovante SINOVIA spécialisée dans la gestion intelligente des systèmes de la ville. Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie d’innovation continue d’INEO et renforce sa compétitivité sur le marché de l’intégration et de la gestion des systèmes industriels et urbains. Créée en 2006, SINOVIA, start-up issue de la recherche scientifique française, s’est développée dans la conception de solutions de supervision multi-métiers et multi-techniques au service des villes, des sites industriels et des bâtiments. Elle apporte aujourd’hui à INEO son expertise et sa maîtrise des systèmes d’hypervision. notamment :  €COlighting, une solution de télégestion de l’éclairage public qui permet de maîtriser les consommations d’énergie et de réduire son empreinte carbone et ses coûts d’exploitation et OPENcontrol, une supervison multimétiers pour assurer en permanence le confort et la sécurité des personnes et des biens.

 

Intertas - 05.01.11 : Recommandations autour des lignes THT : Le rapport sur la maîtrise de l'urbanisme autour des lignes de transport d'électricité, par le Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies, porte sur la mise en œuvre des recommandations de l’AFSSET pour ne pas augmenter l’exposition des personnes sensibles aux champs magnétiques d’extrême basse fréquence générés par les lignes de transport d’électricité à très haute tension. Il dresse un état des lieux des équipements haute tension en France, des champs magnétiques qu’ils génèrent et de la réglementation et présente les dispositions adoptées par l’Union européenne et les principaux pays développés. Après une analyse des moyens juridiques susceptibles d’être mis en oeuvre et une évaluation des conséquences économiques des mesures envisagées, il expose ses conclusions et propositions. Compte tenu de considérations juridiques, économiques, psychologiques, ces dernières portent notamment sur la fixation d’un seuil maximal d’exposition permanente aux champs magnétiques et sur l’instauration d’une zone d'exclusion de 100 m autour des lignes pour des constructions nouvelles accueillant des personnes sensibles (hôpitaux, écoles, etc.).autour des lignes THT. La Suisse est le seul pays à se doter d'une réglementation en la matière.

 

Intertas - 04.01.11 : Gazole non routier obligatoire : Un arrêté, paru au Journal officiel le 31 décembre 2010 du Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, créé le gazole non routier. Son utilisation sera obligatoire dans tous les engins de construction à partir du 1er mai 2011. Coloré en rouge, sa teneur en soufre ne dépassera pas les 20mg/kg, ce qui lui permettra d'être brûlé sans dommages dans les moteurs antipollution nouvelle génération de type Étape 3B. Les instances représentatives du secteur avaient demandés aux pouvoirs publics d'utiliser une autre couleur pour le distinguer du fioul domestique qui, lui, n'aura pas les mêmes teneurs en soufre et détériorera les moteurs. L'administration s'y est opposé au motif que la couleur rouge distingue tous les gazoles bénéficiant d'une fiscalité spéciale, ce qui sera le cas du GNR. Pour l'instant, son niveau de taxation n'est pas connu, même si le chiffre le plus souvent évoqué est de 0,056 €/litre, ainsi que le prix hors taxe que pratiqueront les pétroliers qui d'ores et déjà mettent en avant le coût de sa fabrication et de sa distribution. Il y aura deux GNR : l'un pour l'hiver avec une limite de filtration à -15°C, l'autre pour l'été avec une limite de filtration à 0°C.

 

Intertas - 04.01.11 : Pylônes électriques : Arrêté du 28 décembre 2010 fixant le montant de l'imposition forfaitaire annuelle sur les pylônes pour 2011. Le montant de l'imposition forfaitaire annuelle sur les pylônes prévue à l'article 1519 A du code général des impôts est fixé pour 2011 à 1 914 € en ce qui concerne les pylônes supportant des lignes électriques dont la tension est comprise entre 200 et 350 kilovolts et à 3 827 € en ce qui concerne les pylônes supportant des lignes électriques dont la tension est supérieure à 350 kilovolts.

 

Intertas - 03.01.11 : Formation : La Direction Régionale de Pôle Emploi va signé signée le 26 janvier 2011, une collaboration avec la Fédération Régionale de Travaux Publics d'Aquitaine, La Fédération Aquitaine des SCOP BTP et l'AREF-BTP. Ce contrat permettra de favoriser l'entrée dans les métiers des TP par le biais du contrat de professionnalisation. L'entreprise aura la possibilité de recruter un salarié motivé qui bénéficiera d'une formation correspondant à ses besoins et au salarié de signer un contrat en CDD ou en CDI avec un parcours de formation dans un secteur qui offre de réelles perspectives d'évolution. L'objectif pour 2011 sera la signature de 115 nouveaux contrats dont la moitié concernera des demandeurs d'emploi.

 
 

Intertas - 31.12.10 : Renault Trucks France : Dans le quotidien économique Les Echos, le président de Renault Trucks France, Stefano Chmielevski publie, au sujet de l’attribution d’une commande militaire à Iveco et Lohr, une chronique intitulée : Au nom des 10 000 Français de Renault Trucks. Après le choix de l'armée française d'acheter des camions à un consortium franco-italien au détriment de Renault Trucks, Stefano Chmielewski, son président, répond aux accusations de protectionnisme malvenu dont il a été l'objet. Renault Trucks est une société de droit français, bien qu’appartenant à une société suédoise., employant 10.000 salariés dans l'Hexagone, rappelle-t-il. Stefano Chmielevski précise à la fin de la lettre que ce n’est pas un mauvais perdant qui s’exprime, mais le dirigeant d’une entreprise qui entend que ses salariés, ses actionnaires, leur travail et leurs efforts soient respectés.

 

Intertas - 30.12.10 : Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée : En tant que propriétaire des réseaux électriques basse et moyenne tension et de gaz, le SyDEV a confié par contrat la concession de ces réseaux à ERDF pour la distribution de l’électricité et à GrDF et Sorégies, pour la distribution du gaz. Si la loi impose au SyDEV de contrôler la bonne organisation du service public de la distribution de l’électricité et du gaz assurée par ses concessionnaires, elle l’oblige également à veiller à la qualité et à la sécurité des réseaux. Le SyDEV vérifie aussi l’efficacité des services aux clients, le traitement des réclamations et la bonne application des tarifs sociaux de l’énergie. L’électricité est de bonne qualité en Vendée. Certaines zones, plus faiblement peuplées au kilomètre carré, sont desservies en électricité par des réseaux moins nombreux et vieillissants. Le SyDEV et ERDF ont identifié deux zones que sont le Sud Vendée et le Marais breton en faveur desquelles ils ont mis sur pied un programme d’actions pluriannuel. Le SyDEV y consacrera environ 1 million d’Euros auxquels viendront s’ajouter les investissements réalisés par ERDF. A l'horizon 2020, toute la Vendée bénéficiera d'une égale qualité de distribution de l'électricité. Le SyDEV collabore avec ERDF sur les compteurs Linky, destinés à offrir une meilleure gestion des flux de consommation électrique et un meilleur service rendu par ERDF à ses clients. Quant au gaz, ce sont de nouvelles voies de développement qui s'ouvrent pour la Vendée afin de permettre à terme l'accès au gaz au plus grand nombre, notamment grâce aux îlots propane développés par Sorégies, en complément de la desserte en gaz naturel assurée également par GRDF. Il faut noter que 100 communes seront desservies en gaz à l'horizon 2011.

 

Intertas - 29.12.10 : Gestionnaires de réseaux : Après le décret publié au journal officiel du 22 décembre instaurant la mise en place d'un guichet unique, un arrêté publié au JO du 29 décembre précise les informations numériques que les exploitants d'ouvrages et les prestataires d'aide devront transmettre par voie électronique au guichet unique. Le guichet unique est Destiné à collecter les coordonnées des exploitants de tous réseaux implantés en France et les cartographies sommaires de ces réseaux, afin de permettre aux maîtres d'ouvrage et entreprises prévoyant des travaux à un endroit du territoire d'avoir accès instantanément et gratuitement à la liste des exploitants dont les réseaux sont concernés par ces travaux. Cette arrêté publié vient préciser les informations numériques que les exploitants d'ouvrages et les prestataires d'aide devront transmettre par voie électronique. Il oblige, par exemple, à compter du 30 juin 2013. l'exploitant à communiquer au téléservice, sous format numérique, le plan de la zone d'implantation de l'ouvrage en position géoréférencée établi avec une incertitude maximale de 10 mètres en plus ou en moins. Cliquez ici pour consulter la liste complète des informations que le gestionnaire de réseaux doit transmettre.

 

Intertas - 28.12.10 : Convention entre RTE et la FDSEA de la Manche : Cette convention signé entre les représentants agricoles et RTE permettra d'indemniser les exploitants concernés par la future ligne à très haute tension qui raccordera l'EPR en construction à Flamanville. Selon le syndicat agricole majoritaire de la Manche (FDSEA) la convention propose entre autres, une indemnisation de 900 euros, versés tous les trois ans, par hectare surplombé par la ligne. La convention prévoit également un diagnostic électrique, avant et après la construction de la ligne, des bâtiments ainsi que des audits sanitaires et zootechniques des élevages qui se trouvent à proximité de la ligne.

 

Intertas - 28.12.10 : Cotisations sociales :  Au 1er janvier le mode de calcul change pour la réduction Fillon. Placé sous le signe de l'économie, le texte impacte le coût des charges sociales des entreprises. Pour la réduction Fillon, ce dispositif, dégressif jusqu'à 1,6 Smic, ne sera désormais plus calculé au mois le mois mais sur les rémunérations et primes versées sur toute l'année. La loi renforce aussi la taxation du forfait social et des indemnités de rupture du contrat de travail, et intensifie la lutte contre le travail dissimulé.

 

Intertas - 27.12.10 : Completel et Cisco : Ils annoncent la mise en service d’une liaison 100 Gigabits/s sur l’infrastructure de communication de l’opérateur. Cette première française marque une véritable évolution dans l’accompagnement des besoins croissants du trafic des entreprises. Consultez le communiqué
Completel est le principal opérateur FTTO1 en France, Completel dispose du premier réseau alternatif d'accès en fibre optique et de son propre réseau national en DSL dégroupé. Spécialiste des solutions réseaux et télécoms - voix, données et convergence - à destination des PME, des grandes entreprises, du secteur public et des opérateurs et fournisseurs de services, Completel est le partenaire de référence pour accompagner l’ensemble des entreprises vers la convergence Très Haut Débit.

 

Intertas - 24.12.10 : ERDF : Plus de 10 000 kilomètres de lignes sont enfouis chaque année et ERDF s’est engagé à enterrer plus de 90% des lignes électriques moyenne tension nouvellement construites. Un récent rapport du Conseil des Régulateurs Européens de l’Energie sur la durée moyenne et le taux de fréquence des coupures d’électricité place le réseau de distribution d’électricité français parmi les plus performants d’Europe. La modernisation du réseau reste une priorité pour ERDF : 2,56 milliards d’euros ont été investis cette année pour améliorer la qualité de la fourniture d’électricité et pour développer et entretenir le réseau. Ces investissements augmenteront de 10% en 2011. La reprise de ces investissements s’est d’ailleurs traduite cette année par une baisse du temps de coupure moyen par habitant de 4 minutes (il était de 86 minutes en 2009). Plus de 10 000 kilomètres de lignes sont enfouis chaque année et ERDF s’est engagé à enterrer plus de 90% des lignes électriques moyenne tension nouvellement construites. Malgré la rudesse des récents épisodes neigeux, qualifiés par les observateurs de conditions climatiques exceptionnelles, le réseau de distribution électrique a prouvé sa capacité de résistance. Nos équipes se sont mobilisées dès les premières heures pour rétablir au plus vite les 30 000 foyers privés d’électricité au plus fort de la crise. Grâce à leurs efforts, et en dépit des conditions de travail extrêmes et des difficultés d’accès au réseau (routes enneigées, arbres en travers de la chaussée, chemins impraticables), la quasi-totalité des clients a pu être rétablie en moins de 48 heures. Depuis la tempête de 1999, ERDF a mis en place un dispositif de veille et d’intervention qui permet une mobilisation rapide et efficace de ses moyens humains et matériels. Une Force d’Intervention Rapide Electricité (FIRE) permet ainsi de mobiliser plus de 2000 hommes et 2500 groupes électrogènes à tout moment, n’importe où et par tous les temps pour venir en renfort des équipes déjà en place. Une de nos préoccupations en cette fin d’année est de faire en sorte que nos clients passent les fêtes dans de bonnes conditions. Plus que jamais nos équipes restent mobilisées comme elles ont su l’être pendant les grandes tempêtes qui ont frappé le pays durant ces dix dernières années. La satisfaction du client est notre priorité. C’est pourquoi ERDF a amorcé une politique de relance de ses investissements au service d’une amélioration de la qualité de la distribution d’électricité. La tâche est à la mesure de l’importance du réseau (1,3 million kilomètres de ligne) mais les 35 000 salariés d’ERDF y contribuent chaque jour un peu plus. Malgré tout le réseau reste fragile face aux événements climatiques exceptionnels. C’est pourquoi ERDF met tout en œuvre pour parer à de tels phénomènes. Les premiers résultats sont déjà palpables en certains endroits du réseau. Beaucoup de travail reste à faire et nos efforts s’inscrivent sur le long terme.

 

Intertas - 23.12.10 : GRDF : Pour garantir la sécurité de ses 11 millions de clients, GrDF investit chaque jour 1 million d'euros dans la modernisation, la maintenance et la surveillance du réseau. GrDF est le principal opérateur du réseau de distribution de gaz naturel en France. Filiale indépendante du groupe GDF SUEZ, GrDF est né de la filialisation de l'activité de distribution, exploitée auparavant par Gaz de France. Les 46 000 salariés de GrDF exploitent et entretiennent le plus long réseau d'Europe, soit 188 600 km de canalisations.

Ses missions consistent :
- Acheminer le gaz naturel de tous les fournisseurs, avec le même niveau de qualité, sur l’ensemble du territoire desservi, en toute impartialité
- A moderniser et renforcer le réseau de gaz naturel
- Assurer le développement durable et rentable du réseau de gaz naturel afin de permettre l’accès au plus grand nombre à cette énergie.
- Construire, exploiter et entretenir le réseau de distribution, en garantissant sa sûreté et sa fiabilité.
- Assurer la gestion déléguée du service public de distribution de gaz naturel dans le cadre des contrats de concession conclus avec les collectivités locales.
GrDF forme et sensibilise les professionnels du gaz, les entreprises de travaux publics et les collectivités locales, travaillant à proximité du réseau de gaz.
 

Intertas - 23.12.10 : Gestionnaires de réseaux : Le décret instaurant le guichet unique vient de paraitre au journal officiel du 22 décembre 2010. Le guichet unique est destiné à collecter les coordonnées des exploitants de tous réseaux implantés en France et les cartographies sommaires de ces réseaux. Il permettra aux maîtres d'ouvrage et entreprises prévoyant des travaux à un endroit clairement déterminé d'avoir accès instantanément et gratuitement à la liste des exploitants dont les réseaux sont concernés par ces travaux. Le décret fixe les obligations des exploitants de réseaux en service et de réseaux en arrêt définitif d'exploitation en ce qui concerne l'enregistrement sur la plate-forme du guichet unique de leurs coordonnées et des zones d'implantation de ces réseaux. Consultez le décret
Sont concernés : 1) Les exploitants publics ou privés de réseaux souterrains, aériens ou subaquatiques. Toutes les catégories sont concernées : réseaux de gaz, électriques, de télécommunication, d'eau potable, d'assainissement, de matières dangereuses, de chaleur, ferroviaires...). L'enregistrement sur le site du guichet unique, par les exploitants de réseaux en service, de leurs coordonnées est obligatoire à compter du 30 septembre 2011. L'enregistrement des zones d'implantation de chacun des réseaux qu'ils exploitent est obligatoire à compter du 30 juin 2013.

2) Les maîtres d'ouvrage, les entreprises prévoyant des travaux à proximité de ces r
éseaux, les prestataires des maîtres d'ouvrage ainsi que les entreprises dans le remplissage et l'envoi des déclarations obligatoires relatives aux travaux. Sont également concernés,

Il reste à venir le décret de la refonte des DR/Dict (demande de renseignements/déclaration d'intention de commencement de travaux) qui est ent cours et qui vise à renforcer les règles de sécurité et à équilibrer les responsabilités entre exploitants et entreprises.              Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Intertas - 21.12.10 : Le Lerm et Setec se rapprochent : En faisant l'acquisition du Laboratoire d'études et de recherches sur les matériaux situé à Arles, Setec, l'un des plus importants groupes français d'ingénierie, va disposer d'un haut niveau de compétence dans le domaine des matériaux.  Fort de plus de 1.700 collaborateurs, le groupe setec est organisé en sociétés spécialisées par métiers, chacune conservant une échelle humaine afin de favoriser la responsabilité et la motivation des équipes ainsi que la relation directe avec ses clients. Setec a participé à des projets d'envergure comme le tunnel sous la Manche ou le viaduc de Millau, Pour les clients du LERM, c’est aussi un gage de sécurité de faire partie d’un groupe aussi reconnu et indépendant comme la Setec.

 

Intertas - 21.12.10 : Renouvellement des canalisations d'eau potable : Pour le président du Syndicat d'eau de la Laize, 179 km de canalisations sont à renouveler, sur les 29 communes du secteur de Bretteville-sur-Laize. il s'avère que sur les 321,8 km constituant le réseau, 179 km de canalisations devenues vétustes sont à renouveler : 37 km de canalisations fonte datent d'avant 1960 et qui génèrent de l'eau rouge ; 79 km de canalisations en PVC et qui n'ont pas encore 40 ans ; 63 km de canalisations en acier.

 

Intertas - 20.12.10 : Fuite d'eau potable : Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne souhaite que les élus de Bourgogne se penchent sur les réseaux d’eau potable, dont les canalisations ont 75 ans d’âge ! La vétusté des installations est responsable de 35 % des pertes d’eau. L’économie réalisée, si l’on mettait l’ensemble du réseau à niveau, est elle-même une source de financement de l’investissement.

 

Intertas - 20.12.10 : Le TGV a franchi les pyrénées pour arriver en Espagne : C'est une première, le TGV a emprunté pour la première fois la nouvelle ligne entre Perpignan et Figueres via le tunel du Perthus. L'ouverture de ce tronçon est une première étape au grand projet de liaison à grande vitesse entre Paris et Barcelone. En 2012, Barcelone devrait être relié à Figueres. Il faudra ensuite attendre le contournement de Nîmes et Montpellier prévu pour 2016 et la construction de la ligne Montpellier-Perpignan à l'horizon 2020. A cette date, Paris devrait être à 5h35 de Barcelone.

 

Intertas - 17.12.10 : Une alimentation électrique sécurisée en gironde : Cela représente 7,6 km de réseau électrique qui vont être enfouis, la pose de 13 postes de transformation, dont certains rehaussés car implantés en zone inondable. Dans le cadre de son plan Aléas climatiques lancé il y a cinq ans, ERDF, gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, a fait de l'enfouissement de ses lignes électriques une priorité afin de réduire l'impact des incidents sur l'alimentation de la clientèle. ERDF avait convié plusieurs personnalités afin d'expliquer les travaux d'amélioration de la qualité d'alimentation électrique des communes de Sainte-Terre, Saint-Pey-d'Armens et Saint-Jean-de-Blaignac. Cela représente 7,6 km de réseau électrique qui vont être enfouis, la pose de 13 postes de transformation, dont certains rehaussés car implantés en zone inondable. De ce fait, 8 km d'ouvrages aériens seront déposés. Ces travaux d'enfouissement nécessitent un forage dirigé sous la Dordogne. Un fourreau de 16 cm de diamètre va passer sous le lit de la rivière sur 330 mètres, dans lequel sera glissé le câble électrique. La mise en service de la ligne souterraine est prévue au 1er semestre 2011. La dépose de la ligne aérienne se fera en suivant. Ces travaux vont permettre à ERDF d'améliorer la qualité du réseau de distribution, avec des techniques respectueuses de l'environnement.

 

Intertas - 16.12.10 : Les lignes aériennes fragiles ? : Les fabricants de matériels de lignes et de connexions électriques membres du Gimélec ont réalisé une brochure rappelant les avantages des lignes aériennes de distribution électrique. Le Gimelec rassemble 230 entreprises qui fournissent des solutions électriques et d'automatismes sur les marchés de l'énergie, du bâtiment, de l'industrie et des infrastructures.

Le document : Les réseaux de distribution électrique moyenne et basse tension représentent en France 1.285.000 km* avec un taux d’enfouissement moyen de 38 %, cette part continuant de croître chaque année. Cette transformation du réseau de l’aérien vers le souterrain représente des investissements importants qui ne seraient pas totalement justifiés, notamment si l’on s’intéresse à leur empreinte environnementale. De plus, les arguments classiques sur la fragilité de la solution aérienne traditionnelle en cas de tempête sont loin d’être toujours pertinents. Les lignes aériennes sont souvent victimes d’une mauvaise réputation relayée par les médias, alors qu’elles prouvent chaque jour leur fiabilité et que de nombreux avantages économiques, techniques et écologiques devraient réhabiliter leur utilisation.
Cliquez-ici pour consulter la totalité du document

 

Intertas - 14.12.10 : Fédération DLR : Elle s'est félicité d'une légère amélioration de la situation du secteur avec une progression de 18% du chiffre d'affaires au 3ème trimestre, par rapport au trimestre précédent. Selon le communiqué de la fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de materiels de BTP et de manutention, si l'activité se maintient à ce niveau au quatrième trimestre, 2010 sera supérieure aux prévisions avec une croissance de 10% du chiffre d'affaires après une baisse de 36% en 2009 par rapport à 2008. Le chiffre d'affaires du secteur se situe depuis deux ans à un niveau inférieur d'un tiers à ce qu'il était avant la crise et a été ramené à son niveau de 2003. En 2009, la profession a perdu un millier d'emplois par rapport à 2008, soit une baisse de 6%.

 

Intertas - 14.12.10 : Entrepreneur individuel à responsabilité limitée : l'ordonnance est parue elle permet à tout entrepreneur individuel d'affecter à son activité professionnelle un patrimoine séparé de son patrimoine personnel sans avoir recours à la création d'une personne morale. En optant pour ce nouveau statut, l'entrepreneur peut mettre son patrimoine personnel à l'abri de ses créanciers professionnels grâce au mécanisme juridique du patrimoine d'affectation. Il est à noter, que l'EIRL entrera ainsi en vigueur le 1er janvier 2011.

 

Intertas - 13.12.10 : Travaux publics Espoir pour 2011 : Selon la FNTP, après une baisse de 12 % de son chiffre d’affaires et une perte de 20 000 emplois en trois ans, le secteur des travaux publics devrait enregistrer une progression de 2,5 % en 2011. Le chiffre d'affaires s'établirait ainsi à près de 40 milliards d'euros, ce qui reste encore inférieur au point haut de 41 milliards atteint en 2008. Si Patrick Bernasconi a rappelé l’enjeu pour les entreprises de renouer avec la compétitivité, il a aussi salué les grands soutiens de la croissance de demain, et pointé du doigt le retrait de l’Etat dans le secteur des TP. le Président de la FNTP tablait sur une baisse de 3% en fin d’année, c’est avec le sourire moins crispé qu’il a pu annoncer lundi un recul de 1% du chiffre d’affaires des TP.

 

Intertas - 13.12.10 : 12e Carrefour des gestions locales :  Professionnels, élus, techniciens du monde de l’eau, vous trouverez lors du 12e Carrefour des gestions locales de l’eau les réponses concrètes aux problématiques de la gestion de l’eau sur votre territoire. Les 26 et 27 janvier 2011 au Parc des Expositions de Rennes, le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau souhaite répondre au mieux aux attentes des participants en proposant : 35 conférences réparties en 6 parcours thématiques balayant l’ensemble de la problématique eau, Un salon professionnel accueillant plus de 180 exposants et organisé en 6 secteurs métiers,

 

Intertas - 07.12.10 : Salon Pollutec : Ce salon, qui connaît une tendance générale à la hausse depuis plusieurs années a subit une baisse de 31% de visiteurs par rapport à 2008, à cause des conditions climatiques défavorables qui ont découragé beaucoup de visiteurs. Les 2 528 exposants ont quand même reçu plus de 50 300 visiteurs des 4 coins du monde. La baisse du nombre de visiteurs internationaux a été moins marquée, avec 6 811 entrées soit 22 % de moins qu’en 2008. Après un passage à vide le mercredi matin, les exposants ont senti une nette reprise de l’activité dès jeudi, et vendredi soir les couloirs étaient encore fréquentés. Pas de chance pour les organisateurs de salon en ce moment, après la Bauma en avril perturbé par le nuage de cendres islandais, Interoute à Metz en octobre par la peur de pénurie de carburant, Pollutec 2010 à sont tour, avec la chute de neige.

 

Intertas - 03.12.10 : Contrôler les réseaux d’assainissement pour un investissement durable : Un nouveau document élaboré par le CERIB, la FIB Groupe Assainissement et le SYNCRA pour valoriser les bonnes pratiques et mutualiser les savoir-faire des professionnels de la conception, de la pose et du contrôle. Les réseaux d’assainissement se comptent en milliers de kilomètres, leur mise en œuvre s’est effectuée pendant des décennies sans contrôle systématique de réception. Souvent mal connus de nos concitoyens et de leurs élus parce qu’enterrés et invisibles, ils sont pourtant destinés à remplir leurs fonctions pendant des durées très supérieures aux 50 ans généralement prévus pour leur amortissement. Les installations en France représentent 250 000 km de canalisations eaux usées et 79 000 km de canalisations eaux pluviales. Leur valeur de remplacement à neuf est de 65 à 70 milliards d’euros. L’investissement de renouvellement annuel effectif constaté est d’environ 400 millions d’euros (0,65 %), ceci induit une durée de vie nécessaire de 100 ans minimum. L’investissement qu’ils représentent est important ; la qualité de conception et de pose de ces réseaux est donc indispensable pour assurer la pérennité de ces ouvrages et par voie de conséquence la rentabilité de l’investissement. C’est pourquoi, dans l’intérêt de tous, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, fabricants, contrôleurs, entreprises de pose, utilisateurs, le CERIB (Centre d’Études et de Recherches de l’Industrie du Béton), la FIB (Fédération de l’Industrie du Béton) Groupe Assainissement et le SYNCRA (Syndicat National des Contrôleurs de Réseaux d’Assainissement) ont élaboré un document de Bonnes Pratiques pour garantir la pérennité des réseaux d’assainissement qui repose sur le partage et la complémentarité des expertises des professionnels de la conception, de la pose et du contrôle. Consultez le document

 

Intertas - 01.12.10 : Ouverture du site internet dédié à l’assainissement durable : Le CERIB et la FIB Groupe Assainissement ont ouvert à l’occasion du salon Pollutec le site internet premier élément constitutif du prochain portail dédié aux produits en béton (sortie en 2011). www.assainissement-durable.com, nouveau site internet, inscrit dans une logique de portail qui comportera toutes les thématiques des produits de la construction, a pour vocation de devenir le site de référence de l’assainissement et un véritable outil de travail pour l’ensemble des acteurs de la filière.

 

Intertas - 29.11.10 : Eoliennes : Selon un courrier adressé par le chef de l'Etat à Philippe de Villiers, le gouvernement aurait décidé de ne pas retenir la zone au large de l'Ile de Noirmoutier dans les appels d'offres nationaux pour la construction de quelque 600 éoliennes en mer. C'est une bien triste nouvelle pour la région des Pays de la Loire a déclaré le président du conseil régional. Ce projet est pourtant largement soutenu par les acteurs locaux et l'ensemble de la majorité régionale, y compris les élus d'opposition. Ce projet était  le seul en France à avoir bénéficié du soutien du Comité Régional des Pêches. Un projet d'éolien offshore pourrait toutefois être retenu dans la région de Guérande. Mais seule la construction conjointe de deux parcs, celui du banc de Guérande et celui des deux Iles (Yeu et Noirmoutier) permettra d'atteindre la taille critique à l'émergence d'une filière industrielle locale.

 

Intertas - 29.11.10 : Congrès des maires : Vives inquiétudes pour les quelques 12 000 maires et présidents de communautés, réunis en congrès à Paris, pour maintenir le financement de leurs investissements et de leurs services publics. Pour Jacques Pélissard, le président de l'Association des maires de France, il est indispensable que les maires et présidents de communautés soient désormais associés aux décisions impactant les finances de nos collectivités. Avec le gel, en valeur, des dotations de l'Etat jusqu'en 2013 (qui ne concerne pas le FCTVA) et la suppression effective de la taxe professionnelle au 1er janvier 2011, l'environnement financier des collectivités territoriales s'annonce très tendu.

 

Intertas - 29.11.10 : Inauguration du tram de Toulouse après 50 ans d'absence : Cette ligne, de près de 11 km, dessert avec 18 stations des équipements d'importance. Côté financement, le coût de réalisation de la ligne E s'élève à 211 millions d'euros dont 111, 9 millions pour les travaux de voirie, plate-forme, ouvrages d'art, espaces verts, équipements..., 18,9 millions pour les déviations de réseaux, 17 millions pour l'ingénierie et 38,1 millions pour l'acquisition de matériel roulant. Dès sa conception, cette nouvelle ligne T1 était pensée comme la première étape d'un réseau tramway conséquent. Deux autres projets sont déjà sur les rails.

 

Intertas - 26.11.10 : Label Canalisateur : Au salon des Maires, les canalisateurs de France ont fait la promotion du nouveau site internet dédié au Label Canalisateur, Ce site permettra de mieux valoriser le label auprès des maîtres d'ouvrage et des maîtres d'oeuvre et d’informer avec clarté les entreprises de pose de canalisations sur ses modalités d'attribution. Sur le site vous pourrez consulter un annuaire des entreprises labellisées, un formulaire de demande de dossier label, une rubrique d’aide au remplissage du dossier de demande de label et une rubrique présentant des témoignages écrits et vidéos. Grâce à une arborescence clairement centrée sur les points clés d’attribution du label, le site fournira aux professionnels toutes les données utiles pour comprendre pourquoi ce label indépendant, renforçant les conditions d’attribution et de contrôle, est le meilleur gage de qualité et de sécurité pour les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’oeuvre. Le Label Canalisateur atteste le professionnalisme et de la compétence d’une entreprise pour réaliser des travaux de pose ou de réhabilitation de canalisations, Le Label est délivré par une commission paritaire indépendante composée du ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, du ministère de l’Agriculture et de la Pêche, des Agences de l’Eau, de l’AITF (Association des Ingénieurs Territoriaux de France), de la CICF (Chambre des Ingénieurs‐conseils de France) Infrastructures et Environnement, de Syntec‐Ingénierie, de GrDF (Gaz Réseau Distribution France), de GRTgaz. Le Label est délivré à une entreprise ou à une agence locale dans quatre spécialités : réseaux d’eau, réseaux d’assainissement, réseaux de gaz ou fluides divers sous pression, et réhabilitation des canalisations sans tranchée. Chaque spécialité est déclinée en quatre niveaux : Platine, Or, Argent et Bronze. www.labelcanalisateur.com

 

Intertas - 25.11.10 : Accident de travail : Sur la commune de Bohain (aisne) un ouvrier de 37 ans, père de deux enfants, est mort électrocuté hier dans un accident du travail. Il devait intervenir sur un réseau mis hors tension par ErDF mais s'est trompé de ligne. Cet employé du groupe Sogetel, implanté à Saint-Dizier et sous-traitant pour l'exploitant, s'est en fait trompé de ligne. Il s'est approché à bord de la nacelle d'une ligne de 20 000 volts alors qu'il aurait dû procéder au démontage de la ligne voisine qui, elle, n'était plus en service. Dans ce secteur, des travaux de remise à neuf du réseau ont été effectués, et ce, en souterrain. La seconde phase de ce chantier, la dépose de la ligne aérienne, avait débuté. Selon la procédure habituelle, ErDF avait veillé à la mise hors tension de cette ligne de 20 000 volts pour permettre aux ouvriers d'effectuer cette opération sans risque. L'enquête devra établir comment ce technicien expérimenté, décrit comme consciencieux et connaissant bien son travail a pu commettre cette erreur et intervenir sur la ligne voisine.

 

Intertas - 25.11.10 : Dispositif "Procédure gaz renforcé" : Expérimenté dans 6 départements dont le Rhône depuis un an, ce dispositif a donné des résultats suffisamment probants pour être étendu, d'ici à juillet 2011, à tout le territoire national. Mardi, les directeurs du Sdis et de GrDf ont présenté le dispositif "Procédure gaz renforcé" expérimenté depuis 2 ans. Le Service départemental d'incendie et de secours du Rhône et Grdf collaborent pour une meilleure évaluation et gestion des risques liés aux fuites de gaz. Sur le plan opérationnel, quand le risque s'avère prononcé 26 sapeurs-pompiers sont dépêchés sur les lieux et mettent en place un périmètre de sécurité de 50 mètres de rayon. En amont, GrDF a notamment mis l'accent sur la maintenance et la sécurisation de son réseau de canalisations. Cette année, la moitié des fuites de gaz se sont produites au cours de chantiers sur la voie publique. Des efforts sont encore à fournir pour mieux informer les entreprises mais le risque zéro n'existe pas.

 

Intertas - 25.11.10 : Salon Energaîa : La 4ème édition du salon International des Energies Renouvelables, qui se tiendra du 8 au 11 décembre prochain au Parc des Expositions de Montpellier, offrira un salon 100% business dédié à tous les professionnels des énergies renouvelables et de la construction durable. Durant quatre jours, ENERGAÏA rassemblera, sur 40 000 m² d’exposition, plus de 500 exposants internationaux venus présenter leurs technologies et solutions nouvelles en matières d’énergies nouvelles et de constructions durables.

 

Intertas - 24.11.10 : Fayat : Le groupe vient de constituer un service qui centralise tous les achats de différentes filiales. Organisée en groupement d’intérêt économique, baptisée « Fayat construction achats et investissements ». Cette,  structure est dirigée par Jacques Perron, ancien directeur des investissements de Razel. Son champ d’action couvre les matériaux, les matériels et les consommables des différentes filiales (Razel, Bec, Urbaine de travaux, Cari, Sefi intrafor, Sol et fondations et Fayat TP).

 

Intertas - 24.11.10 : Salon Innobat à Barritz : Le salon a fermé les portes le 20 novembre avec un bilan positif. Cette manifestation, programmé une fois tous les deux ans, a toujours été le point de ralliement des professionnels du bâtiment et des travaux publics du sud Aquitain. Le bilan : près de 125 exposants directs, plus de 200 entreprises et 6 000 visiteurs professionnels. Organisée par Expomedia, cette manifestation lancée à l'origine par les anciens élèves et les enseignants du Lycée Cantau d'Anglet. Pour la première fois dans le sud-ouest, le salon Innobat avait mis également en place une zone de démonstrations et d'essais de matériel de travaux-publics de plus de 600m² pour essayer les engins aux clients. Cette initiative a été rendue possible par le fait que la zone d'Iraty est encore en plein aménagement.

 

Intertas - 23.11.10 : Nacelle élévatrice : Pensez aux consignes de sécurité pour les travaux effectués avec des nacelles élévatrices. Deux accidents sont encore survenus sur deux chantiers qui ont coûté la mort d'un agent de maintenance et d'un autre qui a été brûlé aux mains et aux pieds.
Un agent de maintenance a trouvé la mort alors qu'il intervenait sur une nacelle à proximité de fils électriques, à Montreuil sur Ille (35), au nord de Rennes. Au cours de son intervention, alors que la nacelle se trouvait près de trois câbles de 11.500 volts, il a été victime d'un arc électrique. Il s'agit d'un homme âgé de 37ans, demeurant dans les Côtes-d'Armor.
Le responsable d'une entreprise qui travaillait hier sur un chantier de bardage dans la zone industrielle des Cinq-Chemins, à Guidel (56), a été gravement électrocuté. La nacelle dans laquelle se trouvait ce Morbihannais, âgé de 49 ans, a malencontreusement touché une ligne à haute tension de 20.000 volts. Conscient mais brûlé aux mains et aux pieds, l'ouvrier a été transporté au centre hospitalier de Lorient.
Quelques conseils :

Le choix du matériel : Du simple changement d'ampoules aux interventions en site nucléaire comme à la pose de câbles dans un tunnel, le choix de l'élévateur le mieux adapté s'établit en fonction de plusieurs critères. Parmi ces derniers figurent la nature et le lieu de l'intervention, la hauteur de travail et le rayon d'action de la nacelle. A cela s'ajoutent les contraintes d'accès au chantier telles que la largeur de passage et les obstacles aériens. La nature du sol, son état et sa charge admissible font également partie des critères de choix au même titre que le nombre de passagers et la nécessité d'embarquer ou non un outillage plus ou moins lourd.
La sécurité avant tout : Conformes aux normes françaises (NF E 52-610), les matériels d’élévation sont obligatoirement contrôlés deux fois l'an par des techniciens habilités ou des organismes agréés. Leur sécurité optimale est obtenue grâce à la sophistication des matériels. Ainsi, le limiteur de charge stoppe tous les mouvements de la machine, la rendant inutilisable lorsque la charge admissible est dépassée. Les nacelles élévatrices à déport horizontal, quant à elles, disposent d'un détecteur de dévers qui signale et coupe les mouvements de l'engin dès que celui-ci dépasse les 3 à 5 degrés.
Les conseils de sécurité : Interdire à toute personne non qualifiée/non autorisée d’utiliser la machine - Eviter toute utilisation de la nacelle lorsqu’il y a du vent ou de l’orage - Ne jamais utiliser la machine à proximité de lignes électriques sous tension - Avant toute utilisation de la nacelle, vérifier le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité et respecter les consignes et instructions figurant sur la machine.

 

Intertas - 12.11.10 : FSTT : Compte rendu de la deuxième journée technique du sans tranchée, organisée par la FSTT, du 03 novembre 2010 à Bordeaux.
Vous pouvez consulter :
- Le compte rendu
- Les Entreprises animatrices de cette journée.
- Les entreprises, organismes, collectivités, .. que nous avons rencontrés.

Prochain rendez vous

 

Intertas - 12.11.10 : GRDF : Un véhicule spécialisé dans la recherche de micro-fuites sur le réseau, appelé VSR, a été présenté aux élus de la commune de Pézenas (34). Cet outil a permis de détecter 56 micro-fuites sur le département de l'Hérault, sur les 1170 km inspectés. Cette année, GRDF prévoit de surveiller 1168 km de réseaux supplémentaires. Un technicien analyste GRDF, a fait une présentation en situation de ce 'laboratoire embarqué', équipé de capteurs ultra-sensibles dernière génération. Relié en permanence à des liaisons satellites pour une géolocalisation précise, ce véhicule analyse 1000 litres/heure d'air par aspiration. Principal opérateur du réseau de distribution de gaz naturel en France, GRDF exploite le plus long réseau d'Europe, soit 188600 km de canalisations, dont 3200 dans le département de l'Hérault. Toujours dans un souci de sécurité optimisée pour les usagers, GRDF renforce l'effort d'innovation et de modernisation des techniques de contrôle. Ce plan de maintenance préventive sur Pézenas intervient tout naturellement après le renouvellement des canalisations en centre historique.

 

Intertas - 10.11.10 : DLR : La Fédération nationale des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels a élu de nouveaux représentants régionaux. Bernard Escande (Matwork) représentera la fédération dans le centre-est de la France, Pierre Tilly (Tilly) à l’Est, Eric Frèche (Frèche Location) au Sud-Est et Frédéric Garin (Gem Distribution) dans le Sud-Ouest. Rappelons que la présidence nationale a changé cette année, Bernard Pointet succédant à Michel Gable.

 

Intertas - 09.11.10 : Formation : L’École des Ponts ParisTech et Veolia Eau viennent de signer une convention de partenariat, d’une durée de 10 ans, qui crée la Chaire de recherche et d’enseignement « Hydrologie pour une Ville Résiliente ». Cette Chaire a l’ambition de constituer un pôle de compétence international, en formant des ingénieurs et chercheurs de haut niveau en hydrologie urbaine. Ses travaux porteront sur une meilleure prévision des phénomènes pluvieux pour une gestion efficace des eaux pluviales en zone urbaine. Ils s’appuieront sur l’implantation, puis la qualification, d’un radar hydrométéorologique doté d’une technologie à double polarisation offrant des observations à haute résolution spatiale.

 

Intertas - 27.10.10 : Salon des Maires 2010 : Le jury des Prix de l'Innovation du Salon des Maires et des Collectivités Locales 2010 a retenu 17 finalistes parmi les 98 dossiers de candidatures classés en neuf catégories. Il a décerné 6 Prix de l’Innovation.

Liste des lauréats au Prix de l'Innovation
SCREG : RECYCOLD V, procédé de recyclage à froid des enrobés bitumineux.
TOILITECH : TOILET KL, toilette sèche qui fonctionne par évaporation et déshydratation en utilisant les énergies naturelles (éolien et solaire)
JEAN VOISIN SAS : DEP'HORITE, matérieu réactir utilisé pour la déphosphatisation des eaux usées.
SINFONI IT : BEEBIP, système innovant de localisaiton d'ordinateur et de protection des donées en cas de vol ou de perte
MAKITA : GAMME JARDIN D'OUTILS A BATTERIE 36V: 2 modèles de débroussailleuse, 1 tronçonneuse, 2 de taille haie et un souffleur
BRICARD : PEGASYS, contrôle d'accès électronique intelligent

 

Intertas - 21.10.10 : Grève : C'était à prévoir, la rupture d'approvisionnement des raffineries impacte l'activité des entreprises du BTP.  La FNTP a demandé l'autorisation d'utiliser les réserves de fuel détaxé à d'autres usages que les engins de chantier. Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), s'est inquiété dans un communiqué, de la paralysie progressive de l'activité des entreprises du secteur, suite aux blocages des raffineries et redoute que cette situation mette en danger des entreprises déjà fragilisées par deux années de crise. Les routières, qui utilisent du bitume produit par des raffineries n'ayant que 24 h d'autonomie, sont les premières touchées. Constatant que pour l'ensemble des entreprises de travaux publics, la pénurie de gasoil empêche les camions d'acheminer les matériaux nécessaires à la réalisation des ouvrages et les collaborateurs des entreprises d'accéder aux 6.000 chantiers en cours, en urgence, des mesures de chômage technique ont été décidées et la FNTP a demandé l'autorisation d'utiliser les réserves de fuel détaxé à d'autres usages que les engins de chantier.

 

Intertas - 19.10.10 : Marchés publics Européen : La commission européenne a conçu un outil baptisé CERTIS, qui permet aux entreprises de fournir les documents pour soumissionner à des marchés publics dans les différents Etats membres. Par ailleur, Bruxelles lance une consultation sur le déploiement des marchés publics électroniques.
La base de données Certis est disponible en 22 langues, elle répertorie les documents les plus fréquemment demandés par les acheteurs publics dans chacun des Etats membres de l'Union européenne. Il s'agit principalement de pièces établissant l'aptitude des candidats à exécuter les marchés visés : absence de condamnations pénales, situation juridique et financière saine, caractère suffisant de leurs ressources.
Cliquez ici pour accéder à la base

La Commission européenne publie dans le même temps un livre vert sur les marchés électroniques et lance une consultation jusqu'au 31 janvier 2011 pour recueillir l'avis des intéressés sur la façon dont l'UE pourrait aider les Etats membres à accélérer le passage à la dématérialisation dans les marchés publics. Cliquez ici pour consulter le livre vert       Cliquez ici pour participer à la consultation avant le 31 janvier 2011

 

Intertas - 16.10.10 : Préserver les réseaux de gaz : Confrontés aux dommages aux ouvrages commis lors de travaux, GRDF reconduit les formations gratuites proposées depuis trois ans et s'apprête à renforcer le partenariat avec les pompiers en cas d'incident. La IIe édition des Assises régionales de la sécurité industrielle a réuni 130 participants, hier au Palais Beaumont de Pau, en présence de Patrick Corbin, directeur régional de Gaz réseau distribution France. Débats et ateliers pratiques s'adressaient aux personnels de GRDF, des collectivités locales et du bâtiment ainsi qu'aux pompiers confrontés aux dommages aux ouvrages commis lors de travaux.
L'arrachage des conduites de gaz a un coût et n'est pas dénué de risques pour les divers intervenants et les tiers. Plusieurs axes de prévention s'imposent au maître d'ouvrage appelé à se renseigner sur les procédures et aux entreprises chargée des chantiers. C'est pourquoi GRDF reconduit les formations gratuites proposées depuis trois ans et s'apprête à renforcer le partenariat avec les pompiers en cas d'incident. GRDF consacre chaque jour en France 1 million d'euros à l'amélioration de la sécurité des réseaux: 50% vont à la modernisation, 25% sont affectés à la maintenance et au dépannage et 25% à la surveillance et à la formation.

 

Intertas - 15.10.10 : Délais de paiement : Après la SNCF et GRTgaz, la RATP vient de signer avec la FNTP la charte de bonnes pratiques pour les règlements de travaux. Cette démarche initié par la FNTP devrait avec ces premiers chartres permettre d’aboutir avec d’autres donneurs d’ordres. La loi de modernisation de l’économie a imposé aux entreprises une réduction des délais qui les contraint à payer beaucoup plus rapidement leurs fournisseurs, sans pour autant y contraindre leurs clients. Pour faire face à cette difficulté, il était nécessaire d’obtenir de leurs clients une véritable amélioration de leurs processus de règlements. L’enjeu est important, car les marchés de la SNCF, de GRTgaz et de la RATP  représentent des volumes en milliard d’euros pour les entreprises de travaux publics et certaines d’entre elles réalisent une partie essentielle de leur chiffre d’affaires avec un seul clients.

 

Intertas - 14.10.10 : LGV : Selon le quotidien économique la Tribune, Bouygues profiterait du statut de challenger d'Eiffage et des concessions déjà accordées à Vinci pour remporter le marché de la LGV Le Mans-Rennes. Alors que les trois groupes ont remis mercredi 13 octobre leurs offres finales à Réseau ferré de France, pour certains intervenants sur le marché avancent que les jeux sont faits, car ils estiment que Vinci, qui a déjà remporté en mars la concession de la future ligne Tours-Bordeaux, ne peut mener de front deux projets aussi importants. Eiffage faisant plus figure de challenger, Bouygues se retrouverait dans une position favorable. Vinci rétorque toutefois que s'il remet une offre, c'est qu'il est en capacité de l'assumer, note La Tribune. Le tronçon TGV Bretagne-Pays de la Loire est estimé à 3,4 milliards d'euros (182 km et 32 km de raccordements) et doit mettre Rennes à 1H26 de Paris d'ici 2015, contre 2H03 actuellement. Ce contrat de partenariat sera le plus important conclu dans les infrastructures ferroviaires. Celui qui remportera le marché devra édifier la ligne et en assurer la maintenance pendant 25 ans.

 

Intertas - 14.10.10 : Le Document Unique : Vous employez du personnel ? Quel que soit le nombre de salariés, votre activité... Le DOCUMENT UNIQUE est une obligation légale, ne pas la respecter, c'est encourir une contravention de 1500 euros ( à 3000 euros en cas de récidive !!! )

Rappel réglementaire : L'employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé de son personnel : art. L. 230-2 du Code du travail. Cet article présente les principes généraux de prévention dont l'évaluation des risques. L'employeur doit transcrire les résultats de l'évaluation dans un Document Unique (décret 2001-1016 du 5 novembre 2001).  Vous pouvez consultez les Questions Réponse sur INRS

Les buts sont : d'identifier les risques - d'éviter les risques - d'évaluer les risques non évités - de combattre les risques à la source - de choisir les risques à traiter en priorité - de substituer ce qui est moins dangereux à ce qui l'est plus - de donner la priorité à la protection collective par rapport à l'inviduelle - de tenir compte de l'état d'évolution de la technique - d'adapter le travail aux salariés - de donner des instructions appropriées aux travailleurs - de s'assurer de l'aptitude médicale des employés - de planifier la prévention: technique, organisation, conditions de travail, relations sociales, facteurs ambiants - d'associer à toutes ces phases les salariés et leurs représentants - de proposer des solutions.

 

Intertas - 13.10.10 : Travaux Sans Tranchée : Mercredi 3 novembre 2010 se tiendra la seconde journée technique 2010 du sans tranchée de la FSTT, à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux. Intertas sera présent à cette journée des techniques innovantes et pour les absents vous aurez sur le site le compte rendu.

Consultez le programme, Imprimez votre invitation, et retrouvez les adhérents d'Intertas qui contibuent à ces activités.  

Cette nouvelle journée technique du sans tranchée fait suite à celle de Metz en avril dernier, permettra de mieux faire connaître, au cours de la journée, aux Maîtres d’œuvre, Collectivités, Bureaux d’études, Techniciens, …ces techniques sans tranchée sont en perpétuelle évolution technologique que se soient en travaux neufs ou en réhabilitation.

A propos de la FSTT : Créée en juillet 1990, la FSTT est membre de l’ISTT (International Society for Trenchless Technology) qui réunit les associations analogues dans plus de 20 pays sur tous les continents. Ouverte à tous, la FSTT compte parmi ses membres maîtres d'ouvrage, collectivités locales, maîtres d'œuvre, universitaires, ingénieurs du secteur public ou privé, entreprises générales ou spécialisées, fabricants de matériels, matériaux ou produits divers.

 

Intertas - 11.10.10 : Détection de canalisation : Gaz réseau distribution France (GRDF) a organisé  une formation à l'attention des personnels techniques des communes du bassin d'Arcachon. Laquelle reposait sur le respect des règles de sécurité lors de travaux à proximité des réseaux de gaz naturel. Chaque année, le non respect de la réglementation peut occasionner la rupture de canalisations de gaz naturel et la suspension de la distribution en énergie », a-t-il été rappelé. L'application du décret du 14 octobre 1991 oblige chaque maître d'ouvrage à s'affranchir de certaines obligations avant travaux, allant de la demande de renseignements (DR) à la déclaration d'intention de commencement de travaux (Dict). Lors de chantiers, une bonne coordination des actions de prévention et une stricte application de la réglementation sont nécessaires entre les différents acteurs : collectivités locales, représentants des entreprises de travaux publics, opérateurs de réseaux exploitant le sous-sol, gaz, électricité, eau, Télécom. Chacun d'entre nous est partie prenante de cette chaîne de sécurité. Au-delà des aspects réglementaires et des consignes de sécurité, les participants ont été sensibilisés aux techniques de détection des canalisations. De multiples indices permettent en effet, avant même de commencer des travaux, de déterminer la présence et la nature des réseaux situés dans le sous-sol (coffrets de branchement, plaques de signalisation, robinets gaz,

 

Intertas - 07.10.10 : Opération transparence : L'Association des maires de France  et RTE ont remis  à la disposition des maires des 18 000 communes se situant à proximité de lignes électriques à haute et très haute tension, une nouvelle plaquette d'information sur les champs magnétiques de très basse fréquence (50 Herz). En même temps, un nouveau service leur est proposé. Les maires de ces communes pourront demander l'intervention d'un agent RTE pour relever les valeurs des champs magnétiques, ou celle d'un laboratoire indépendant certifié pour effectuer des mesures. Ce service, si la commune le souhaite, peut, financièrement, être entièrement pris en charge par RTE. Ce nouveau dispositif pratique, de communication et de mesures, s'inscrit pleinement dans le cadre du partenariat conclu en décembre 2008 entre Jacques Pélissard, président de l'AMF, et Dominique Maillard, président du Directoire de RTE. Par ce partenariat, l'AMF et RTE se sont engagés à mettre en œuvre des actions conjointes relatives aux enjeux liés au transport d'électricité notamment en matière de développement durable et d'aménagement du territoire.

 

Intertas - 30.09.10 : Un guide assurance dédié aux Canalisateurs : Les trois mutuelles, réunies au sein de la SGAM BTP ont préparé avec le concours du groupe  Garanties et Assurances de la Commission des Marchés de la FNTP, un Guide sur l’assurance des métiers des Travaux Publics. Le premier Guide de cette collection est dédié aux Canalisateurs et a été élaboré en collaboration avec Canalisateurs de France.

Ce guide à vocation pédagogique traite :
- des risques encourus par les entreprises de canalisations lors de la préparation et de l’exécution d’un chantier,
- de leur outil de travail et de leurs biens : engins et matériels de chantier, véhicules et locaux professionnels,
- des solutions d’assurances pour couvrir leurs responsabilités et leurs biens,
- de la protection du dirigeant, de ses proches et celle de ses salariés,
- du développement et de la valorisation de son patrimoine, de sa retraite, de la transmission de son entreprise et de son patrimoine.
Enfin, des conseils sont donnés afin d’aider chacun à bien déclarer ses risques.
Vous pouvez commander gratuitement ce guide depuis l’espace documentation ou sur simple demande à info@canalisateurs.com
 

Intertas - 29.09.10 : Réseaux d'assainissement : En matière de réseaux d'assainissement, les maîtres d'ouvrages ont la responsabilité de la qualité et de la durabilité des ouvrages en service, rappellent dans une lettre ouverte aux maîtres d'ouvrage 5 organisations professionnelles. Avec un parc français âgé de 50 ans ou plus, la question est en effet sensible. Les collectivités doivent s'assurer de la bonne réalisation des interventions sur les réseaux d'assainissement, au risque de devoir réinvestir dans des travaux de réparation, de réhabilitation, voire de remplacement, rappellent dans une lettre ouverte aux maîtres d'ouvrage cinq organisations professionnelles. En effet, l'arrêté du 22 juin 2007 du Ministère de l’écologie impose aux maîtres d'ouvrage de confier, avant la mise en service des réseaux, la réalisation d’essais à un opérateur externe ou interne accrédité, indépendant de l’entreprise chargée des travaux afin d'assurer la bonne exécution des travaux. Plusieurs autres points comme la tenu d’un manuel d’auto-surveillance, la pérennité des réseaux ou encore le rôle de chaque intervenant sont également abordés dans cette lettre ouverte par les présidents de Canalisateurs de France, de Thierry Gaxieu de la Cicf, de Arnaud Deheul du groupe Assainissement de la FIB, Xavier Pintat de la FNCCR et Bernard Nucci du Syncra.

 

Intertas - 24.09.10 : Stereau : Denis Reboul prend la succession de Jacques Tessier au poste de directeur général de Stereau, filiale ingénierie du groupe Saur. Il était le directeur de la région Grand Paris, agé de 46 ans, diplômé de l’ENSAM en 1988. Denis Reboul entame sa carrière chez OTV à l’usine de la communauté urbaine à Lyon St Fons. Il devient ensuite directeur adjoint puis directeur du groupement OTV-Degrémont pour l’usine du SIAAP à Colombes. En 1997, il développe et dirige les exploitations des usines de traitement d’eau pour Degrémont au Mexique au sein de différents contrats type BOT, puis est nommé en 2000 directeur des exploitations internationales chez Degrémont. Il assume ensuite la direction de la zone Amérique Latine pour l’ensemble des activités de Degrémont. Entré chez Saur en 2008 à la Direction Métiers, puis chez Stereau en 2009 pour diriger la région « Grand Paris », il accède aujourd’hui à la direction générale et succède à Jacques Tessier.

 

Intertas - 21.09.10 : Eiffage Travaux Publics Ile-de-France/Centre : L'entreprise recrute en contrat de professionnalisation 46 collaborateurs pour les régions Ile-de-France/Centre  (constructeurs professionnels en voirie et réseaux divers, coffreurs génie civil, canalisateurs) Le recrutement débutera le 30 septembre 2010 et, après sélection, les collaborateurs seront accueillis en formation à Bernes-sur-Oise pour un an. La formation étant assurée par l’AFPA. Pour en savoir plus Fiche descriptive maçons voirie réseaux divers  Fiche descriptive coffreurs génie civil  Fiche descriptive canalisateurs

 

Intertas - 20.09.10 : Financement : La Banque africaine de développement et le gouvernement du Burkina Faso ont signé le 14 septembre un protocole d’accord de don de FCFA 19,63 milliards pour financer des infrastructures électriques et d’électrification rurale. Le don accordé par la BAD de FCFA 19,63 milliards (€ 30 millions) au Burkina est destiné à renforcer l’infrastructure électrique du pays. Le projet concerne la réhabilitation et l’extension de 1 800 km de lignes moyenne tension/basse tension, la réalisation d’environ 20 000 branchements et 750 foyers d’éclairage public permettront l’électrification de plus de 150 communes et localités, soit l’accès à l’énergie électrique à environ 800 000 personnes.

 

Intertas - 20.09.10 : Deux éoliennes s'emballent et prennent feu dans la Drôme : Les deux appareils, hauts de 45 m et distants l'un de l'autre d'environ 3 km, sont situés sur la commune de Rochefort-en-Valdaine, dans une zone non habitée. La tête et les pales de l'une des deux machines ont été totalement détruits. Visiblement, elles se sont emballées, suite à un fort coup vent sur le secteur. Selon la mairie, les éoliennes endommagées font partie d'un parc de 23 générateurs appartenant à un investisseur du nord de l'Hexagone et fournissant le réseau électrique d'ErDF. Ces appareils sont équipés d'un frein automatique hydraulique qui n'aurait pas rempli sa fonction. Les systèmes de sécurité ont fonctionné sur toutes les autres. Plusieurs incidents d'éoliennes se sont produits sans faire de victimes ces cinq dernières années, l'un des derniers ayant été l'incendie de la nacelle d'une éolienne à Vauvillers (Somme), à plus de cent mètres de haut, en août 2008. Cinq cent dix-huit éoliennes ont été installées dans l'Hexagone en 2009, portant leur nombre en avril dernier à 2.914 au total.

 

Intertas - 17.09.10 : Marchés publics : Bercy met en ligne les nouveaux formulaires DC. Quatre nouveaux modèles de formulaires "marchés publics" actualisés, simples et opérationnels, consacrés à la déclaration du candidat sont disponibles sur le site du ministère de l'Economie. Ces quatre nouveaux formulaires constituent des modèles de documents à l'attention des opérateurs économiques candidats et des acheteurs publics pour toute procédure de passation d'un marché public ou d'un accord-cadre et pour leur exécution.
Les Quatre nouveaux formulaires, identifiables grâce à leur couleur bleue, sont disponibles en ligne : 

DC1 Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants,
cliquez ici 
DC2 Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement, cliquez ici ;
DC3 Acte d'engagement, cliquez ici ;
DC4 Déclaration de sous-traitance, cliquez ici.
Pour consulter la fiche explicative sur les nouveaux formulaires DC publiée,
cliquez ici

 

Intertas - 17.09.10 : Incident suite à des travaux de forage dirigé : A Berck, deux secteurs de la commune ont été successivement privés de courant Quatre câbles d'alimentation électrique HTA ont été accrochés par des travaux de forage dirigé, sous une route. D'abord dans la zone industrielle et commerciale de la Vigogne, peu après 11 heures. Ce qui n'a pas fait l'affaire des restaurateurs, avant le rush du déjeuner. Le supermarché Carrefour a été entièrement bloqué, les caisses enregistreuses ne fonctionnant plus. Même la caserne des pompiers n'y a pas échappé qui a enclenché son groupe électrogène. La situation est revenue à la normale vers 12 h 30. Mais parallèlement, une partie du centre-ville s'est retrouvée à son tour privée de courant. Les agents d'ERDF n'ont pas tardé à trouver l'origine de ces deux pannes. qui ont reconnecté leur clientèle (environ 7 000 clients au total) en déviant l'alimentation électrique sur d'autres réseaux. La réparation des câbles endommagés se poursuivait en fin d'après-midi.

 

Intertas - 13.09.10 : Banque Européenne d'Investissement : Elle a accordé 150 millions d'euros au groupe Illiad, acteur important sur le marché français des télécommunications fixes, pour le déploiement du Très Haut débit en fibre optique sur l'ensemble du territoire. L'objectif fixé par le groupe est de déployer un réseau permettant de raccorder 4 millions de foyers en FTTH fin 2012. Ce prêt financera également en partie l'extension de la couverture ADSL en France dans le cadre du dégroupage afin de rendre accessible, d'ci 2011, son offre triple-paly via l'ouverture de 600 à 800 nouveaux Noeuds de Raccordements d'Abonnés

 

Intertas - 13.09.10 : Justice : Le procès de GDF-Suez, poursuivi pour homicide involontaire suite à une double explosion de gaz qui avait causé la mort d'une personne et fait une trentaine de blessés en novembre 2002 à Toulouse, s'ouvre devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Le groupe, mis en examen en 2007, est poursuivi en qualité de personne morale pour homicide involontaire par imprudence, inattention, négligence et manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement. Selon les parties civiles, la canalisation en fonte grise s'était rompue à la suite de travaux réalisés sur le réseau des eaux deux semaines avant l'accident, ce qui avait entraîné la formation de poches de gaz dans les sous-sols de deux pavillons. Au centre de ce procès, qui intervient huit ans après les faits, est la question des canalisations en fonte grise, connues pour leur fragilité, ainsi que leur localisation dans la cartographie de GDF-Suez, devrait largement occuper les débats. Pour Michel Metch, militant CGT, ancien agent GDF a déclaré q'aujourd'hui, vu l'état de la cartographie, du manque de moyens attribués au service public et les carences d'effectifs, on ne peut pas garantir qu'il ne reste des résidus de fonte grise disséminés sur le réseau.

 

Intertas - 10.09.10 : Système de chauffage par les égouts : La ville de Levallois-Perret a inauguré le système de chauffage de son centre aquatique par récupération de chaleur des égoûts. Cette solution devrait réduire de 27 % la consommation d'énergie pour maintenir en température les trois piscines de son centre aquatique. Elle est la première commune française équipée du procédé Degrés bleus de Lyonnaise des eaux. Basée sur l'insertion d'un échangeur dans les canalisations d'eaux usées relié à une pompe à chaleur réversible installée dans le bâtiment. La communauté urbaine de Bordeaux pourrait bien être la deuxième sur la liste. L'appel d'offres repose également sur la récupération de l'énergie des eaux usées pour chauffer et climatiser l'hôtel communautaire et son futur bâtiment administratif..

 

Intertas - 10.09.10 : Entreprises en difficulté : Une nouvelle procédure de sauvegarde pourrait voir le jour. L'objectif de cette réforme serait de faciliter les entreprises qui ont su anticiper leurs difficultés de rebondir, grâce à une procédure de sauvegarde financière expresse qui permettrait de sécuriser rapidement les entreprises bénéficiant du soutien de la majorité de leurs créanciers sans impacter leurs relations commerciales. Cette nouvelle procédure serait ouverte à la demande du dirigeant, par le tribunal de Commerce, lorsque, à la fin de la conciliation, le chef d'entreprise démontre qu'une large majorité, et non l'unanimité, de ses créanciers soutient sa solution. En outre, les délais de cette procédure seraient réduits à 15 ou 21 jours maximum. Ce nouveau mécanisme de sauvegarde expresse sera discuté la semaine prochaine en commission des Finances du Sénat dans le cadre d'un amendement au projet de loi de régulation bancaire et financière. Cliquez ici pour consulter le texte de la réforme

 

Intertas - 08.09.10 : Première hausse trimestrielle enregistrée dans les ventes de matériels d'occasions : Les distributeurs affiliés à la Fédération nationale des distributeurs loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment, travaux publics et manutention (DLR) ont enregistré un rebond des ventes de matériels d’occasion de 34% au second trimestre 2010. C’est la première hausse trimestrielle enregistrée depuis presque deux ans. L’amélioration est relative basse, mais cette première hausse a deux raisons : La première, les acheteurs de matériels, hésitent à investir dans du matériel neuf (-9% sur la période) préférant investir dans des machines d’occasion. la deuxième raison c'est que les stocks se sont raréfiés car peu de machines neuves se sont vendues depuis le début de la crise, 2 ans plus tard ce trou se répercute dans l’offre d’occasion. Ce n’est que le début de ce phénomène, les matériels étant généralement revendus au bout de 5 ans. Les machines neuves qui n’ont pas été vendues en 2008 et 2009 manqueront cruellement en 2013 et 2014.

 

Intertas - 07.09.10 : Compteurs électriques communiquants Linky : La Fédération nationale des collectivités locales et régies (FNCCR) et Que Choisir dénoncent  la fin trop rapide de la phase d'expérimentation et le coût élevé du compteur Linky (120 à 240 euros par compteur) et laissé à la seule charge du consommateur. Le coût total du remplacement de 35 millions de compteurs électriques se situerait entre 4,2 et 8,4 milliards d'euros. Le décret fixant les conditions de généralisation du compteur électrique communiquant et rendant obligatoire l'installation dans les logements neufs dès le 1er janvier 2012 de ces compteurs nouvelle génération à était publié au Journal Officiel. Le décret précisait que la phase d'expérimentation doit se terminer le 31 décembre 2010 au lieu du 31 mars 2011. Mais le gouvernement n'a fait tester que le seul système de compteur communiquant Linky, en test actuellement à Lyon et à Tours n'apporterait pas entière satisfaction. Pourtant en juin 2010, rappelle le site Energie2007 de la FNCCR, en pleine polémique sur les premiers ratés des tests de Linky, le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo avait reconnu des difficultés sur ce projet et précisé que, si les tests n'étaient pas probants, ce ne (serait) pas cette formule-là qui serait mise en œuvre .

 

Intertas - 26.08.10 : Assainissement non collectif : Dans le cadre d'une demande de permis de construire, l'avis sur l'autorisation d'installation d'assainissement non collectif va-t-il devenir une pièce obligatoire à produire ? La liste des pièces constitutives du dossier de demande de permis de construire ne fait pas référence à l'assainissement non collectif. Le Code général des collectivités territoriales rappellent les obligations des communes en matière d'assainissement, et l'avis sur l'autorisation d'installation d'assainissement non collectif est un élément substantiel dans l'instruction du dossier de permis de construire.
Suite à la question du sénateur Serge Larcher au secrétaire d'État à l'intérieur et aux collectivités territoriales., ces dispositions ne permettent pas, jusqu'à présent, la réalisation d'un contrôle préalable sur dossier avant travaux car elles ne visent que la vérification de la conception et de l'exécution des seules installations réalisées ou réhabilitées depuis moins de huit ans. La réponse du ministère, pour remédier à ces difficultés, la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement prévoit que l'instruction des demandes de permis de construire devra prendre en compte les modalités d'assainissement des eaux usées et que le service public d'assainissement non collectif pourra être sollicité. Cette mesure législative permettra de prévoir, par décret, dès son adoption, que cette attestation de conformité devra être jointe aux demandes de permis de construire ou d'aménager concernées. À défaut de production de ce document, la demande sera déclarée incomplète et les permis concernés ne pourront donc être délivrés, sans que la conformité à la réglementation du dispositif d'assainissement collectif envisagé ne soit assurée. Dans l'attente de ces dispositions, cette difficulté peut être résolue de façon pragmatique par une concertation préalable entre le demandeur du permis de construire et le service public d'assainissement collectif. Cette concertation permet de vérifier la faisabilité de la mise en place de l'installation d'assainissement avant l'achèvement de la procédure de délivrance du permis de construire et d'éviter la situation dans laquelle le permis serait accordé alors que la réalisation de l'assainissement prévu serait impossible ou très coûteuse.

 

Intertas - 26.08.10 : Canalisateurs de France : Clotilde Terrible vient d’être nommée Secrétaire générale de l’organisation professionnelle Canalisateurs de France, succédant à Stéphanie Mozer. Agée de 33 ans, Clotilde Terrible est titulaire d’un 3ème cycle de Droit et Gestion de l’Environnement et de Droit Privé. Elle a commencé sa carrière en 2002, en opérant la mise en place d’un Système de Management Environnemental pour la commune de Combs-la-Ville (77). Elle entre ensuite à la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) en qualité de juriste environnement et marchés publics. Elle est nommée en 2007 Directeur du Service Environnement et Développement Durable de la FNTP, poste qu’elle a occupé jusqu’à son arrivée à Canalisateurs de France. Animant la Commission développement durable de la FNTP, ainsi que ses groupes de travail (Groupe excédents et déchets de chantiers, groupe RSE, ...), elle a mis en œuvre des actions d'aide aux entreprises de travaux publics pour l'application de l'environnement et du développement durable.

 

Intertas - 24.08.10 : AFPA : Stage de perfectionnement métier : Formation de deux jours : REC-TST-BT-BRT-AER : Recyclage Travaux Sous Tension de branchements aéro-souterrain. Recyclage à l'habilitation TST de branchement Basse Tension aérien d'abonnés. Cette formation permet à l'employeur de renouveler l'habilitation électrique d'indice « T » de son salarié pour le domaine des branchements BT aériens et aéro-souterrains suivant l'attestation donnée en fin de stage (appréciation de maintien de l'habilitation d'indice « T » ou de non aptitude aux TST listés dans la lettre d'engagement de l'employeur). Elle prend en compte les recommandations récentes en vue de renforcer la prévention et la sécurité dans le travail. De plus, le centre Afpa conseille le chef d'entreprise sur la gestion des habilitations de son personnel et leur renouvellement. Liste des campus qui dispensent cette formation sur le site AFPA

 

Intertas - 18.08.10 : Un salon pour un marché en plein essor : Le 1er salon national des équipements, des technologies et des services en géothermie se tiendra le 20 et 21 Janvier 2011 au Parc Floral de Paris - Bois de Vincennes - PARIS. Les objectifs nationaux sont ambitieux : 23% d'énergies renouvelables dans la consommation finale d'énergie en 2020. A Paris, les acteurs majeurs de la filière Géothermie se mobilisent pour relever le défi. GEOTHERMA France s'en fait le porte-parole.
Les décideurs sont déterminés à adopter de nouvelles solutions énergétiques :
- les collectivités sont fortement impliquées dans les Energies Renouvelables; - les prescripteurs sont au coeur de l'intégration des différentes solutions en Energies Renouvelables dans un bâtiment et recommandent des solutions combinées; - les sociétés d'installation se diversifient en utilisant les nouvelles énergies dans le génie climatique.

 

Intertas - 12.08.10 : THT : Une nouvelle ligne à très haute tension de 225.000 volts sera construite sous terre, à partir du début 2012, pour sécuriser l'alimentation électrique des Alpes-Maritimes, victimes dans le passé de coupures géantes d'électricité, a annoncé aujourd'hui le ministre de l'Industrie et maire de Nice, Christian Estrosi. La nouvelle ligne constituera un filet de sécurité en cas de défaillance de la desserte actuelle, dite "axe sud", qui se trouve en bout de ligne et est donc très vulnérable en cas d'accident. Elle reliera Boutre (Var) à Carros (Alpes-Maritimes). Le 3 novembre 2008, une coupure géante due aux intempéries avait privé d'électricité 1,5 millions de foyers entre le Var et la frontière italienne.

 

Intertas - 10.08.10 : Innovation : La dernière innovation, développé par l’entreprise Chinoise Shenzhen Hashi Future Parking Equipment, ne manquent pas d’originalité dans le domaine des transports en commun. Un bus volant qui permet de passer au-dessus des voitures comme un tunnel pour les autres véhicules de moins de deux mètres. Le système ressemble à un tramway surélevé et posé sur des rails de 4,5 mètres de hauteur sur six mètres de large. il peut accueillir entre 1200 et 1400 passagers et pouvant atteindre les 60 km/h. Selon l’entreprise, ce mode de transport fonctionnant à l’énergie solaire et à l’électricité, pourrait être développé dès la fin 2010 à Pékin. La ville serait en effet attirée par son coût estimé à 56 millions d’euros, rails de 40 km compris. Soit un budget inférieur de 10% à celui d’un métro. (info usine nouvelle)

 

Intertas - 05.08.10 : Entrepose Contracting : La société a signé un protocole d'accord en vue de l'acquisition de la société Cofor, spécialisée dans le forage profond onshore (pétrole, gaz, géothermie, eau), ainsi que dans le sondage et le carottage en grande profondeur. La société assure également des services d'entretien des puits forés et des équipements de production. Forte de 123 collaborateurs, Cofor dispose d'une plateforme logistique en région parisienne concentrant l'ensemble des appareils pour tout type de forage ou de carottage. Cofor réalise un chiffre d'affaires d'environ 24 Millions d'Euros. Le protocole d'accord prévoit l'acquisition de 100% du capital de Cofor avec faculté de substitution partielle à hauteur de 30% en faveur d'un investisseur industriel. Cette opération de substitution est en cours de négociation et s'accompagnerait d'un partenariat avec un investisseur dans le domaine de la géothermie.

 

Intertas - 04.08.10 : L'Etat poursuit sa hausse des tarifs de l'électricité. L'augmentation sera de 3 % en moyenne pour les particuliers, de 4 % pour les PME et de 5,5% pour les grandes entreprises. Le gouvernement estime que cette évolution prend en compte l'augmentation du rythme des investissements dans les réseaux et le parc de production, tout en maintenant des prix très compétitifs pour les consommateurs français. Les tarifs de l'électricité sont inférieurs de 25 à 35 % à la moyenne européenne. Relativement forte, la hausse est pourtant loin de répondre aux attentes d'EDF. L'an dernier, l'ancien PDG, Pierre Gadonneix, avait estimé nécessaire de procéder à une hausse des tarifs de 20 % sur les trois ou quatre ans à venir. Cette déclaration avait eu un grand retentissement médiatique et avait coûté son poste au dirigeant.

 

Intertas - 03.08.10 : Emplois : Dans le cadre du plan pour l'emploi des jeunes, trois aides ont été créées pour favoriser les embauches de jeunes en contrat en alternance. Il s'agit de l'aide forfaitaire pour toute embauche d'un jeune en contrat de professionnalisation, de l'aide forfaitaire pour l'embauche d'un premier apprenti ou d'un apprenti supplémentaire, du dispositif zéro charge pour les embauches d'apprentis réalisées par les employeurs de 11 salariés et plus. L'octroi de ces aides devait initialement prendre fin le 30 juin dernier. Cependant, compte tenu du contexte économique tendu et de l'augmentation du chômage, le Gouvernement a décidé de les prolonger jusqu'à la fin de l'année. Le décret (n°2010-894) du 30 juillet 2010 assure les modifications nécessaires au versement de ces aides pour les embauches réalisées jusqu'au 31 décembre 2010.

 

Intertas - 02.08.10 : Contournement de Nîmes et Montpellier : Réseau ferré de France a annoncé qu'il engageait les négociations avec les trois groupements, pilotés par Bouygues TP, Eiffage et Vinci Concessions, ayant présenté une offre initiale pour réaliser la nouvelle ligne de contournement de Nîmes et Montpellier, de 60 km de LGV et 20 km de raccordements. Le choix du titulaire du contrat en partenariat public-privé est prévu à l'été 201. RFF émettra un dossier de consultation finale avant la fin de l'année 2010, puis les candidats présenteront leur meilleure proposition sous la forme d'une offre finale. Le candidat retenu se verra confier le financement, les études, la construction et la maintenance de la ligne nouvelle à grande vitesse mixte.

 

Intertas - 02.08.10 : Futur aéroport de Nantes : Il sera desservi par le tram-train a indiqué le ministre de l’Ecologie, des Transports et du Développement durable. Il va permettre de proposer cette liaison en même temps que l’ouverture de l’aéroport. Le ministre a fait ajouter au contrat de concession avec Vinci une clause suspensive sur cette liaison ferroviaire. C’est maintenant aux autorités régionales, départementales et communautaires porteuses du projet tram-train de faire le nécessaire.  Le ministre souhaite rencontrer tout le monde dès la rentrée pour régler les dernières modalités, notamment financières. Le futur aéroport doit remplacer en 2017 l’actuel aéroport de Nantes Atlantique. Mais ce projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est contesté par les écologistes qui le jugent inutile et s’inquiètent de la disparition de terres agricoles.

 

Intertas - 27.07.10 : Conjonture : Selon l'enquête trimestrielle de conjoncture publiée lundi par l'Institut national de la statistique et des études économiques, les entrepreneurs sont plus nombreux qu'en avril à juger leurs carnets de commandes inférieurs à la normale pour cette période de l'année. Selon l'Institut, l'activité continuera d'être faible au cours des trois prochains mois. En deux ans, le secteur des travaux publics a subi un recul de son activité de 18%  pour un chiffre d'affaires de 38 milliards d'euros. Le secteur des TP à perdu 4.000 salariés et 9.000 intérimaires durant la seule année 2009, il comptait 300.000 emplois fin décembre. En avril Patrick Bernasconi, le président de la Fédération nationale des travaux publics avait déclaré, si le gouvernement ne prend pas des mesures favorisant une politique d'investissement, notamment en faveur des grands travaux, le secteur pourrait perdre 60.000 emplois en 2010 et 2011

 

Intertas - 26.07.10 : Hommage : Bobcat vient, de rendre hommage à Louis Keller, disparu le 11 juillet à l’âge de 87 ans. Ce dernier avec son frère Cyril avaient développé et mis au point en 1957,  la première chargeuse compacte à 3 roues. La chargeuse Keller était dotée de deux roues motrices et d'une roue arrière directrice. Elle a donné naissance à la première chargeuse sur roues de marque Bobcat. Il y a deux ans, à l’occasion de notre 50è anniversaire, Bobcat avait salué les réalisations de Louis et de son frère ainsi que de tous ceux qui ont contribué au succès de Bobcat au cours des cinq dernières décennies.

 

Intertas - 26.07.10 : FNTP : La Fédération Nationale des Travaux Publics vous informe qu'elle vient de mettre en ligne la dernière conjoncture mensuelle. Pour y accéder, connectez-vous à la rubrique conjoncture sur le site www.fntp.fr  Elle vous informe qu'elle vient de mettre aussi en ligne la dernière conjoncture trimestrielle d'opinion (juillet 2010). Pour y accéder, connectez-vous à la rubrique conjoncture sur le site www.fntp.fr

 

Intertas - 20.07.10 : Marché public : Des candidatures à un marché public parvenues hors délai du fait du dysfonctionnements du service d'acheminement postal ne justifient pas, en principe, que l'offre puisse être présentée hors délai. La date limite est la date de réception des offres, afin de garantir l'égalité de traitement entre les candidats. Les défaillances du service postal ne justifient pas, en principe, que l'offre puisse être présentée hors délai. Ainsi, une grève postale de courte durée ne constitue pas un événement de force majeure susceptible d'imposer que la collectivité prolonge le délai de réception des offres. Il appartient aux candidats de s'assurer du bon acheminement de leur offre. Le fait qu'un candidat ait envoyé son offre pendant le délai de réception des offres ne saurait être pris en compte, sauf à ce qu'il démontre que les dysfonctionnements du service postal présentaient les caractères de la force majeure, c'est-à-dire qu'ils étaient imprévisibles, irrésistibles et extérieurs aux parties.

 

Intertas - 19.07.10 : Le Sdeg demande à ERDF d'accélérer l'enfouissement des lignes électriques : En Charente, le Syndicat départemental d'électricité et de gaz est inquiet suite à la conclusion du rapport commandé en 2009 au cabinet parisien AEC. Que se passerait-il en cas de nouvelle tempête en Charente du type de celle de 1999 au niveau des coupures d'électricité ? Les durées de réalimentation et de coupures seront réduites, mais le nombre d'usagers coupés sera encore élevé comme en témoigne le cas des tempêtes de janvier et février 2009… Le concessionnaire n'a rempli que très partiellement ses obligations contractuelles puisque d'importants efforts restent à réaliser sur la concession, notamment sur l'enfouissement des réseaux haute tension ainsi que sur la vétusté des réseaux basse tension. En 2008, le taux national moyen d'enfouissement des réseaux électriques à moyenne tension était de 39 %. En Charente, il n'était que de 24,6 %.

 

Intertas - 17.07.10 : Nouveau syndicat d'électrification : Le tout jeune syndicat d'électrification qui concerne 49 communes (Pays d'Auge, Pays d'Ouche Orne) vient d'être reconnu officiellement par le Préfet de l'Orne. Le regroupement de quatre syndicats intercommunaux (La Ferté-Fresnel, Gacé, Vimoutiers et Echauffour), va maintenant pouvoir se réunir, après l'aval du Préfet, pour délibérer pour y intégrer les dotations pour le programme de travaux 2010. L'effacement des réseaux sur la commune de Crouttes a été réalisé pour un montant de 115 970 €. Les villes de Mardilly, Cisai-Saint-Aubin et Saint-Nicolas-de-Somaire sont en attente. La consultation pour le marché des travaux sera lancée en juillet, l'attribution 2 010 atteint les 750 000 € (739 000 € en 2009 pour les quatre syndicats) pour les effacements de réseaux. 115 700 € pour les fils faibles section et 270 000 € pour les fils nus. Soit un total de 427 000 € pour la sécurisation. Les cabinets d'étude : Sogeti et Topo-études ont été retenus.

 

Intertas - 16.07.10 : Appel d'offres : Peut-on privilégier la proximité géographique d'une entreprise ? le droit de la commande publique ne permet pas de retenir des critères de choix liés à l'origine ou l'implantation géographique des candidats au marché. L'introduction d'un critère de préférence locale dans le Code des marchés publics est donc impossible, car elle constituerait une méconnaissance des règles communautaires de la commande publique. Telle est la réponse du ministère du Budget, à la question posée par le sénateur Jean Louis Masson. Une obligation d'implantation géographique, si elle est justifiée par l'objet du marché ou par ses conditions d'exécution, peut néanmoins constituer une condition à l'obtention du marché. Un candidat qui s'engage à s'implanter en cas d'attribution du marché doit être considéré comme satisfaisant à cette obligation, au même titre qu'un candidat déjà implanté.

 

Intertas - 15.07.10 : Le forage dirigé au service d'une unité de dessalement à belle-Ile : Les élus délégués à la communauté de communes se sont réunis en conseil avec à l'ordre du jour, la présentation du plan de la gestion de la ressource en eau de l'île. La recherche d'eaux souterraines et d'eaux mobilisables a fait l'objet de deux campagnes qui ont confirmé qu'aucun site exploitable n'existe. De ces constats, une seule autre solution est apparue envisageable : intégrer à la nouvelle usine une unité de dessalement. Cette solution expérimentée depuis 2006 consiste à mettre en place un traitement de dessalement d'une capacité limitée à 50 m3/h comme aujourd'hui. Cela permettrait un apport de 350 000 m3 d'eau douce par an en cas de besoin. Il est prévu que la prise d'eau soit réalisée par forage dirigé au départ de Port-Guen. Le rejet de l'eau salée issue du dessalement s'effectuera avec le rejet en mer des eaux épurées en sortie de la future station d'épuration de Bruté.

 
Intertas - 13.07.10 : Rémunération : le PDG du groupe de BTP Vinci, Xavier Huillard, a réalisé une plus-value de 812.560 euros début juillet, après avoir levé plusieurs milliers de stock-options, selon des déclarations transmises à l'Autorité des marchés financiers. Selon ces documents, il a exercé le 28 juin 68.000 options de souscriptions d'actions pour un montant total d'environ 1,645 million d'euros. Il les a revendues au prix du marché le même jour, pour un montant total de 2,458 millions d'euros. M. Huillard est depuis janvier 2006 administrateur et directeur général de Vinci, et a été nommé PDG du groupe début mai. Il a perçu en 2009 une rémunération totale de 1,6 million d'euros.

 

Intertas - 09.07.10 : Les engins de BTP se vendent mieux : Les ventes d'engins de BTP en France se sont reprises au premier semestre, signant une hausse de 19% après un effondrement de 68% un an auparavant, selon les chifres du Seimat (Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, carrières, bâtiment et levage). Au total, 4.670 machines ont été vendues sur la période, contre 3.900 au premier semestre 2009. Pour l'ensemble de 2010, le Seimat anticipe une progression des ventes comprise entre 10% et 15% et jusqu'à 20% pour la gamme d'engins compacts. Au premier semestre, la reprise a surtout concerné les ventes de mini-pelles, (2.286 unités vendues, en augmentation de 29%), alors que les niveleuses et les tombereaux rigides ont vu leurs ventes reculer. Globalement, malgré un niveau des commandes en hausse de 40% au premier semestre, le Seimat estime que "la visibilité sur le deuxième semestre n'est pas suffisamment pérenne pour que l'indicateur de commandes soit très supérieur à 10% par rapport à la même période 2009", souligne le syndicat. Par ailleurs, le Seimat se dit inquiet des conséquences des restrictions budgétaires sur le financement des grands travaux. Les risques de report de démarrage des grands chantiers sont perceptibles et les reports pourraient se prolonger jusqu'en 2012", indique-t-il. Les maîtres d'oeuvre ont revu à la baisse leurs prévisions d'activité pour 2010 et anticipent un nouveau recul de leur chiffre d'affaires (-3%) en 2010, ajoute le Seimat. Le marché hexagonal des engins de chantier est surtout dominé par des groupes étrangers comme l'américain Caterpillar, le britannique JCB, le suédois Volvo et le japonais Komatsu.

 

Intertas - 08.07.10 : Energie : Dans son rapport intitulé Bilan énergétique de la France 2009, le service de l'observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable montre que l'éolien et le photovoltaïque fournissent une part minime de l'électricité française. La production française d'électricité a été assurée, en 2009, à 76 % par le nucléaire, à 11,5 % par l'hydraulique et le thermique classique, et à 1,4 % par l'éolien (elle a progressé de plus de 35% entre l'année 2008 et 2009), la production photovoltaïque représentant 0,03 %. malgré une croissance exponentielle

 

Intertas - 07.07.10 : FAYAT : Le groupe veut se rendre incontournable grâce à sa centaine de filiales. Depuis 2004, Fayat se classe au quatrième rang national des entreprises de BTP, avec des activités qui s’étendent aussi bien vers la construction métallique, que l’électricité ou le matériel routier, et une forte présence à l’international. Le groupe est leader mondial du compactage des sols (travaux de terrassement). Cette entreprise familiale, fondée par Clément Fayat en 1957, emploie désormais 16 000 salariés, elle a réalisé 2,3 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2009 et en prévoit 400 millions de plus pour l’exercice 2010. Même la crise économique, qui a pourtant durement touché le secteur l’année dernière, ne semble pas avoir enrayé la machine. Depuis sa création, Fayat s’est beaucoup développé par sa croissance externe, toujours soutenue, régulière. L’acquisition en janvier dernier de la société niçoise Cari confirme la règle. Acteur du BTP et des services (spécialiste de la conception et de la réalisation), Cari compte 2.000 salariés et a réalisé 300 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2009. Cette acquisition est sensée permettre à Fayat de renouer avec le bâtiment, son activité d’origine, un peu mise de côté ces dernières années au profit de la fabrication de biens d’équipements. Dans la foulée, le groupe a acquis au printemps deux autres sociétés : ERS et TTI Sas. Avec un double avantage: celui de renforcer sa présence sur le territoire national. Mais aussi la volonté de constituer un conglomérat de sociétés, toutes spécialisées. En clair, être sur tous les fronts pour rester incontournable et se maintenir en cas de retournement de la conjoncture.

 

Intertas - 07.07.10 : LOXAM : Dans le cadre de sa stratégie de développement, le Groupe LOXAM a acquis la Société Locamachine, société de location de matériels implantée en Belgique. Créée en 1992 à Ghislenghien, Locamachine a développé son activité en Wallonie avec l’ouverture d’agences à Tournai en 2000, Charleroi en 2009 et l’acquisition de sociétés de distribution-location à Wavre en 2005 et Mons en 2006. Après la cession de son activité de distribution en 2007, Locamachine s’est concentrée sur son activité de loueur généraliste en s’appuyant sur son réseau de 5 agences et son offre de matériels et de services, identique à celle développée par Loxam en Belgique. Avec un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros en 2009, Locamachine a acquis depuis sa création une image de marque et une notoriété croissante dans le secteur de la construction, de l’industrie et des espaces verts.
Présent dans 10 pays en Europe le Groupe Loxam, est le leader européen de la location de matériel. Avec un réseau de 528 agences, un parc de plus de 200.000 matériels, Loxam a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 698 Millions d’Euros.

 

Intertas - 06.07.10 : Réseau sous-marin : Treize entreprises, dont EDF, RTE et Nexans ont signé un protocole d'accord pour la création d'un partenariat baptisé « Transgreen ». L'objectif est d'être capable, à l'horizon 2020, d'exporter environ 5 GW d'électricité, principalement d'origine solaire, du nord de l'Afrique vers l'Europe. Il s'inscrit dans le cadre des programmes prioritaires de la Commission européenne pour assurer la sécurité énergétique de l'Europe. Ce consortium, qui sera mené par EDF, compte parmi ses membres les groupes français Areva, Alstom, les espagnols Abengoa et RED elétrica, l'allemand Siemens,. .  André Merlin, président du Conseil de surveillance d'ERDF et RTE, filiales d'EDF a précisé que l'objectif de cette structure, qui disposera dans un premier temps d'un budget modeste, n'est pas d'investir dans les infrastructures mais de promouvoir ce type d'interconnexions.

 

Intertas - 30.06.10 : Social : Pour favoriser l'emploi des seniors, le projet de réforme des retraites prévoit en son article 16 une aide, sous la forme d'une exonération totale de charges patronales, au niveau du Smic, bénéficiant à toutes les entreprises. L'âge plancher d'embauche est fixé à 55 ans. La durée d'exonération projetée est de 12 mois maximum. Les CDI ainsi que les CDD d'au moins 6 mois pourraient en bénéficier. Pour éviter que les employeurs ne se séparent du salarié senior après un an, le ministère réfléchirait à assortir la mesure d'une obligation d'emploi de deux ans, sous peine de devoir rembourser l'aide.

 

Intertas - 30.06.10 : Assainissement non-collectif : L'heure du contrôle est arrivée pour vérifier que les installations d'assainissement non-collectif ne portent pas atteinte à la salubrité publique, ni à la sécurité des personnes et permettent la préservation de la qualité des eaux superficielles et souterraines. La mission des technicien qui visite les installations de plus de six ans, ou non contrôlées depuis six ans, à pour mission de, vérifier le bon fonctionnement de la filière d'assainissement non-collectif, de repérer les défauts d'entretien et d'usure éventuels pour chacun des ouvrages, observer une éventuelle pollution ou des nuisances, vérifier que les vidanges et l'entretien des différents dispositifs ont été régulièrement réalisés, vérifier la destination des matières de vidange... Le service pour assainissement non collectif, alertera le maire sur les installations non conformes. Ce sera du pouvoir de police du maire, sachant que le propriétaire a un délai de 4 ans après le contrôle pour réhabiliter son installation. Les démarches pour réhabiliter son installation sera de retirer un dossier, réaliser une étude de sol, informer la mairie puis pour les aides financières, s'adresser à l'antenne de réhabilitation de l'habitat, voir auprès des organismes bancaires pour des prêts à taux 0, voir avec certaines caisses de retraite.

 

Intertas - 29.06.10 : Faire face aux futures intempéries : Le fonds d'amortissement des charges d'électrification a signifié au syndicat intercommunal d'énergies du département de l'Aveyron, le maître d'ouvrage, que l'Aveyron faisait partie des départements les plus frappés et pouvait donc à ce titre se prévaloir de crédits spéciaux. Suite aux épisodes neigeux de décembre 2008 et à la tempête Klaus de janvier 2009, le département de l'Aveyron a dû faire face à de grosses intempéries qui ont endommagé les réseaux électriques de basse tension. Le dépannage a été effectué par le concessionnaire du réseau de distribution publique d'électricité mais les travaux d'amélioration et de sécurisation des réseaux électriques, notamment les sections en fils nus, doivent se poursuivre et s'amplifier pour prévenir des incidents climatiques qui se répètent malheureusement de plus en plus fréquemment. C'est pourquoi le FACé (fonds d'amortissement des charges d'électrification) a signifié au SIEDA (syndicat intercommunal d'énergies du département de l'Aveyron), le maître d'ouvrage, que l'Aveyron faisait partie des départements les plus frappés et pouvait donc à ce titre se prévaloir de crédits spéciaux. Et sur les 27 millions d'euros que le FACé a débloqué pour ce programme spécifique, une aide de 65 % sur un volume de travaux de 1 million d'euros est accordé à notre département pas le biais du SIEDA, cet établissement public de coopération intercommunale auquel adhèrent les 304 communes aveyronnaises. Les travaux sont actuellement en cours de réalisation car sur les 18 000 km de réseau basse tension, il reste encore à ce jour 25 % de fils nus qui sont une source de coupures, de perturbations et de gène. Rappelons qu'en 2008, à cause de la neige tombée en abondance, le temps de coupure était de 326 minutes alors que l'année précédente il n'était que de 115 minutes. « Avec les moyens qu'on avait jusqu'à présent, ça prenait 40 ans, grâce à l'aide du FACé, ça ira beaucoup plus vite », se félicite Jean-François Albespy, le président du SIEDA, organisme créé en 1936. (source la dépéche)

 

Intertas - 24.06.10 : Pacte PME : Présentée par ses initiateurs comme un véritable Small Business Act d'initiative privée qui vise à rapprocher les PME innovantes et les grands comptes. l'association Pacte PME a été officiellement lancée par 31 grands comptes et dix organisations professionnelles. Mis en œuvre depuis 2006 par le Comité Richelieu en partenariat avec Oséo, le Pacte PME vise à rapprocher les PME innovantes et les grands comptes. Il prend aujourd'hui une nouvelle dimension avec la création d'une association paritaire, regroupant 31 grands comptes privés et publics et dix organisations professionnelles.
Pour l'association Pacte PME, le but prioritaire est de créer un écosystème de croissance, une solidarité nouvelle entre les entreprises petites et grandes. Il faut éradiquer la notion de donneurs d'ordres et bâtir des relations véritablement partenariales. Elle entend notamment mettre en place des programmes de développement accéléré des PME parrainées par les grands comptes qui sera, force de propositions auprès des pouvoirs publics (par exemple sur l'évolution de la réglementation des marchés publics), mais aussi poursuivre la démarche d'ouverture des grands comptes à de nouveaux fournisseurs innovants menée par le Pacte PME depuis quatre ans.

 

Intertas - 23.06.10 : Emplois : Le secteur des travaux publics, très affecté par la crise et la baisse des commandes des collectivités locales, craint de perdre 45.000 emplois en 2010 en raison d'une baisse de son chiffre d'affaires de 15% ces trois dernières années. L'accumulation de mauvais indicateurs conduit à revoir à la baisse les prévisions et anticiper un recul du chiffre d'affaires de 3% en 2010. En trois ans, le chiffre d'affaires des entreprises de travaux publics se sera réduit de 15%", a déclaré mardi le président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) lors d'une conférence de presse. Patrick Bernasconi, qui évalue à 45.000 emplois le sureffectif actuel dans les entreprises, soit 15% du total (300.000 à fin 2009), entend "engager les entreprises à anticiper une réduction de leur activité en procédant aux ajustements nécessaires. Après avoir déjà perdu 13.OOO emplois en 2009 (4.000 salariés et 9.000 intérimaires), le secteur des TP a vu le nombre de défaillances d'entreprises (redressements ou liquidations judiciaires) bondir de 15% au premier semestre 2010 par rapport aux six premiers mois de 2009.

 

Intertas - 22.06.10 : Ligne haute tension : Neuf entreprises, dont le Francais ETDE, ont soumissionné pour la construction d'une seconde ligne haute tension longue de 258 km, devant relier le barrage hydroélectrique d'Inga, dans le sud-ouest de la RDC, à Kinshasa. Cette ligne sera construite grâce au financement de la Banque européenne d'investissement. Les neuf entreprises soumissionnaires sont ETDE, la filiale électricité et maintenance de Bouygues construction, Elecnor, Ineo, Kec International, Kalpataru International, Sae-Gammon, Wietc-Hypec, Isolux et Synohydro. ETDE propose 77,9 millions de dollars, soit la troisième meilleure offre derrière les indiens Kalpataru International (63,5 M USD) et KEC International (49,6 M USD). Le chinois Synohydro présente l'offre la plus chère avec 166 M USD

 

Intertas - 22.06.10 : Justice : La cour d'appel de Paris a rejeté le recours exercé par la société Véolia Transport contre une décision de 2005 la condamnant pour sa participation à une entente dans le secteur du transport public de voyageurs. Le Conseil de la concurrence (aujourd'hui devenu Autorité) avait épinglé, dans une décision du 5 juillet 2005, des pratiques de répartition des marchés de transport public urbain de voyageurs lancés par les collectivités locales. Le cartel réunissait trois groupes, à l'époque dénommés Kéolis, Transdev et Connex. Les montants des amendes, 12 millions d'euros dont 5,05 millions pour Véolia Transport, ont été correctement appréciés estime la cour, compte tenu de la gravité des pratiques.

 

Intertas - 21.06.10 : LGV Midi Pyrénées : D’après le groupe de travail, de l'Association TGV Sud-Ouest, créée par président de la Région Martin Malvy, le chantier de la LGV devrait générer 12 000 emplois sur 5 ans en Midi-Pyrénées. Le président de la Région, a présenté les conclusions des groupes de travail et les résultats d'une étude menée sur l'impact du TGV dans d'autres régions françaises. L'arrêt définitif du tracé de la LGV Sud-Ouest ne sera effectif qu'en octobre 2011 et le début des travaux ne devrait pas commencer avant 2014-2015. D’après le groupe de travail, le chantier de la LGV devrait générer 12 000 emplois sur 5 ans en Midi-Pyrénées. L’étude réalisée dans les autres régions montre que l’arrivée LGV a un effet positif pour les investisseurs : la Lorraine par exemple, est passée de la 11ème à la 8ème place du classement de l’Agence Française pour les Investissements Internationaux. Du point de vue touristique la région desservie par le TGV-Est est devenue également plus attractive avec un doublement des nuitées.

 

Intertas - 21.06.10 : La 2e édition du Code de l’eau : Le code de l’eau est un ouvrage de plus de 1400 pages qui rassemble la très grande majorité des textes en vigueur dans le domaine de l’eau, l’essentiel de la doctrine universitaire mais aussi administrative avec les circulaires, les instructions et de nombreuses réponses ministérielles sans oublier les orientations les plus significatives des jurisprudences.
Pour en savoir plus sur le code de l’eau,
cliquez ici  Les utilisateurs du code de l’eau trouveront sur ce site une reproduction in extenso des textes réglementaires, des éléments de doctrine et de jurisprudence mentionnés et commentés dans la version papier du code de l’eau.

 

Intertas - 18.06.10 : Fibre optique : La secrétaire d'Etat à l'Economie a annoncé que l'Etat investira 2 milliards d'euros pour soutenir le déploiement de la fibre optique en France, qui serviront de levier pour lever 5 milliards sur quatre ou cinq ans à partir de 2011. En tout, le déploiement de la fibre est chiffré par un rapport parlementaire à 30 milliards d'euros. Le projet défendu en février par le chef de l'Etat est de donner un accès à la fibre optique à chaque foyer français d'ici à 2025. Quelque 800.000 foyers sont déjà raccordés à cette technologie qui permet d'avoir accès à internet de façon beaucoup plus rapide que l'ADSL.

 

Intertas - 16.06.10 : FNTP : La Fédération Nationale des Travaux Publics vous informe qu'elle vient de mettre en ligne la dernière conjoncture mensuelle (avril 2010). Pour y accéder, connectez-vous à la rubrique conjoncture sur le site www.fntp.fr

 

Intertas - 15.06.10 : Formation : l'École des Ponts ParisTech et l'École Centrale Paris s'associent pour proposer une formation spécialisée dans le domaine du génie civil pour les grands ouvrages énergétiques. À l'heure où de nombreux ingénieurs compétents dans la construction de grands ouvrages pour l'énergie (centrales nucléaires, centrales thermiques, barrages, réservoirs GNL, éoliennes...) partent à la retraite et où le savoir-faire des industriels et entreprises françaises se, traduit par d'importantes perspectives de chantiers en France comme à l'étranger, il est primordial de former des cadres de haut niveau, avec une forte capacité d'adaptation à l'international, tant dans les métiers de la Maîtrise d'Ouvrage que dans ceux de la Maîtrise d'oeuvre, de l'Entreprise ou du Contrôle. Cette formation a pour finalité d'aider les partenaires industriels à recruter de nouveaux ingénieurs.
Les partenaires professionnels fondateurs du mastère : EDF - Spie Batignolles - Vinci - Bouygues - Razel - Iosis - Eiffage  Avec également la participation de : AREVA - Bouygues - GDF Suez - Doris Engineering - Ingerop - Setec - Syntec Ing. - Freyssinet - Nuvia Soletanche.

 

Intertas - 15.06.10 : ERDF : Les nouveaux compteurs électriques "Linky", mis en service progressivement par Electricité réseau distribution de France accumulent les retards et devraient peser lourd dans la facture des abonnés. Le nouveau compteur communiquant sait faire bien plus de choses que son ancêtre bleu à rouages, mais il pose aussi de nombreux soucis aux installateurs et aux usagers d'EDF résidant dans les zones tests.
D'ici 2020, la France devra avoir remplacé 80 % de ses 35 millions de compteurs électriques.
Les nouveaux compteurs sont capables de mieux réguler, mesurer la consommation, et de transmettre ces informations au distributeur doivent aussi permettre une ouverture plus facile du marché de l'électricité à la concurrence. ERDF avait évalué le coût entre 4 et 5 milliards d'euros. La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies qui concède l'exploitation et la distribution du régime à ERDF, avance plutôt le chiffre de 8 à 9 milliards d'euros. Les abonnés devraient, pour avoir le droit d'utiliser ce nouveau compteur obligatoire, payer 230 euros qui sera étalée jusqu'en 2020.
Selon le journal Le Parisien, pour le moment ces compteurs sont trop perfectionnés pour les services fournis par EDF, ce qui a causé de nombreux désagréments aux abonnés. le moindre dépassement de consommation fait disjoncter le compteur, obligeant l'utilisateur à prendre un abonnement plus important et donc plus onéreux.  L'entreprise fait remarquer que les possibles dysfonctionnements actuels ne sont pas dus à des problèmes matériels, mais au fait que l'ensemble des fonctions ne sont pas encore activées. Les compteurs ne communiqueront que dans une deuxième phase de test.

 

Intertas - 10.06.10 : Appels d'offres : Les collectivités ayant passé un appel d’offres se laissent pratiquement toujours tenter par le dossier du moins-disant. A l’assemblée générale des Canalisateurs de France début juin, pour lutter contre contre cet état de faits diverses actions possibles ont été évoquées et principalement il faudrait voir le label, qui a été renforcée très récemment par Canalisateurs de France, valider juridiquement et qu’il entre dans la première enveloppe des appels d’offres.

 

Intertas - 04.06.10 : Réseau d'eau : L'agglomération de Montbéliard reprendra en régie directe en février 2015 la gestion de son réseau d'eau courante actuellement confiée jusqu'en 2022 au groupe privé Veolia, une décision qui constitue un précédent absolu en France. La collectivité, qui estime trop élevé le prix actuel de l'eau, reprendra en février 2015 en régie publique ce marché, anticipant ainsi de sept ans la fin du contrat de délégation de service public. Le contrat avec Veolia avait été conclu en 1992 pour une durée de 30 ans, mais les élus ont décidé de faire valoir une loi de février 1995 qui limite à 20 ans, à compter de la promulgation de cette loi, la durée des contrats de DSP en cours d'exécution.

 

Intertas - 04.06.10 : Fibre Haut débit : Seize premières collectivités ont déclaré leur projet d'aménagement numérique à l'Arcep, l'autorité de régulation de communications électroniques, qui les a rendu publics (liste ci-dessous). C'est une des conséquences de la loi du 17 décembre 2009 prévoyant l'établissement, à l'initiative des collectivités territoriales, des schémas directeurs territoriaux d'aménagement numérique (SDTAN) au niveau d'un ou plusieurs départements ou d'une région. Ces projets concernent l'installation d'infrastructures de réseaux de télécommunications à haut débit, destinées à réduire la fracture numérique.
On trouve 12 conseils généraux (Eure-et-Loir, Côte-d'Or, Loiret, Lot, Haute-Marne, Oise, Manche, Vienne, Mayenne, Lozère, Val-de-Marne, Yonne) et un conseil régional (Midi-Pyrénées). Parmi ces collectivités, certains conseils généraux comme ceux de la Manche, du Loiret ou de l'Oise, ont déjà été pionniers dans le déploiement de réseaux haut débit sur leur territoire. Les délégations de service public leur permettent de faire construire tout type d'infrastructure de réseaux (fibre optique, Wimax...) via des sociétés ad hoc, créées avec des opérateurs (Médialys pour le Loiret, Manche Telecom pour la Manche ou Teloise pour l'Oise) pour mieux irriguer à haut débit leur territoire. Plus originale est la présence de trois syndicats départementaux d'électricité (Lot, Aveyron, Dordogne) même si elle s'avère assez logique. Ces structures sont en effet propriétaires des réseaux basse et moyenne tension irriguant les zones rurales, qui permettent de déployer de la fibre optique plus aisément.

 

Intertas - 03.06.10 : Saint-Gobain : Depuis plus de 21 ans dans le groupe Saint-Gobain, M. de Chalendar, 52 ans, cumule désormais le poste de directeur général, qu'il occupait depuis 2007, avec celui de président, en remplacement de Jean-Louis Beffa qui part à la retraite, Pierre-André de Chalendar est par ailleurs administrateur de Véolia Environnement

 

Intertas - 01.06.10 : LGV Sud-ouest : La réunion du 31 mai à la préfecture de Gironde du comité de pilotage des Grands projets du Sud-ouest, a défini le couloir de 1000 mètres où passera le futur train à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux Hendaye. Le comité de pilotage a retenu les compléments et ajustements du fuseau de 1000 mètres de large qui va maintenant être soumis au ministre des Transports pour approbation.. Des ajustements du fuseau sont prévus dans l'ouest du Tarn-et-Garonne et dans les Landes. Mais au nord de Toulouse et au sud de Bordeaux, le fuseau retenu en janvier dernier, pourtant contesté par les viticulteurs de de l'appellation des graves, reste inchangé.

 

Intertas - 31.05.10 : Dématérialisation des marchés publics : La Direction des affaires juridiques de Bercy vient de mettre en ligne le guide pratique consacré à la dématérialisation des marchés publics. Ce guide  très attendu des acteurs de la commande publique, a pour but de faciliter et de sécuriser la mise en œuvre des échanges dématérialisés. Depuis le 1er janvier 2010, il y a obligation de mettre en ligne les fichiers des DCE et des avis de marchés pour ses achats supérieurs à 90 000 € HT.  Cliquez ici pour consulter le guide

 

Intertas - 26.05.10 : INTERtunnel 2010 : Le 9ème Salon International du Tunnel, se tiendra du 8 au 10 juin 2010 au parc d’expositions Lingotto Fiere de Turin (Hall 2).Le salon s’adresse aux entreprises impliquées dans la construction et l’aménagement des tunnels, ainsi que la mise en œuvre de systèmes permettant leur exploitation sûre et efficace.  Pour en savoir plus cliquez ici

 

Intertas - 25.05.10 : Veolia Environnement : La société est épinglée pour deux irrégularités dans sa gestion de l'eau en Ile-de-France par la chambre régionale des comptes. Ce rapport est rendu public alors que le Syndicat des eaux d'Ile-de-France a rejeté la candidature de Suez Environnement, seul autre concurrent en lice pour ce contrat gigantesque de plus de 300 millions d'euros qui arrive à expiration fin 2010. Le vote définitif pour l'attribution du contrat doit avoir lieu le 24 juin. Cliquez ici pour voir le rapport sur le site de la Chambre régionale des comptes d'Ile-de-France

 

 

Intertas - 24.05.10 : Heuliez : Le français BGI parmi les candidats à la reprise d'Heuliez. Le groupe revendique 1.000 salariés et 125 millions de chiffre d'affaires à travers cinq sociétés, dont le carrossier industriel sarthois Buisard, le spécialiste du poste de conduite sur mesures qu travaille aujourd'hui pour les plus gros constructeurs aussi bien en agricole, qu'en travaux publics ou manutention.
BGI souhaite rebâtir Heuliez autour de son coeur de métier historique et est prêt pour cela à mettre 10 millions d'euros sur la table. Selon des sources proches du dossier, cette reprise aurait les faveurs de l'administrateur judiciaire qui s'articulerait avec une société allemande intéressée par la partie construction électriques.

 

Intertas - 21.05.10 : VALSOLAR :  Le spécialistes espagnols des énergies renouvelables (biomasse, solaire, éolien), s'implante sur la zone d'activités économiques de Cahors Sud (Lot) avec l'objectif d'y créer le siège de sa filiale française. Cette filiale, qui serait baptisée Solphoto, comprendrait une unité de fabrication de composants et un parc solaire de 3 MWn avec un objectif de production annuelle de 3 420 MWh.

 

Intertas - 20.05.10 :  POLLUTEC : Le salon Pollutec se déroulera du 30 novembre au 3 décembre 2010 à lyon Eurexpo. Cette année 3 focus seront organisés : Le premier sur les travaux sans tranchée (Excavatrices-aspiratrices, foreuses dirigées, canalisations, réhabilitation des réseaux, ...) Le deuxième aura pour thème l’efficacité énergétique des pompes et  le troisième ciblera les  eaux de pluie et l’assainissement autonome.
Cette 24ème édition réunira 2 400 exposants qui présenteront une offre multisectorielle répondant aux évolutions du marché à 75 000 visiteurs professionnels issus de l’industrie, des collectivités locales, du BTP et du secteur tertiaire.

Comme chaque année, Pollutec 2010 récompensera les meilleures innovations grâce à différents prix et trophées créés par le salon et ses partenaires pour valoriser les produits ou les démarches innovantes.

A l'occasion de Pollutec 2010, Intertas organisera une communication ciblée et innovante pour ses adhérents exposants ou non exposants. Nos adhérents recevront dans quelques semaines le programme de notre action de communication.

 

Intertas - 19.05.10 : Distribution d'eau : L' appel d'offre du Sedif concerne la distribution d'eau potable dans plus de 100 communes d'Ile-de-France, hors Paris sera de nouveau attribué à Veolia Environnement car son concurrent Suez Environnement vient d'être écarté. Dans un communiqué Suez Environnement et sa filiale Lyonnaise des Eaux prennent acte de la décision du Sedif d'écarter leur candidature dans le cadre de cet appel d'offres et attendent de connaître les critères détaillés qui ont permis au Syndicat de faire son choix. Le communiqué précise aussi que le Sedif a salué la haute qualité de leur offre et l'exceptionnel engagement au cours de la procédure des équipes en charge du projet. Suez Environnement confirment une information parue dans le quotidien Les Echos, annonçant que seule Veolia aurait été invité à poursuivre la mise au point du contrat.

 

Intertas - 18.05.10 : Eau potable : Après la diffusion d'un reportage sur France 3  mettant en doute la qualité de l’eau du robinet en France, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies rappelle que que le contrôle sanitaire est organisé sous l’égide du ministère de la santé et un des produit alimentaire les plus surveillé. La FNCCR n’a même pas été contactée par France 3 pour la préparation de son émission. Pour rappelle déjà la FNCCR avait dénoncé une campagne publicitaire pour l’eau en bouteille Cristaline, jugée “tendancieuse et tronquée” à l’égard de l’eau du robinet.

 

Intertas - 18.05.10 : IDDA : (communiqué) Nous sommes une entreprise familiale française localisée dans le var, fabricants des appareils d'éclairage haut de gamme. Notre expérience de 20 ans et notre savoir faire dans ce secteur d'activité,nous a permis de prendre place sur le marché de l'éclairage extérieur. Nous sommes spécialisées dans le développement de produit type encastré de sol. Vous pouvez consulter notre site www.idda.fr  qui illustre notre gamme d'encastré et de projecteur.
Nous recherchons des partenaires,avec lesquels nous pourrions collaborer dans l'accompagnement et le conseil sur des projets. Nous pouvons vous faire des études d'éclairement et de vous conseiller sur vos différents travaux

Nous exposons à LUMIVILLE 2010 à LYON du 01 au 03 juin 2010
Hall : 66 Allée : K Stand : 81

 

Intertas - 18.05.10 : Nacelle : Citelum, filiale de Veolia Environnement et EDF, ont fait appel aux services de Loxam Lev, avec une nacelle pouvant se déployer jusqu'à 84 mètres pour assurer une partie de la maintenance de la mise en lumière de la cathédrale Notre-Dame, à Paris.
Loxam Lev, filiale du groupe LOXAM, est leader dans la location de nacelles grande hauteur avec opérateur. Elle propose un parc unique en France de nacelles sur porteur PL de - 12 à 84 m et de nacelles araignées de 16 à 50 m de hauteur de travail. Avec une couverture nationale, leur flotte de nacelles et leurs opérateurs sont répartis sur l'ensemble du territoire garantissant ainsi une réactivité optimale.
Loxam Lev répond à toute demande spécifique dans les domaines les plus variés : Énergie - Communication - Industrie - Bâtiment - Nettoyage - Espaces verts - Évènementiel, ..

 

Intertas - 12.05.10 : DLR : Malgré des chiffres d’affaires en baisse au premier trimestre pour chacun des secteurs de la location, de la distribution et de la manutention de matériel de BTP, les entreprises reprennent confiance. Le dernier baromètre du DLR indique ce trimestre une légère reprise en termes de volume d’activité, même si le chiffre d’affaires est en baisse de 7% par rapport au premier trimestre 2009. Les entreprises de ce secteur attendent une augmentation du chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre, mais l’évolution des prix à la baisse continue d’inquiéter. Du côté des effectifs, 15% des entreprises indiquent vouloir embaucher dans les mois à venir, alors que 8% envisagent de se séparer de certains collaborateurs.

 

Intertas - 12.05.10 : FNTP : (communiqué) La Fédération Nationale des Travaux Publics vous informe qu'elle vient de mettre en ligne la dernière conjoncture mensuelle (mars 2010). Pour y accéder, connectez-vous à la rubrique conjoncture sur le site www.fntp.fr

 

Intertas - 11.05.10 : FAYAT / ERS : Le groupe Fayat vient d'annoncer le rachat de ERS (entreprise générale d'électricité), dont le siège social est implanté à Rennes. ERS réalise un chiffre d'affaires de 32 millions d'euros et emploie 230 collaborateurs. Depuis plus de 20 ans, l'entreprise rennaise exerce son activité, sur le quart nord ouest grâce à son réseau d'entités, dans le génie électrique, principalement dans l'électrification, l'éclairage public et la signalisation tricolore auprès des collectivités locales et territoriales, des syndicats d'électrification, d'EDF et des grands donneurs d'ordres. Cette reprise, effectuée via Satélec, une filiale de Fayat, permet de renforcer la présence de la division Electricité du groupe dans l'Ouest de la France. Le déploiement de centres de travaux dans plusieurs départements, contribuera à assurer une meilleure réactivité avec la clientèle. La direction générale déléguée de l'entreprise est assurée par Eric Cherel, qui est directement rattaché à Jean Magnaval, Président de Satélec.

 

Intertas - 11.05.10 : Salon EQUIPVILLE-LUMIVTLLE : Les villes investissent, gagnez des parts de marché ! Avec un rythme de croissance annuelle évalué à 5%, le marché des collectivités territoriales est en progression constante. Au lendemain de la crise mondiale, l'Etat annonce un plan de relance de l'économie pour les collectivités locales afin d'accélérer divers programmes d'équipement : entretien et mise en valeur du patrimoine, infrastructures routières.... Grâce à cette aide, les collectivités locales vont pouvoir accélérer leur développement. EquipVille 2010 prend donc la place dans ce contexte bien précis pour permettre aux entreprises de toutes tailles de rencontrer les décideurs des collectivités locales et de développer leur part de marché. Aussi, elle a besoin de solutions professionnelles et efficaces, les vôtres ! Ainsi, pour la 10e année consécutive, EquipVille accueille tous les professionnels de l’équipement et de l’aménagement urbain afin de mettre en lumière des produits et services toujours plus avancés.

 

Intertas - 11.05.10 : FRTP Franche-Comté : Pour la troisième fois consécutive, Gilbert Jacquot est reconduit à l'unanimité dans son fauteuil de président de Fédération régionale des travaux publics de Franche-Comté. Outre sa fonction élective, Gilbert Jacquot est directeur régional du groupe Colas, leader mondial de la construction et de l'entretien des routes (70 000 salariés, 1 400 établissements). Pour le président Jacquot, ce mandat ne sera sans doute pas comme les deux premiers. À présent, les travaux publics accusent les contrecoups de la crise, de la fin des travaux de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône et des restrictions budgétaires des collectivités locales ; une évolution qui affecte de façon particulière les plus petites entreprises du secteur. La FRTP-FC réunit 380 entreprises et agences, animées par 5 000 salariés.

 

Intertas - 11.05.10 : EUROFOREST : La 5e édition d’Euroforest se déroulera en Bourgogne les jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 juin prochains. Quinze ans après son lancement à l’initiative de l’interprofession bourguignonne Aprovalbois et de la Coopérative forestière Bourgogne Limousin, le rendezvous a désormais tous les attributs d’une grande foire forestière internationale. Avec 350 marques en démonstration et 35 000 visiteurs, Euroforest se hissait en 2006 au niveau des toutes premières exhibitions de matériel forestier en Europe. Les deux organisateurs espèrent cette année faire aussi bien sinon mieux. Ils disposent d’un atout majeur : un théâtre de démonstrations grandeur nature de 150 hectares dans les monts du Charolais  Pour en savoir plus cliquez-ici

 

Formation AFPA : Opérationnelle depuis fin 2009, la plateforme de formation aux métiers de la Voirie et réseaux divers a été créée pour répondre aux besoins en main-d'oeuvre des chantiers en cours comme l'agrandissement du Tunnel de Fréjus. L'AFPA Pays de Savoie a répondu aux sollicitations du Groupement d'entreprises savoyardes pour l'insertion et la qualification, lancé sous l'égide de la fédération BTP Savoie et du groupe Razel. L'objectif : former du personnel pour différents ouvrages en béton armé. 12 demandeurs d'emploi, sélectionnés par Pôle Emploi, ont débuté fin décembre la formation, avant d'intégrer pour une durée de 10 mois un parcours de professionnalisation avec contrat chez Razel. Parallèlement à cette action, l'AFPA a mis en place en réponse à un appel d'offres du Conseil régional Rhône-Alpes, une formation spécifique qui  permet l'acquisition de compétences dans la maçonnerie/VRD mais également dans la conduite d'engins de chantier. Actuellement, une trentaine de stagiaires dont 26 jeunes sont en formation AFPA sur la plateforme.

 

Véhicules électriques : Selon le Directeur des activités nouvelles d'ERDF, le développement d'un parc de véhicules électriques nécessitera de raccorder les prises de recharge et d'adapter localement les réseaux. Au total, ERDF chiffre à 750 millions d'euros le montant total des opérations. L'installation des prises dans les parkings privés sera à la charge des particuliers ou des entreprises et des collectivités pour les équipements situés sur la voie publique. Pour éviter les engorgements du réseau au moment de la recharge en nombre de la flotte de véhicules, il sera nécessaire de renforcer les réseaux et de le rendre un peu plus intelligent.

 

GEOTHERMIE : La création d’une manifestation permettant aux professionnels acteurs de la géothermie de proposer leurs produits, méthodes et services aux prescripteurs, maîtres d’oeuvre, collectivités et industries, s’impose vite comme une nécessité. GEOTHERMA France souhaite donc s'imposer comme l’événement de référence en France en demeurant le seul à représenter l'ensemble de la filière Géothermie.
Au sein des énergies renouvelables, la géothermie est souvent méconnue. Pourtant, elle existait bien avant que l’expression soit inventée, bien avant que l’on parle de développement durable ou de lutte contre l’effet de serre. L'énergie géothermique est exploitée dans des réseaux de chauffage et d'eau chaude depuis des milliers d'années en Chine, dans la Rome antique et dans le bassin méditerranéen. Mais malgré cette ancienneté (ou peut-être à cause d’elle), elle ne bénéficie pas de tout l’intérêt qu’elle mérite.
Rendez vous le 20 et 21 Janvier 2011 - Parc Floral de Paris - Bois de Vincennes - PARIS

 

FIB :  La Fédération de l'Industrie du Béton organise ses premiers Trophées dont la remise des prix aura lieu le 4 juin prochain. la FIB s'engage dans une politique de valorisation et d'encouragement de ses adhérents qui mènent des démarches innovantes. Pour cette première édition, dix dossiers sur une vingtaine reçue ont été présélectionnés par un jury composé d'acteurs du secteur et plus largement du bâtiment et des TP et présidé par Philippe Pelletier, Président du Comité stratégique du Grenelle Environnement. Le jury a départagé les dossiers au regard de la qualité, l'exemplarité, le caractère novateur et l'intérêt pour l'image de l'industrie du béton et ce, tant dans les domaines techniques qu'environnementaux ou à caractère social.
La Fédération de l'Industrie du Béton concourt à la promotion des intérêts des industriels fabricants de produits en béton et assure la représentation de ce secteur industriel auprès des Pouvoirs Publics et de l'environnement professionnel.

 

Salon des Solutions Techniques Territoriales : Le prochain Salon des Solutions Techniques Territoriales aura lieu les 2, 3 et 4 juin 2010 au parc des expositions de ROUEN. Il se déroule dans le cadre des Assises Nationales de l’Ingénierie Territoriale de l’ Association des Ingénieurs Territoriaux de France ( AITF), du Congrès national des techniciens territoriaux supérieurs de France de l' ATTF et du Congrès national des contrôleurs de travaux territoriaux de France de l' ACTTF.
Pour la troisième édition, les trois associations de la filière technique territoriale ont choisi les Assises Nationales de l’Ingénierie Territoriale comme événement de référence dans leur domaine d’activités. Elles tiendront ainsi leur congrès annuel respectif au cours de la manifestation.
A cette occasion, le salon rassemblera près de 100 exposants autour d’une offre dédiée : Aménagement urbain, Bâtiments, travaux publics et voirie, environnement et énergie, informatique…  Le salon vous offrira également un programme de conférences. Durant trois jours, des exposants interviendront dans le cadre de l’Agora du salon, vous informeront sur leurs innovations et témoigneront de leurs expériences et bonnes pratiques avec les collectivités.

Pipelife sera présent au salon : Stand N° 1 B 07

 

JCB : Le constructeur a intenté une action en justice contre trois constructeurs Asiatiques pour copies illégales et atteinte à la marque.
JCB a fait appliquer la condamnation de la justice Allemande, en première injonction, auprès des constructeurs, exposant sur leur stand de la Bauma à Munich, les machines contrevenantes. Les machines ont ainsi du être enlevées des stands, saisies et dissimulées.

 

 

Bauma 2010 : Le plus grand salon mondial de matériels de chantier, a été à la hauteur de son rang. 415 000 visiteurs se sont rendus à Munich pour visiter les stands de plus de 3000 exposants sur 550 000 m2. Les entrepreneurs du Monde entier s'y sont rendus pour prendre connaissance des nouveautés que leur proposent les constructeurs. - un peu moins cette fois-ci  pour des raisons d'annulation des vols. (17% de moins que lors de la précédente édition)

 

FNTP : Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics, a indiqué que le secteur des travaux publics pourrait perdre en 2010 et 2011, quelque 60.000 emplois. Le secteur des travaux publics est à son tour rattrapé par la crise économique, si le gouvernement ne prend pas rapidement des mesures en urgence, favorisant une politique d'investissement, notamment en faveur des grands travaux. Le retour de la croissance dans le secteur ne peut pas être envisagé avant 2011, après un nouveau repli d'activité de 3,4 % en 2010, selon une étude publiée par le cabinet Xerfi. Aussi, le président de la FNTP réclame la définition d'un calendrier précis des réalisations et du financement des grands travaux décidés lors du Grenelle de l'Environnement, car si les pouvoirs publics veulent faire moins, qu'ils nous le disent pour qu'on s'adapte. Pour Bernasconi, sur les 14 milliards d'euros prévus d'ici 2014 pour réaliser les projets d'infrastructure du Grenelle de l'environnement et les contrats de plan État-région il manque entre 5,2 et 7 milliards d'euros selon que l'éco-taxe sur les poids lourds entre ou non en application d'ici là.

 

BOBCAT : Le constructeur d'engins de chantier compacts Bobcat va licencier 130 des 297 salariés de son site français à Pontchâteau (Loire-Atlantique) en raison d'une baisse de moitié de sa production due à la crise mondiale. Seule unité en France du groupe américain racheté en 2007 par le coréen Doosan, l'usine de Pontchâteau, spécialisée dans la production de chariots téléscopiques, est en chômage partiel un jour sur deux depuis fin 2008. La procédure de licenciement, engagée le 20 avril, pourrait aboutir en juin ou en juillet, selon la direction.

 

EIFFAGE : Jean-François Roverato, 65 ans depuis septembre dernier, a été réélu PDG d'Eiffage pour au moins un an, a annoncé le groupe de BTP dans un communiqué publié après le conseil d'administration qui suivait l'assemblée générale des actionnaires. M. Roverato, à la tête d'Eiffage depuis 1987, ne peut exercer selon les statuts sa fonction de PDG après l'âge de 68 ans et donc ne pouvait être réélu PDG pour un mandat de 3 ans. Mais il peut être réélu chaque année lors du conseil d'admnistration suivant l'assemblée générale jusqu'à ses 68 ans, c'est à dire septembre 2012, indique-t-on chez Eiffage.

RFF : Réseaux Ferré de France a choisi l'espagnol Endesa, filiale de l'Italienne Enel pour la fourniture de 85% de l'électricité nécessaire à son réseaux en 2010. Le solde sera fourni par la Sneth filiale de l'Allemand EOn. C'est EDF qui détenait le précédent contrat.
 

Eau & Assainissement : La Commission européenne a annoncé avoir mené des inspections en France dans plusieurs entreprises actives dans le secteur de l'eau et de l'assainissement. L'exécutif européen précise travailler en étroite collaboration avec l'autorité de la concurrence française. L'exécutif européen explique, dans un communiqué, avoir des raisons de croire que les règles de l'Union européenne interdisant les pratiques commerciales restrictives et/ou les abus de position dominante auraient été enfreintes. La commission ajoute vouloir vérifier si les entreprises inspectées, dont les noms ne sont pas cités, ont répondu de manière concertée à des appels publics organisés par des collectivités locales. La Commission a des raisons de penser que ces entreprises pourraient notamment avoir imposé des prix de l'eau et de l'assainissement inéquitables aux collectivités locales.

 

Vinci : Le groupe a officiellement annoncé l'entrée en vigueur du partenariat stratégique avec Qatari Diar, filiale du fonds souverain du Qatar, qui devient avec 5,78% du capital son 2e actionnaire, en échange du spécialiste de l'ingénierie électrique Cegelec. Vinci deviendra ainsi l'un des tout premiers acteurs européens des services aux entreprises et aux collectivités dans le domaine de l'énergie.

 
Marché public : La communauté de communes de l'Enclave des Papes demandait au Conseil d'Etat d'annuler l'ordonnance du 20 octobre 2009, par laquelle le juge des référés du tribunal administratif de Nîmes avait, à la demande de l'entreprise générale d'électricité Noël Béranger, annulé la procédure de passation du marché de travaux publics portant sur l'électrification rurale, l'éclairage public et la mise en discrétion des réseaux, et enjoint la collectivité de reprendre l'ensemble de la procédure et enjoint la collectivité de reprendre l'ensemble de la procédure. Il était précisé dans l'avis d'appel public à la concurrence que le marché serait passé selon une procédure adaptée et que seules cinq entreprises seraient, à l'issue de l'examen de leur candidature, admises à présenter une offre.
Arguments des parties :
Selon l’Entreprise générale d'électricité Noël Béranger évincée, l’APPC ne comportait pas une information appropriée aux candidats sur les critères d’attribution du marché. Dès lors, celui-ci était irrégulier, la procédure de passation du marché devait donc bien être annulée par le juge des référés. Le CE doit alors confirmer la décision du TA.
Selon la communauté de communes de l'Enclave des Papes l’information était suffisante et appropriée au regard des règles définies dans le CMP. La procédure de passation est régulière. Le CE doit donc annuler l’ordonnance du TA, déclarer la procédure de passation valide et condamner l’entreprise évincée au paiement des frais.
Décision :
La Haute Assemblée souligne, afin de respecter les principes de liberté d'accès à la commande publique, d'égalité de traitement des candidats et de transparence des procédures, que lorsque le pouvoir adjudicateur décide de limiter le nombre de candidats admis, il lui appartient d'assurer l'information appropriée des candidats sur les critères d'attribution du marché dans l'avis d'appel public à la concurrence ou le cahier des charges tenu à la disposition des candidats.
Article 1er : L'ordonnance du 20 octobre 2009 du juge des référés du tribunal administratif de Nîmes est annulée. Article 2 : La procédure de passation du marché de travaux publics portant sur l'électrification rurale, l'éclairage public et la mise en discrétion des réseaux lancée par la communauté de communes de l'Enclave des Papes est annulée. Article 3 : La  communauté de communes de l'Enclave des Papes versera une somme de 1 000 euros à l'Entreprise générale d'électricité Noël Béranger au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative. Article 4 : Le surplus des conclusions du pourvoi de la communauté de communes de l'Enclave des Papes est rejeté.
 
Production d’énergie solaire sur Marne-la-Vallée : Le parc s'étendra sur 10 hectares, pour une production, chaque année, de près de 4 700 MWh d'énergie propre qui sera directement injectée sur le réseau d'EDF. Ce parc solaire  qui s'annonce comme le futur poumon vert de l'Ile-de-France, a été confié pou la construction et l'exploitation, à la société Voltalia, opérateur français spécialisé dans les énergies renouvelables.
 

Justice : Le procès intenté par la famille d'un ouvrier du bitume, mort en 2008 d'un cancer de la peau, pour faute inexcusable de son employeur, s'est ouvert lundi 12 avril à Bourg-en-Bresse devant le Tribunal des affaires de sécurité sociale qui a mis sa décision en délibéré au 10 mai 2010. Le comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles a reconnu un lien direct entre la maladie et son activité professionnelle. Plusieurs pays européens reconnaissent le cancer de la peau lié à l'utilisation de bitume comme une maladie professionnelle. Plus de 4.000 salariés sont exposés chaque année aux émanations de bitume,

Expérimentation : Dans le cadre de sa politique de développement durable, la ville de Toulouse a commencé cette semaine à expérimenter un trottoir qui produit de l'électricité quand on marche dessus. Pour l'instant, quelques dalles, équipées de micro capteurs chargés de recueillir l'énergie des marcheurs, ont été installées sous un porche du centre-ville. Une batterie reliée aux dalles permet de stocker l'énergie cinétique des passants. Environ 30 watts sont produits en continu par ce segment de trottoir dès qu'il est emprunté, ce qui suffit pour faire fonctionner les réverbères qui le surplombent.

 

CISMA : Le Syndicat des équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention a tenu sa conférence de presse annuelle, son Président, Pierre Marol, a présenté les résultats 2009, les perspectives 2010 et les priorités d’action pour la profession. Le Cisma constitue avec ces 198 adhérents la plus importante organisation professionnelle membre de la Fédération des Industries Mécaniques.
Le secteur des biens d’équipements pour le BTP, qui représente un chiffre d’affaires de production de 1,99 milliard d’euros, a reculé de 46 % par rapport à 2008. Cette année « inhabituelle » fait suite à d’excellentes années 2006, 2007 et 2008.
La production du secteur biens d’équipements de Manutention, s’est élevée à 2,18 milliards d’euros, en baisse de 42 % par rapport à l’exercice précédent. On note des variations importantes en fonction des activités.
Pour les biens d'équipement pour la métallururgie, avec une production de 790 millions d’euros en 2009, a reculé de 33 %, après avoir connu une forte progression en 2008 (+ 11,5 %).
Dans ce contexte économique difficile et face à une mondialisation croissante ayant pour conséquence la pénétration de plus en plus forte de constructeurs des différents continents sur les marchés émergents mais aussi sur les marchés matures, les constructeurs membres du Cisma renforcent leurs efforts d’innovation. Objectifs : se différencier « par le haut » et conquérir de nouveaux marchés.

 

EDF : Selon le journal La Tribune, le PDG d'EDF souhaite remettre en cause en 2010 l'accord de gouvernance qui le lie à GDF Suez sur le service commun de la distribution de gaz et d'électricité. Incité par le gouvernement à lever le pied sur certains dossiers, comme le rapprochement qu'il envisageait entre EDF et Veolia, Henri Proglio passe en revanche à l'action pour initier son divorce avec GDF Suez dans la distribution. Selon la Tribune, le PDG d'EDF veut dénoncer dès 2010 l'accord de gouvernance qui organise la gestion commune par EDF et GDF Suez de leurs filiales respectives ERDF et GrDF. Elles gèrent ensemble le service public de la distribution de l'électricité et du gaz. Interrogé EDF a refusé de confirmer ces informations.

 

Parc éolien : D’après les données publiées par le Syndicat des énergies renouvelables, le parc éolien français continue de s’étendre sur le territoire. la puissance éolienne raccordée au réseau a encore progressé l’an passé de plus de 30% par rapport à 2008. Si depuis 2007 le nombre moyen d’éoliennes installées s’est stabilisé autour de 500 unités par an, leur puissance a augmenté chaque année de 20 kW par éoliennes, passant à 2,1 MW par éolienne en 2009.

 

Consuel : Toutes les nouvelles installations raccordées au réseau public de distribution d'électricité doivent faire, depuis le 24 mars 2010, l'objet d'une attestation de conformité visée par le Consuel. Cette attestation est exigée par le gestionnaire du réseau public de distribution d'électricité pour le raccordement de l'installation au réseau. L'attestation est envoyée au Consuel, accompagnée d'un dossier technique, qui déterminera après étude du dossier, si il faut procéder ou non à un contrôle sur site. Les mesures concernes les installations électriques extérieures, les installations photovoltaïque, éolien ou cogénération d une puissance inférieure à 250 kVA..

 

ERDF : Un rapport prône d'ouvrir le capital d'ErDF afin de rénover le réseau électrique. Deux vice-présidents de la Commission de régulation de l'Energie prônent d'ouvrir le capital d'ErDF, filiale à 100% d'EDF, afin de financer les investissements de rénovation du réseau français de lignes électriques, selon un rapport dont l'AFP a obtenu copie.

 

Taxe carbone : L'abandon de la taxe carbone par le gouvernement, en attendant une éventuelle décision européenne, satisfait 61% des Français, selon un sondage BVA-Absoluce diffusé, par Les Echos et France Info.

LGV Tours-Bordeaux : Réseau ferré de France et Vinci vont engager des négociations concernant la ligne TGV Tours-Bordeaux. Les discussions porteront sur la qualité technique, les engagements en faveur du développement durable et la solidité financière. A la clé, un contrat qui pourrait atteindre 7,8 milliards d’euros. En cas d’échec dans les négociations, RFF se réserve la possibilité de reprendre les négociations avec les autres candidats, à savoir Eiffage et Bouygues.

Eoliennes : La mission parlementaire sur les éoliennes suggère de réglementer les nouveaux parcs par des schémas régionaux, plutôt que départementaux et de les situer à 500 m au moins des habitations, afin de faciliter l'acceptation des mâts par les populations. Le rapport d'information, adopté  par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, remarque que les objectifs européens de la France en matière d'énergies renouvelables nécessiteront un total de 9.000 éoliennes, contre près de 3.000 actuellement. Ce qui supposerait d'installer quelque 700 éoliennes par an.

 

Nouveau président du DLR : Bernard Pointet vient de prendre ses fonctions à la présidence de la Fédération des Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de matériels de BTP et de manutention à l’issue de l’élection organisée à l’occasion du 45ème Congrès du DLR.  Il succède à Michel Gable qui présidait depuis 2004 aux destinées de l’organisation professionnelle. Pour Bernard POINTET les fondamentaux de la Fédération sont et resteront la défense des intérêts de ses membres, la cohésion entre les différents métiers, la gestion de la convention collective et la fourniture d’une information économique de qualité sur l’environnement des métiers du DLR. Parmi les objectifs sur lesquels se sont engagés le nouveau président et les membres du Bureau : - Répondre rapidement et efficacement aux demandes de ses adhérents - Développer l’offre de services aux petites et moyennes entreprises, socle de la Fédération - Poursuivre le travail de reconnaissance de la Fédération - Augmenter le nombre de ses membres

Réseau de lignes électriques sous la mer Méditerranée : La France travaille à la constitution d'un consortium d'entreprises chargé de développer un vaste réseau de lignes électriques sous la mer Méditerranée, afin d'acheminer l'électricité solaire produite en Afrique vers l'Europe. Ce projet, baptisé Transgreen, rassemblerait des fournisseurs d'électricité, des gestionnaires de réseau électrique et des fabricants de matériel haute tension sous l'égide d'EDF, selon ces mêmes sources, confirmant des informations du quotidien spécialisé Enerpresse. Le lancement de Transgreen, qui s'inscrit dans le cadre du "plan solaire méditerranéen", devrait être annoncé lors du prochain sommet de l?Union pour la Méditerranée (UPM) qui se tient le 25 mai au Caire. Le consortium Transgreen serait dans un premier temps (2010-2012) chargé de mener des études de faisabilité en vue de la construction d'un vaste réseau de lignes électriques haute tension sous-marines en courant continu.

Brésil : La Banque européenne d'investissement va prêter 90 millions d'euros en vue de l'extension et du renforcement des réseaux d'électricité détenus par EDP-Energias do Brasil  dans les États de São Paulo et Espírito Santo. Le projet porte sur deux années du programme d'investissement pluriannuel d'EDB qui couvre la période 2008-2012. Ce programme concerne, les aménagements d'extension et d'amélioration des infrastructures concerneront des lignes électriques aériennes, des câbles souterrains, des sous-stations et d'autres composantes.

 

Cegelec : La Commission européenne a autorisé Vinci à racheter le groupe de services aux entreprises Cegelec, filiale du fonds d'investissement Qatari Diar. Selon la Commission l'opération ne porterait pas atteinte à la concurrence. Le groupe de BTP français compte former avec Cegelec une division au chiffre d'affaires annuel de plus de sept milliards d'euros. Cegelec, prestataire de services dans la construction électrique, l'informatique et les communications, est présent dans plus de 30 pays et emplois plus de 25 000 personnes. Le fonds d'investissement Qatari Diar, devient avec 5,8 % de Vinci son deuxième actionnaire.

Justice : Antoine Zacharias (ancien PDG de Vinci de 1997à 2006) a été relaxé mais le parquet fait appel de la décision. Il été accusé d'abus de biens sociaux pour ses rémunérations entre 2004 et 2006. L'avocat du groupe Vinci, pourtant partie civile au procès a pourtant apporté son soutien au prévenu en affirmant devant le tribunal que les administrateurs avaient voté en connaissance de cause ses avantages financiers. La 15e chambre, présidée par Isabelle Prévost-Desprez, n'a pas suivi les réquisitions du parquet de Nanterre, qui avait réclamé le matin même matin deux ans de prison avec sursis et l'amende maximale, 375.000 euros, à l'encontre de M. Zacharias pour abus de biens sociaux.

 

Taxe carbone : Le Premier ministre a annoncé le report de la taxe carbone. Elle devait entrer en vigueur le 1er juillet, mettant en avant la nécessité d'une démarche européenne pour ne pas nuire à la compétitivité des entreprises françaises. La contribution climat énergie, visait à encourager ménages et entreprises à des comportements plus écoliogique. C'était pour Nicolas Sarkozy une mesure emblématique, mais il se peut qu'elle ne voie jamais le jour.

 

Qualification professionnelle : Les premiers titres de qualification aux entreprises effectuant des travaux d’entretien de la végétation aux abords des lignes électriques à haute et très haute tension de RTE ont été décerné. Michel Dubreuil, Directeur Délégué de la Direction Transport d’Electricité de RTE, et Gérard Napias, Président de QualiTerritoires ont remis, mardi 2 mars 2010, les premiers titres de qualification aux entreprises effectuant des travaux d’entretien de la végétation aux abords des lignes électriques à haute et très haute tension de RTE.
Dès 2008, RTE et QualiTerritoires ont incité les entrepreneurs dans la qualification de leurs entreprises. Ainsi, un titre de qualification professionnelle relatif à leur intervention aux abords des lignes du réseau de RTE, a été créé. Les entreprises sont qualifiées ce jour selon des critères de compétences et des ressources humaines (professionnalisation et sécurité des intervenants). Aujourd’hui, au total, treize entreprises ont reçu cette qualification.
Pour prolonger cette démarche dans la durée, RTE et QualiTerritoires ont également signé ce jour une charte de partenariat. Le gestionnaire de réseau de transport et l’association s’engagent ainsi à promouvoir une démarche de développement durable et de respect de l’environnement auprès des entreprises concernées.
La gestion et l’entretien de la végétation présente aux abords des lignes électriques de RTE constituent un enjeu technique et environnemental d’envergure. En effet, la prévention des chutes d’arbre sur les lignes électriques et le maintien de tranchées forestières bien dimensionnées à leur voisinage permet d’exploiter le réseau en toute sécurité. Plus des deux tiers du réseau sont concernés par la présence de végétation à proximité des lignes et plus d’un tiers par la présence de milieux boisés.
L’entretien de cette végétation fait intervenir environ 80 entreprises locales spécialisées, représentant plus de 600 emplois de bûcherons-élagueurs et RTE y consacre chaque année 25 millions d’euros.

 

Lyonnaise des Eaux : La filiale de Suez Environnement va pouvoir reprendre les parts de Veolia Environnement dans les sociétés de gestion de l’eau des villes de Nancy et Saint-Etienne. La Commission européenne vient en effet d’en donner l’autorisation en estimant que l'opération projetée n'aurait pas d'effet préjudiciable sur la concurrence sur les marchés concernés. Ces reprises par Suez Environnement font partie d'un dénouement de filiales communes du groupe avec Veolia, réclamé par le Conseil de la concurrence depuis 2002

 
EDF : La Commission européenne a clôturé l'enquête contre EDF pour abus de position dominante. Le groupe français EDF, a échappé à une amende en acceptant d'ouvrir à la concurrence le marché français de l'électricité. La Commission européenne demande à la France de modifier, dans un délai de deux mois, sa législation relative à la taxation de l'électricité.
 

STORENGY : Société de GDF SUEZ dédiée au stockage souterrain du gaz naturel en France et à l'étranger. Mise en place au 1er janvier 2009, Storengy a pour missions, en France et à l’international de : concevoir, construire et entretenir des Sites de Stockage souterrain ; les exploiter en commercialisant les prestations d’utilisation de ces infrastructures ; développer les sites pour répondre aux besoins de ses Clients et favoriser la croissance du marché du gaz naturel européen ; Storengy détient notamment un parc de stockages souterrains très développé en France. L’entreprise opère sur 12 sites de stockage souterrain qui sont à la disposition de tous les fournisseurs de gaz naturel présents sur le marché. Par ailleurs, pour répondre aux nouveaux besoins du marché gazier européen, Storengy a entrepris un ambitieux programme de développement de sites de stockages, en Europe et dans le monde. À ce jour, Storengy est opérateur ou développe des stockages souterrains de gaz naturel en Allemagne, Grande-Bretagne et au Canada. Elle exploite notamment 4 sites en Allemagne.

 

SIG IMAGE : Pour répondre aux nouveaux marchés ERDF exploitant la nouvelle série B5000, utilisez la nouvelle version Saturne B5000
- Intégration automatique de la série de prix B5000 édition 0809,
- Assistance à l'utilisation des articles en fonction de la cohérence entre parties prédéfinies et articles,
- Import - export de descriptifs selon le nouveau format d'échange XML,

- Transmission par E-Mail du descriptif au chargé d'affaires ERDF.
- Conforme ERDF Lauriane 2009,

Points forts : Une prise en main immédiate. Saturne B5000 est directement livré avec votre paramétrage : versions B5000 utilisées, unités ERDF,  parties prédéfinies, coefficients matériels, main d'oeuvre, coefficients de sols, hors bordereau.

Une utilisation simplifiée. Le formulaire unique de saisie des devis permet : la visualisation complète de la version B5000 utilisée (Chapitres, Mots clés, Articles et nombre de points par article), la gestion des parties et supports, l'ajout d'articles par saisie rapide du code article (filtrage automatique des fonctions matériels et main d'oeuvre), des fonctions avancées : copier/coller de descriptif, de parties, de supports.

La gamme Saturne comprend les logiciels suivants :
Saturne S1000 : réalisation d'attachements selon la série de prix S1000 ERDF.
Saturne Syndicat : création de devis, acomptes, décomptes, réalisation de bons d'approvisionnement matériel et temps depuis le devis.

Pour en savoir plus sur Saturne B5000, pour une démonstration en ligne ou une offre commerciale  Contactez SIG IMAGE

ABB France : Pierre St-Arnaud vient d'être nommé président d'ABB France.  Le Groupe ABB est le leader mondial des technologies de l'automation et de l'énergie. Il succède à Hanspeter Faessler qui conserve ses fonctions de directeur de la région Méditerranée dont la France fait partie.

 

Avicca : (communiqué) Réduire fortement le coût d’accès aux fourreaux pour généraliser le très haut débit.  L’infrastructure souterraine de France Télécom représente environ 450 000 kilomètres de fourreaux et de chambres, complétée par 18 millions de poteaux. Le coût et les modalités d’accès à ce génie civil sont déterminants dans l’économie des nouveaux réseaux en fibre optique. Pour l’Avicca, il est impératif de modifier les conditions actuelles d’accès au génie civil de l’opérateur historique afin de permettre de déployer de nouveaux réseaux hors zones très denses.
A titre d’exemple, le Département de Seine-et-Marne comporte des zones urbaines, périurbaines et rurales, une configuration commune en France. Le Conseil général a mené une étude de déploiement indiquant que la construction du génie civil souterrain nécessaire représenterait 418 millions d’euros sur un total de 743 millions pour l’ensemble du projet de fibrage (570 000 prises). Pour partie, il serait possible de louer le génie civil de France Télécom, au lieu de le reconstruire ; cela représenterait une économie de 224,3 millions, mais avec un loyer annuel de 24,9 millions d’euros au tarif actuel (offre catalogue FTTx). Cela signifie qu’il serait nettement plus rentable de reconstruire et d’amortir du génie civil nouveau (fourreaux et chambres) sur une longue durée que de le louer. Cette aberration économique est clairement contraire aux principes de régulation, qui doivent éviter la duplication d’une infrastructure essentielle, et à l’objectif d’une généralisation de la fibre, voulue par les collectivités et le Gouvernement.
L’ARCEP a effectué une consultation publique sur l’accès au génie civil de France Télécom. L’Avicca a demandé dans sa réponse : de prendre en compte l’objectif d’aménagement du territoire. Cet objectif n’était pas listé, alors que la structure tarifaire qui sera adoptée aura des conséquences lourdes d’adopter un principe de tarification qui ne tienne pas compte des longueurs de lignes, et qui permette la montée en charge des nouveaux réseaux. Les tarifs actuels, pour l’abonnement téléphonique ou le dégroupage du haut débit, sont indépendants de la longueur de la ligne ; s’il faut payer l’utilisation du génie civil pour la fibre en fonction de la longueur, comme aujourd’hui, les zones les moins denses auront des coûts récurrents de location insupportables d’adopter la méthode des coûts historiques afin de faire baisser le coût global d’élargir le champ de l’offre de génie civil à la desserte des immeubles professionnels (services publics et entreprises). Actuellement l’offre est réservée aux immeubles résidentiels, avec un autre tarif beaucoup plus élevé, et de fait dissuasif, pour les immeubles professionnels d’étendre la régulation aux supports aériens. L’Avicca souhaite également que l’Arcep envisage, comparativement à la régulation des offres d’accès, les avantages et inconvénients d’une solution plus structurelle pour le passage au FTTx, à savoir une séparation de l’opérateur historique. Si cette solution est plus lourde, elle semble aussi susceptible de créer une autre dynamique pour le très haut débit.

 

Siemens : Le groupe allemand a déclaré vouloir conquérir d'ici 2013 20% du marché français du traitement de l'eau à destination des industriels. Le groupe Siemens a annoncé par ailleurs viser d'ici 2015 un doublement de son chiffre d'affaires en France, à 5 milliards d'euros. Pour conquérir le marché de l'équipement destiné au procédé de l'eau en France, la division « Water Technologies » de l’ingénieriste Allemand s’appuie sur sa division dédiée à l’industrie. Siemens Water Technologies va ainsi consolider sa présence en France. Le fournisseur mondial de technologies et de services de traitement de l’eau a déjà conforté sa position sur le marché européen de l’eau de grande pureté via le rachat de Labo-Eco en Belgique et de SG Water en Allemagne.

 
ETDE : Elle vient de fusionner deux de ses filiales : Axione et Exprimm Télécoms. Axione est un opérateur de réseaux publics, tourné vers les collectivités locales. Il a dernièrement remporté les réseaux du Finistère et des Hautes Pyrénées et opère celui de Drôme-Ardèche. Exprimm agit dans la construction des réseaux : travaux, mise en service, maintenance, toujours au plan local. Les deux sociétés fusionnent sous le nom d'Axione.

 

Le Syndicat des eaux d'Ile-de-France : Le Sedif a annoncé avoir décidé de retarder à fin juin le choix du futur délégataire. Les raisons sont la modification du périmètre géographique de la consultation. Ce contrat gigantesque concerne la distribution d'eau dans plus d'une centaine de communes franciliennes.

 

Cari : Georges Dao, président du directoire de la société Cari, basée à Carros (06) quitte l'entreprise. Il est remplacé par Eric Ferrari, président de Bec Construction Provence, qui avait été nommé directeur général de Cari à la suite du rachat par le Gropue Fayat.

 

Formation : Le CNFPT et RTE s'associent pour la formation des cadres de RTE et des cadres territoriaux sur les enjeux énergétiques. François Deluga, député-maire du Teich (Gironde), Président du Centre national de la Fonction publique territoriale et Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE ont signé ce jour une convention de partenariat pour trois ans. Cet accord de coopération vise à renforcer la collaboration entre le CNFPT, organisme de formation professionnelle des collectivités territoriales et RTE, entreprise de service public gestionnaire du réseau de transport d'électricité, en vue de la formation des cadres de RTE et des cadres territoriaux sur les enjeux énergétiques. Par cette convention, l'expertise des agents de RTE sur les questions d'énergie et de réseaux est mise à disposition du CNFPT, en appui au développement des formations techniques portant sur ces thématiques. La convention prévoit aussi l'ouverture aux cadres de RTE des formations conduites par le CNFPT dont celles de l'Institut national d'études territoriales du CNFPT, institut de formation des cadres supérieurs territoriaux.
Les actions de formation conduites par l'Enact de Montpellier, école de formation des cadres territoriaux du CNFPT, destinées aux cadres de RTE en relation avec les élus et les cadres des collectivités seront également poursuivies. En outre, le CNFPT et RTE pourront organiser conjointement toute action - colloques, journées d'échanges thématiques - pour favoriser l'émergence d'une meilleure connaissance des enjeux énergétiques auxquels font face les collectivités territoriales.
RTE est l'opérateur du réseau de transport d'électricité français: Entreprise de service public, il a pour mission l'exploitation, la maintenance et le développement du réseau haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. RTE achemine l'électricité entre les fournisseurs d'électricité (français et européens) et les consommateurs, qu'ils soient distributeurs d'électricité (ERDF et les entreprises locales de distribution) ou industriels directement raccordés au réseau de transport. Avec 100 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 45 lignes transfrontalières, le réseau géré par RTE est le plus important d'Europe. RTE a réalisé un chiffre d'affaires de euros 4 221 millions en 2008 et emploie environ 8500 salariés.
Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) : Etablissement public national, paritaire et déconcentré chargé d'organiser la formation des agents territoriaux. Trois missions lui sont dévolues par le législateur : - la formation professionnelle des agents territoriaux - l'observation des emplois, des métiers et des compétences et l'étude prospective de leurs évolutions - la gestion des cadres d'emplois (concours, listes d'aptitude...) des agents de catégorie A+ (cadres supérieurs) Le CNFPT regroupe la totalité des collectivités territoriales (à l'exception du département et de la ville de paris) ainsi que les établissements publics locaux (à l'exception des hôpitaux). Il est doté de la personnalité juridique et de l'autonomie financière. Le CNFPT dispose d'instances politiques nationales et régionales composées à égalité de représentants des collectivités employeurs et de représentants de leurs personnels.

 

Groupe Marais : Etienne Dugas, après avoir dirigé pendant 5 ans Covage, la filiale de Vinci, succède à Daniel Rivard à la présidence du groupe Marais. Daniel Rivard qui a officiellement cédé son entreprise le 10 février 2009, pour garantir la pérennité du groupe, à deux fonds d’investissement français, reste présent sous forme d’obligation convertible à hauteur de 15 % et les derniers 5 % sont détenus par le management dirigeant de l’entreprise.

 

Marchés publics : le Conseil d'Etat annule le décret qui relève d'une manière générale, de 4.000 à 20.000 € H.T. le seuil prévu, en deçà duquel les obligations de publicité et de mise en concurrence ne s'appliquent pas. Le requérant, Maître Perez, considérait que le relèvement de ce seuil à 20.000 €, viol les grands principes de la commande publique, à savoir liberté d'accès, égalité de traitement et transparence des procédures. Le seuil minimal en deçà duquel les personnes publiques pourront déroger, si elles le souhaitent, aux obligations de publicité et de mise en concurrence sera de nouveau fixé à 4.000 €, à partir du 1er mai 2010.

 

RTE et ErDF : Monsieur André Merlin, 67 ans, ancien patron du Réseau de Transport d'électricité,  a été nommé président des conseils de surveillance de RTE et d'ErDF, deux filiales d'EDF gérant les réseaux de lignes électriques.

 

Ouvrage sur l'accès aux marchés publics : Améliorer la valeur technique des offres. La commande publique représente, annuellement, plus de 100 000 marchés à destination des entreprises. Ce potentiel économique leur est aujourd'hui plus que jamais indispensable pour assurer la pérennité de leur activité. Dès lors, détenir toute l'information nécessaire pour répondre efficacement à un appel d'offres est la clé de l'obtention d'un marché public. Cet ouvrage, à jour du décret du 2 septembre 2009, guide les entreprises à travers les procédures de passation des marchés publics et des marchés des personnes non soumises au Code des marchés publics. Il analyse le parcours d'un prestataire pour remporter un appel d'offres : connaissance des acheteurs et de leurs contraintes, recherche d'informations, dépôt de la candidature, élaboration de l'offre économiquement la plus avantageuse et financement du marché. Il décrypte ainsi les textes applicables pour éviter tout rejet de candidature faute de respecter la réglementation en vigueur. Les exemples concrets, les schémas et les formulaires commentés complètent ce dispositif et en font un véritable outil opérationnel. Grâce à une méthode éprouvée, Remporter des appels d'offres permet de comprendre et de maîtriser chaque étape clé de la passation d'un marché. Désormais, les entrepreneurs qui répondent à des appels d'offres bénéficient des conseils pratiques, utiles et indispensables à la réussite de leurs projets. Pour commander l'ouvrage d'Aymeric Hourcabie

 

Les opposants à la ligne THT de l'EPR de Flamanville déboutés : Le juge des référés du tribunal de grande instance de Coutances dans la Manche a débouté, les élus locaux qui avaient assigné le préfet au sujet d'un projet de ligne à très haute tension lié au réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville. Dix-huit communes situées sur le tracé de la ligne de 160 kilomètres et 2 associations estimaient que le préfet avait commis une faute personnelle en ne demandant pas d'étude épidémiologique sur les effets des lignes THT sur la santé de ceux qui vivent à proximité.

 

Sélection des offres : Peut-on privilégier la proximité géographique d'une entreprise dans le but de réduire les émissions de C02, sans que cela soit qualifié de favoritisme ? Telle est la question posée par Gérard Bailly, sénateur du Jura à la ministre de l'Economie.Quid de la compatibilité entre les grands principes de la commande publique et les objectifs de développement durable fixés par le grenelle de l'environnement ? Voir la réponse du ministère

 

Règlements des travaux : Patrick Bernasconi, Président de la FNTP, et Philippe Boucly, Directeur général de GRTgaz, viennent de signer une Charte de bonnes pratiques pour les règlements des travaux. L'objectif est d"assurer aux entreprises de Travaux Publics un paiement plus fluide.Un point semestriel va être réalisé afin d’évaluer la bonne mise en œuvre de cette charte et un guide de bonnes pratiques non contractuel sera publié.

 

Réforme de la taxe professionnelle : Le MINEFI met en ligne les premières simulations des effets de la réforme de la taxe professionnelle pour toutes les collectivités territoriales. Depuis le 1er janvier 2010, la loi supprime la taxe professionnelle sur les équipements et biens mobiliers et instaure la contribution économique territoriale. Les effets sont immédiats pour les entreprises. Pour les collectivités territoriales de nouvelles ressources fiscales seront mises en place : Pour 2010, les collectivités locales percevront le produit de la taxe professionnelle qui ne pourra être inférieur à celui de 2009, en 2011, les collectivités locales percevront de nouveaux impôts équivalent à celui des recettes fiscales actuelles. Sur le site www.economie.gouv.fr/tp-cet, les régions, départements, communes ou les établissement publics de coopération intercommunales peuvent accèder à des simulations sur les effets de la réforme de la taxe professionnelle. Encore provisoires et suceptibles d'être révisées, ces simulations sont fournies à titres indicatifs dans l'attente de la notification aux collectivités.

 

Eau : un nouveau syndicat pour 400 000 habitants : 129 communes, 23 structures intercommunales, adhèrent au nouveau syndicat mixte eau assainissement 31 mis en place le 23 décembre. Quatre cent mille Haut Garonnais sont ainsi concernés par cette nouvelle structure. Soixante-deux collectivités et deux intercommunalités ont confirmé leur prochaine adhésion.

 

Marchés publics : Dans un arrêté du 14 décembre 2009, Bercy complète les dispositions du Code des marchés publics relatives à la dématérialisation. Attendu depuis plusieurs semaines, l'arrêté du 14 décembre, applicable à partir du 1er janvier 2010, achève de compléter les dispositions du Code des marchés publics contenues, notamment, dans les articles 40 et 56. Pour retrouver cet arrêté, cliquez ici

 

Bilan de Pollutec Horizons 2009 : Malgré une baisse sensible du public industriel, les exposants ont déclarés avoir rencontré un visitorat hautement qualifié à la recherche de solutions innovantes applicables dès aujourd’hui.

Les chiffres : 32 978 visiteurs (- 8,3% par rapport à 2007) dont 16,7% d’internationaux. 1 412 exposants dont 30% d’étrangers venus de 35 pays. On observe une hausse du visitorat international : +1% en particulier du visitorat en provenance d’Amérique du Nord (+65%), d’Amérique central et du Sud (+114%), d’Afrique (+8%), et du Moyen-Orient (+5%).

Intertas vous présente sa sélection de sociétés innovantes qui ont exposé à Pollutec.

CMR SMR : Une société à la pointe de l'innovation : Les systèmes portables de tests d’étanchéité et de réception pour réseaux d’assainissement - Les systèmes portables de tests à la fumée pour conduites d’assainissement - Le matériel de test de compactage - Le matériel d’inspection vidéo portable et embarqué - Les systèmes de réhabilitation des réseaux - Véhicule d’hydrocurage avec ou sans technique de recyclage - Le système de tests, de localisation et de curage des branchements sous contrôle caméra - Les détecteurs de câbles et canalisations enterrés - Les systèmes de recherche de fuites sur réseaux d’assainissement - Les détecteurs de gaz portables pour effectuer des mesures et/ou pour protéger les personnes - Les obturateurs dilatables

ECOFAB : Conçoit, réalise et commercialise une gamme complète de séparateurs d'hydrocarbures de classe I, ainsi que des séparateurs à graisses/fécules et des décanteurs.

FORMATUB : Matériels et travaux d'irrigation - Equipement de forage - Gestion des fluides et des réseaux  - Canalisation, Tuyaux, Raccords, Joints, Robinetterie, Vannes, Bouches d'écoulement, Regards de visite, regards pour compteurs d'eau.

HYDROLOGIC : Conçoit et fabrique des appareils de mesure en hydrologie.

ECA HYTEC : Conçoit et fabrique des systèmes téléopérés destinés à l'auscultation et à l'intervention dans les canalisations d'eau et assainissement, dans les puits de forage en eau, et dans les ouvrages hydrauliques (grands collecteurs, galeries en charge, conduites forcées)

HYDROVIDEO : Développement et construction d’équipements d’examen télévisé de canalisations et de forages, de matériel de fraisage pour conduites d’assainissement.

JCB SAS : Constructeur de matériels destinés au BTP, à l'agriculture et à la manutention, JCB dispose d'une offre large pour les métiers de l'environnement.

LACROIX SOFREL : Assure la conception, la fabrication et la commercialisation de produits de télégestion-automatisme et de sectorisation.

PERAX : Conception et la fabrication d'automates de télégestion et transmission pour la conduite et le contrôle à distance d'installations techniques pour les réseaux d'eau, assainissement, environnement, électricité, gaz, pétrole…

PRONAL : Spécialiste des produits techniques souples en élastomère, plastomère et composites PRONAL présente des produits pour la sécurité de l’environnement et la protection de l’eau.

SATUJO : Spécialiste de la conception et de la fabrication de structures gonflables vulcanisées

SEWERIN : Fabricants de matériels électroniques de détection de fuites sur les réseaux enterrés. la société crée, développe et fabrique des systèmes de détections exclusifs, performants et de grande qualité.

TED-TID : Constructeur français spécialisé dans l'étude et la fabrication de matériel et d'équipements destinés à l'inspection télévisée des canalisations. Elle développe également ses propres logiciels d'inspection et de rapports, et aménage entièrement les véhicules d'inspection vidéo.

VIDEOCLEAN : Fabrique et distribue une gamme complète de systèmes d'inspection vidéo des canalisations.

Consultez les annuaires des spécialistes

Concurrence : Dans le cadre d'un appel d'offres en marchés publics, l'échange d'informations entre deux entreprises ne peut être justifié par un éventuel accord de sous-traitance. L'Autorité de la concurrence a sanctionné une entente relative à des marchés de travaux publics d'électricité et d'éclairage public en Corse. Quatre entreprises écopent d'amendes s'échelonnant entre 15 000 et 120 000 euros. Cette décision offre à l'Autorité de la concurrence l'occasion de rappeler et développer sa jurisprudence relative aux liens entre sous-traitance et réponse à un appel d'offres en marchés publics. Deux des entreprises incriminées ont en effet tenté de justifier leurs échanges préalables à la remise des offres par la volonté de s'associer en sous-traitance.

 

Assainissement non collectif : Le rythme de réhabilitation des installations d'assainissement non collectif  ne répond pas aux objectifs de la loi sur l'eau. actuellement 50 000 sont réalisées par an, contre 200 000 prévues. Avec la signature, le 7 septembre dernier, de trois arrêtés sur l'ANC, dont l'un sur les prescriptions techniques, et la mise en place par les ministères de l'Ecologie et de la Santé d'un plan d'action national doivent permettre d'ouvrir le marché à de nouveaux dispositifs de traitement et de rattraper une partie du retard.

 

La Haute-Loire s'oppose à la construction d'une ligne HT pour St-Etienne : La ligne à haute tension qui transporte l'énergie électrique au sud du massif central vers les industries de la région stéphanoise, date de 1941. Ces 80 km de ligne 225 000 volts entre Saint-Privat d'Allier en Haute-Loire et Saint-Etienne traversent 26 communes et doivent être doublés par une seconde liaison. Une nécessité selon Réseau de transport d'électricité qui travaille sur ce projet depuis plusieurs années. Cette ligne unique n'est pas suffisante en cas de défaillance du réseau. La fin des études techniques est fixée à 2011 et le démarrage des travaux à 2012 pour un coût de 100 millions d'euros. Comme tout projet de ce type, les opposants se mobilisent.

 

La loi sur l'orientation et la formation professionnelle : Cette loi parue au journal officiel, est destinée à sécuriser les parcours des salariés victimes de licenciements ou peu qualifiés. Elle prévoit de former chaque année 200.000 chômeurs de plus et 500.000 salariés peu qualifiés, notamment dans les petites entreprises, via un Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Travailleurs en situation irrégulière : Un projet de loi visant à durcir les mesures contre les entreprises qui emploient des travailleurs en situation irrégulière est en préparation. Il pourrait aller jusqu'à la fermeture administrative des établissements impliqués. Les organisations patronales ont condamné l'emploi de sans-papiers mais ont rejeté toute sanction uniforme. il convient de distinguer les employeurs malhonnêtes et ceux ayant été l'objet de tromperies. Il n'appartient pas aux patrons de PME de se transformer en spécialistes des faux papiers.

 

Textes de loi : Le site du Sénat lance gratuitement l'abonnement à ces fils d'info en temps réel qui permet d'être alerté à chaque fois qu'une étape de la procédure est franchie : dépôt, passage en commissions, votes, etc. jusqu'à la promulgation. Le site du Sénat lance également des flux RSS thématiques, pour chacune des grandes politiques publiques (logement et urbanisme, environnement, collectivités territoriales, etc.).

 

L'enquête du JDD révèle l'état calamiteux des réseaux d'eau potable en France. Chaque jour, des milliers de m3 mis en distribution n’arrivent jamais aux consommateurs. Ce gaspillage est évalué pour la collectivité à 2 milliards d'euros. Fuites jamais traitées, .... Lire l'article du JDD

Le DLR joue un rôle primordial dans la filière : Pour Michel Gable, qui a d’ores et déjà annoncé qu’il ne se représenterait pas au terme de ses 6 ans de présidence en mars 2010, le DLR fédère l’ensemble des professionnels réunis en son sein. Le prochain président devra donc être un fédérateur apprécié par toute la profession. La mission essentielle du président, entouré du Bureau qu’il choisit, est de définir la politique de la fédération, dont la mise en oeuvre et l’opérationnel sont assurés par le délégué général et toute l’équipe du DLR.

 

Déchets d'assainissement : La Fédération nationale des syndicats d'assainissement et l'Ademe lancent une grande campagne de recensement des sites de traitement acceptant les sous-produits d'assainissement. Ils se donnent 6 mois pour mettre à jour la base de données SINOE® qui héberge ces éléments. Près de 350 sites ont déjà été répertoriés? Cette campagne va permettre de d'actualiser les informations et d'indexer de nouveaux sites.

 

NHEOLIS lance une nouvelle éolienne révolutionnaire pour les particuliers et les entreprises ! Grâce à sa forme et à son design innovant, NHEOLIS met à votre disposition une technologie unique pour exploiter l’énergie du vent et répondre durablement à vos besoins énergétiques. La forme unique de ses pales permet d’exploiter pleinement l'énergie cinétique du vent pour une production inégalée. Elle offre ainsi des performances de production d’énergie supérieures à celle des éoliennes de formes conventionnelles de même diamètre !

 

Des ateliers de réparations et d'entretien de véhicules et d'engins de chantier soumis à déclaration. Un décret daté du 24 septembre 2009 publié au Journal officiel le 13 octobre instaure un contrôle périodique. Un organisme agréé vérifiera tous les 5 ans la conformité de l'installation suivant une liste de 24 points comme le stockage des déchets, la surveillance des pollutions rejetées, l'interdiction des rejets en nappe ou encore le respect de consignes de sécurité. Si l'atelier bénéficie de la norme environnementale ISO 14001, alors les contrôles sont espacés tous les 10 ans. C'est en octobre 2007 que les ateliers de réparations d'engins ont été inscrits sur la liste des installations classées. Depuis lors les ateliers d'une surface supérieure à 5000 m² sont soumis à une autorisation préalable avant toute ouverture. Les ateliers d'une surface comprise en 2000 et 5000 m² sont, eux, soumis à une déclaration préalable, moins contraignante. C'est cette catégorie qui est visée par le décret actuel. 2000 m² est une surface vite atteinte par les ateliers de réparation d'engins, surtout quand on y adjoint les aires de lavage extérieures, ce qui est ici le cas. Beaucoup d'entreprises de travaux publics disposent de telles installations que l'on trouve également dans les carrières, chez les loueurs et chez les vendeurs de matériels.

Les députés renoncent à modifier le barème de la taxe professionnelle. Les députés ont en effet renoncé à revenir sur l'exonération de TP des entreprises de moins de 500.000 euros de chiffre d'affaires. Un amendement UMP, voté en commission, proposait d'abaisser ce seuil à 152.000 euros de chiffre d'affaires. Leur initiative était combattue par le Medef.. Nous en sommes heureux pour nos TPE, PME et PMI", écrit dans un communiqué la présidente du Medef, Laurence Parisot.

 

Sécurité des canalisations de gaz : La DRIRE Ile-de-France renforce ses actions. 872 incidents sur le réseau de distribution ont été décomptés en Île-de-France entre juillet 2008 et juin 2009, soit une baisse de 20 % d’incidents par rapport à la même période en 2007-2008. Une vaste campagne d’inspections a été menée depuis le début de l’année par les agents de la DRIRE Ile-de-France pour vérifier la mise en oeuvre des mesures de prévention définies par la réglementation et sensibiliser les entreprises aux risques présentés par les canalisations en cas d’endommagement.

L’année 2010 sera marquée par la mise en place d’une nouvelle réglementation relative aux chantiers à proximité de canalisations. Cette réglementation permettra notamment une meilleure connaissance des réseaux, une formation plus adaptée des ouvriers, une adaptation des techniques de travaux à proximité des canalisations ainsi qu’une meilleure coordination de l’ensemble des intervenants. 

 

Le projet de suppression de la taxe professionnelle, imaginé au départ pour alléger la fiscalité des entreprises, est loin de satisfaire les entreprises. En cause, un amendement révisant le barème de la cotisation complémentaire que  les entreprises devront acquitter sur la valeur ajoutée à partir de 152.000 euros de chiffre d'affaires et non plus 500.000 euros, comme prévu dans la version initiale du gouvernement. 

 

Congrès de l’Association Européenne des Entrepreneurs de Forage Dirigé (DCA-Europe)  Ce congrès a rassemblé à Strasbourg du 7 au 9 octobre 2009, 140 participants provenant d’entreprises de forage dirigé européennes, de fabricants de machines, de fournisseurs d’outils et de fluides de forage, de sociétés d’ingénierie spécialisées et de clients importants.
Parmi ces participants nous avons remarqué une forte présence des entreprises et sociétés allemandes, belges et hollandaises, la France était représentée par GDF Suez (sponsor de ce congrès), GRT Gaz, TIGF (Total), HDI et notamment par son dirigeant M. Denis Pellerin qui est également vice-présent de la DCA-Europe, messieurs Brunel Yvon et David de l’entreprise BRUNEL FORAGE HORIZONTAL, Sylvain Gendry de GSL, Dominique Feldmann de FOREXI, Jean Paul Nicolas de CEDRIS et Valery Caucigh d’EUROFOR. 2 ateliers de travail ont été constitués : - « Sous-sol » fournitures des informations sur le sous sol, comparaison des données fournies avec la réalité - « Rayons de courbure » Tracés, définition et détermination des rayons de courbure, contrôle, techniques de mesure, méthode de calcul.

Une présentation et des informations très intéressantes ont été présentées par GRT Gaz (Groupe GDF Suez) sur le réseau de transport en France, ainsi que le programme de développement pour la période 2011 – 2015 qui prévoit 1400 km de conduites et notamment de gros diamètres (DN750 à DN1200) E.ON Ruhrgas nous a présenté le réseau de transport gaz allemand, beaucoup plus maillé que le français, et que ne prévoit pas d’extension importante dans les prochaines années, l’essentiel étant porté sur la maintenance. L’entreprise HDI à présenté un chantier au Brésil de liaison on/off-shore particulièrement délicat
De nombreux échanges entre les participants ont permis de valoriser leurs connaissances. Il est toutefois regrettable que peu d’entreprises françaises soient présentes à ce genre de manifestation
Un ouvrage de « Directives Techniques du DCA » est édité en langue française, ce document comporte des Informations et recommandations pour les études, la réalisation et la documentation technique de projets de forage horizontal dirigé (3ième édition 2009) Il est disponible au bureau du DCA-Europe, faire demande au fax : 0049 241 90 19 299

Cliquez ici pour consulter les professionnels du forage dirigé (Entreprises, Locatier, Prestataires, Fournisseurs de matériels, ..)

 

Comptes annuels : Le dépôt des comptes annuels constitue une des obligations légales à la charge du gérant de la SARL, qui doit en amont les faire approuver par les associés. En cas de non-respect de cette obligation, il encourt des sanctions civiles mais également pénales. Dans les 6 mois suivant la clôture de l’exercice, le gérant d’une SARL doit réunir l’assemblée générale ordinaire des associés en vue de l’approbation des comptes annuels. Le non-respect, par le gérant, de l’obligation de dépôt des comptes annuels est sanctionné civilement et pénalement. A la demande de tout intéressé (un créancier notamment) ou du ministère public, auprès du président du tribunal de commerce statuant en référé, le gérant peut faire l’objet d’une injonction de déposer les comptes ou un mandataire peut être désigné afin de remplir cette formalité Plus généralement, le tribunal peut contraindre le gérant de communiquer ces documents dans de brefs délais. Au-delà de ces sanctions, le gérant peut engager sa responsabilité pénale et être sanctionné par une amende de 1500 euros.

 

Un projet de parc d'attractions autour des engins de chantiers devrait voir le jour en Isère. Un équivalent du parc d'attractions Allemand "Bagger-Park" à Hassen dédié aux engins de chantier. La première phase de ce projet a débuté, reste maintenant à trouver des partenaires.

 

Protection de l'Avifaune : Les lignes aériennes de RTE peuvent présenter un risque de collision pour les oiseaux qui volent à hauteur des câbles. Par contre, en raison de l'écartement important des câbles, l'électrocution des oiseaux est pratiquement inexistante. Lorsqu'une nouvelle ligne doit être construite, l'étude spécifique permettant d'évaluer les différents impacts environnementaux ( étude d'impact ) prend en compte le risque avifaunistique. Des mesures sont prises, dés le départ, afin d'amoindrir ce phénomène de mortalité accidentelle de l'avifaune (contournement des zones sensibles, pose de dispositifs sur l'ouvrage, programmation des travaux respectant les périodes de reproduction et/ou nidification pour les espèces rares et menacées,… ).

 

ERDF fait le point sur ses gros dossiers au Pays Basque : A l'occasion d'une réunion avec la presse à Bayonne, les services d'ERDF ont présenté les gros dossiers qui seront traités dans les mois à venir.
L'après Klaus : La reconstruction du réseau électrique après le passage de la tempête Klaus, le 24 janvier dernier, continue de mobiliser les techniciens du réseau électriques. Si la reconstruction se poursuit dans les Landes, où près de 1.000 kms ont été reconstruits, les câbles échangés et renforcés puis enfouis, 140 kms sont concernés en Pays basque nord, en particulier dans la zone de Bidache. Une des conséquences "heureuses" de la tempête aura été de précipiter la modernisation et l'enfouissement des lignes car aujourd'hui le Pays Basque compte près de 50% de ses lignes enfouis contre 38% à la fin 2008.
Chantiers : D'ici la fin septembre, le site du fabricant italien de profilés Beltrame, qui cherchait une implantation sur la façade atlantique, et qui s'est finalement installé sur le port de Bayonne sera raccordé à Montbrun (Anglet). 63.000 volts seront ainsi distribués par ERDF sur 4,8 kms dont une partie nécessitera un forage dirigé sous l'Adour, à environs 17 mètres au dessous de son lit, au niveau de la capitainerie d'Anglet jusqu'au Laminoir. Pour ce faire des câbles spéciaux seront utilisés pour permettre cette distribution exceptionnelle en energie. Pour compléter le dispositif, un poste supplémentaire sera intégré à Montbrun d'ici la fin prévue des travaux d'aménagement, au début de l'année 2010.
La campagne de sécurisation du gaz : Outre l'ouverture prévue de nouvelles concessions de gaz dans le Pays Basque, à Ahetze, Sare et Souraïde, les services du premier groupe de distribution de gaz de France a présenté les activités de contrôle effectué par les techniciens. Toute l'année, GRDF forme son personnel, informe ses prestataires et les collectivités locales de toutes les implications que suppose un réseau gazier. Lors de la réunion, les techniciens d'ERDF-GRDF ont présenté le véhicule qui parcourt quotidiennement les routes de la région Aquitaine et celles du Pays Basque en particulier. Ce VSR, véhicule de surveillance des réseaux, est équipé d'un dispositif de détection infrarouge des émissions de gaz. Ce véhicule parcourt ainsi l'ensemble des routes aquitaines, soit près de 150kms de réseau par semaine à une vitesse entre 20 et 40kms/heure. Pour le Pays Basque nord, ce sont près de 4.000 kms qui sont régulièrement surveillés pour prévenir tout risque de fuite. Les services d'intervention et de prévention sont immédiatement avisés des zones de fuite grâce au système de géolocalisation installé sur le véhicule. Source www.eitb.com

 

Le réseau d'eau de nos villes nécessite une constante rénovation : On n'y pense pas souvent car elles sont enterrées, et pourtant toute l'eau que l'on boit passe dedans. Le réseau d'eau des villes est souvent ancien, de plusieurs décennies, à plus d'un siècle. L'entreprise ART Europe spécialisée dans ce domaine ont mis au point des techniques qui permettent de rénover ces conduites, en limitant les désagréments pour les riverains. Voir la vidéo

 

Canalisateurs de France : L'organisation professionnelle édite le Guide des techniques de blindage des fouilles pour une sécurité accrue sur les chantiers de canalisations. Le guide recense des consignes générales d’utilisation, la description des différents modes de blindage et une méthodologie pour la mise en œuvre des blindages les plus courants. Disponible sur www.canalisateurs.com rubrique « Documentation-Sécurité »

 

Canalisateurs de France : Jacques Dolmazon a été élu nouveau président de Canalisateurs de France le 9 juillet 2009, succédant à Gérard Maurice. Agé de 63 ans, c’est en 1965 qu’il entre dans l’entreprise familiale Chapon TP dont il est à ce jour le Président Directeur Général. Cliquez-ici pour en savoir plus et consulter la composition du bureau.

 

Assemblée générale : Plus de 50 entreprises, des représentants des conseils généraux, des syndicats départementaux d'électrification et des représentants de GrDf et d'eRDF. ont participées le 19 juin à l'aéroport de Nîmes Garons, à l'assemblé générale du SRER LARO PACA et du SIRER Méditérranée, syndicats d'entreprises de réseaux secs.

Cette assemblée générale était présidée par Monsieur Yves ROBERT. Le recyclage des matériaux extraits lors des terrassements était le thème de cette assemblée.

Félicitation à la société Sirolaise et le témoignage du CETE, pour la présentation avec l'exemple concret d'un chantier réalisé sur ce thème. Le développement durable et la protection de l'environnement sont des sujets actuellement très sensibles dans la profession.

 

Ville sans tranchée 2009 : Les principaux acteurs de la profession étaient présents, avec AXEO, SADE, SANITRA, etc… Nous avons remarqué une forte participation d’entreprises et de fournisseurs de matériel d’inspection vidéo. Le chemisage était également bien présent, notamment avec VALENTIN qui présentait une installation, INSITUFORM, TELEREP(Veolia), APS-FLOWTITE

Plusieurs entreprise de forage horizontal ou dirigé avaient fait le déplacement, et parmi celles-ci : HDI, GSL (Gendry Service Location), IAST- COFAMAST/LOMAST qui est à la fois constructeur et entrepreneur, SOGEFORH

Parmi les constructeurs ou fournisseurs de matériel de forage, nous avons remarqué CEDRIS, COGEPREC, DITCH-WITCH (chez IAST), et TRACTO TECHNIQUES qui présentait de nombreux matériels de forage, fonçage et de réhabilitation.

Des fournisseurs de canalisations, tels que BUDERUS, ou CANAPLAST

Conformément aux précédentes sessions, la  FSTT nous a conviés à des conférences techniques d’excellente qualité. Comme à l’habitude de ce genre de salon technique, la journée du mercredi à été la plus chargée Malgré une installation sous la pluie, la météo s’est avérée clémente par la suite, le nombre de visiteurs étant sensiblement équivalent à VST 2007. Participants et visiteurs rendent un hommage au dévouement de Mme et M. LAC sans lesquels ce salon aurait connu quelques difficultés et nous avons remarqué l’efficacité de M. LAC et de son équipe qui à sut limiter les effets de la pluie de lundi sur le terrain de l’exposition extérieure.

Douze propositions pour améliorer la sécurité des travaux à proximité d’ouvrages enterrés : c’est ce qu’a préconisé le comité français pour les travaux sans tranchée à l’occasion du salon «Ville sans tranchée». Ces trois journées ont réuni les entreprises, collectivités locales mais aussi gestionnaires de réseaux concernés par ce thème mais aussi le ministère de l’Ecologie, de l’Environnement Durable et de l’Aménagement du Territoire afin d’aborder la future réglementation en matière de sécurité des travaux à proximité des ouvrages enterrés.

Cliquez ici pour consultez en ligne le magazine spécial salon "VILLE SANS TRANCHEE"

 

FNTP : Vous présente un site sur les bonnes pratiques environnementales des entreprises de TP classées selon six enjeux environnementaux et trois types d'ouvrages. 70 bonnes pratiques et 12 vidéos sont pour le moment présentées. Il s'enrichira au fur et à mesure des contributions des entreprises. www.bonnes-pratiques-tp.com 

 

Chômage partiel : l'indemnisation peut être portée à 75% du salaire : Depuis le 1er mai, l'activité partielle de longue durée peut être indemnisée à hauteur de 75% du salaire brut. Un décret du 29 avril précise les contours de ce dispositif, appelé à remplacer l'ancien temps réduit indemnisé de longue durée.

 

Remises de dettes pour les entreprises en difficulté : Le décret fixant les conditions des remises, totales ou partielles, de dettes publiques des entreprises en difficulté, vient de paraitre au Journal Officiel du 8 avril 2009. Les créanciers publics peuvent remettre tout ou partie des dettes des entreprises en difficulté, en vertu de l'article L. 626-6 du Code de commerce, dans le cadre d'une procédure de sauvegarde, de conciliation ou de redressement judiciaire. Les créanciers publics concernés sont les administrations financières, les organismes de sécurité sociale, les institutions gérant le régime général d'assurance chômage, les institutions gérant les garanties complémentaires, les institutions gérant la protection sociale des professions agricoles. Ainsi l'ensemble des impôts directs perçus au profit de l'État et des collectivités territoriales sont concernés par la remise de dettes. Pour les impôts indirects (TVA par exemple), seuls les intérêts de retard, les majorations, les pénalités ou amendes peuvent faire l'objet d'une remise. Le décret prévoit que ces remises de dettes ont pour objet de faciliter la restructuration financière de l'entreprise en difficulté, la poursuite de son activité économique et le maintien de l'emploi. La remise de dettes n'est pas justifiée dès lors que l'entreprise n'est plus viable. Elle ne doit pas représenter un avantage économique injustifié pour l'entreprise bénéficiaire. Les efforts des créanciers publics sont coordonnés avec ceux des autres créanciers en vue de faciliter le redressement durable de l'entreprise et permettre le recouvrement de recettes publiques futures. Ces dispositions sont applicables aux demandes en cours d'instruction au 8 avril 2009.

 

Point d'étape sur le développement de la fibre en France : Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique, et Jean-Claude Mallet, président de l'ARCEP, ont réuni les acteurs engagés dans le déploiement des réseaux à très haut débit pour faire un point d’étape sur les expérimentations en matière de mutualisation des réseaux fibre, menées, depuis janvier 2009, sur le territoire français. Cette réunion a ensuite permis de présenter aux représentants des collectivités locales et aux opérateurs les orientations principales qui se dégagent de cette première phase. Consultez les documents publiés à l'occasion de ce point d'étape sur le site de l'arcep

 

Achèvement du programme Auvergne Haut Débit : Orange annonce avoir achevé le programme Auvergne Haut Débit, dans les temps, par la couverture de toutes les zones d'ombre d'un territoire à dominante rurale, faisant de l'Auvergne la première région française 100 % haut débit. Un succès imputable au volontarisme des collectivités - la Région et les quatre départements auvergnats, avec le soutien financier de l'Etat et de l'Union européenne - et à la capacité d'Orange, à tenir ses engagements, et à pouvoir apporter une réponse rapide, innovante et personnalisée à la Région Auvergne.

 

Eolienne à axe vertical : La Société d'Études et de Recherches sur les Énergies du Futur (SEREF) développe un concept innovant d'éolienne à axe vertical, pour s'adapter aux toits des entreprises et des collectivités. Un prototype est actuellement testé, 4 autres le seront prochainement, et 150 pré-commandes ont d'ores et déjà été enregistrées dont Eiffage pour le futur Grand Stade Lillois.

 

Un site à consulter si vous avez des excédents de chantier : Site, en libre accès, qui vous permet d'identifier les centres de traitement et de recyclage les plus proches de votre chantier. Chaque centre, localisé sur une carte, fait l'objet d'une fiche détaillée avec coordonnées, contacts, horaires, conditions d'accès. Cliquez ici pour consulter le site

 

RTE : Le gouvernement a rejeté la proposition de la Commission de régulation de l'Energie sur les tarifs d'utilisation des réseaux électriques, en estimant notamment qu'il n'était pas opportun de différer la date d'achèvement du programme de sécurisation du réseau à haute tension en 2024 au lieu de 2017. Ce programme, d'un montant de 2,4 milliards d'euros, avait été décidé à la suite de la tempête de 1999 qui avait causé d'importants dégâts sur le réseau électrique français. Plus de 1.000 pylônes avaient été renversés, privant de courant près de dix millions de foyers au plus fort de la tempête. Le programme de sécurisation vise à éviter qu'une tempête de même ampleur ne provoque les mêmes dégâts. Pour cela, RTE procède par exemple à un renforcement des fondations de certains pylones afin d'éviter des chutes en chaîne. La CRE suggérait une augmentation d'environ 10% sur quatre ans du tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe), devant se traduire par une augmentation de la facture des consommateurs. Le coût du transport et de la distribution de l'électricité représente 46% de la facture finale du consommateur résidentiel. Chez RTE, on estime que le programme de sécurisation du réseau représentera une hausse de seulement 0,1% de la facture du consommateur final.

 

TRANSEL : La filiale d’ETDE spécialiste des réseaux Très Haute Tension, a présenté à RTE, gestionnaire du réseau public de transport d’électricité en France et filiale du groupe EDF, son système de renforcement de poteaux, STEP. Ce système répond aux besoins de RTE, qui poursuit un programme de sécurisation mécanique de l’ensemble du réseau suite à la tempête de 1999. Ce programme inclut notamment le renforcement des pylônes métalliques et poteaux béton existants par l’ajout ou le remplacement d’éléments de structure.
L’innovation STEP est un système d’embase métallique de deux mètres de haut et intégrée au bas du poteau béton. Cette embase assure la jonction entre le nouveau poteau et la fondation existante, préalablement renforcée par Transel.
Cette technique innovante, brevetée par l’entreprise, minimise la durée de consignation de la ligne, qui peut être remise en service en fin de journée. Un chantier test sera réalisé en 2009.

 

Fuites de gaz : Le préfet du Val-de-Marne a décidé de diffuser un film de prévention, réalisé par l’équipe territoriale d’Electricité réseau distribution France et Gaz réseau distribution France du Val-de-Marne, en partenariat avec la Fédération nationale des travaux publics. Ce DVD de quinze minutes environ, inédit en Ile-de-France, sera diffusé d’ici à une dizaine de jours dans les 47 communes du département ainsi que dans les services départementaux, avec, en complément, une intervention auprès des services techniques. Pour les collectivités locales effectuent souvent des travaux et sont donc des donneurs d’ordre vis-à-vis des entreprises de travaux publics, il était important qu’elles soient informées ou qu’on leur rappelle les mesures de sécurité qu’elles doivent exiger des sociétés qui travaillent pour elles.  Ainsi, collectivités et entreprises doivent absolument envoyer une demande de renseignements (DR) aux différents concessionnaires des réseaux avant de faire une déclaration d’intervention de commencement de travaux (Dict). En 2008, Gaz de France a ainsi recensé 230 incidents dans le département du Val-de-Marne

 

Energie renouvelable : Afin d'atteindre 23 % de part d'énergie d'origine renouvelable dans la consommation française à l'horizon 2020, le Meeddat prépare le développement de l'éolien offshore. Le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire vise l'installation d'un parc éolien offshore d'une capacité de 5 000 à 6 000 MW à l'horizon 2020.

 

Dématérialisation des déclarations sociales : Désormais les entreprises dont le chiffre d'affaires hors taxes 2008 a atteint ou dépassé 760.000 euros sont désormais tenues de déclarer et payer la contribution sociale de solidarité avec la contribution additionnelle (C3S) via le site Net-entreprises.fr. Le seuil était auparavant de 1,5 million d'euros. Cette formalité devrait concerner 300.000 entreprises qui peuvent d'ores et déjà l'effectuer en ligne, leur compte bancaire n'étant prélevé qu'à la date d'échéance, soit le 15 mai 2009. Par ailleurs, les entreprises versant plus de 150.000 euros de cotisations à l'Urssaf sont elles aussi tenues d'effectuer leur déclaration par voie électronique exclusivement. Ce seuil était auparavant fixé à 400.000 euros. Net-entreprises.fr met à disposition des employeurs un formulaire en ligne avec des taux de cotisations prérenseignés par les organismes de protection sociale concernés.

Puits et forages domestiques : Le décret du 2 juillet 2008 fixe l’obligation, pour chaque particulier qui utilise ou souhaite réaliser un ouvrage de prélèvement d’eau souterraine à des fins d’usage domestique, de déclarer cet ouvrage ou son projet d’ouvrage en mairie. Cette obligation est rentrée en vigueur depuis le 1er janvier 2009.

Monteur de réseaux électriques aéro-souterrains : Le titre professionnel se compose de quatre activités type, chaque activité type comportant les compétences nécessaires à sa réalisation. A cette activité type correspond un Certificat de Compétences Professionnelles. Le salarié travaille sur les réseaux de distribution d’énergie électrique en haute et basse tension, dans des zones rurales ou urbaines. Lire la suite sur nos dossiers techniques

 

Lignes électriques : La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) a formulé 7 propositions pour renforcer le réseau français. L'une des mesures-clé du plan d'investissement que la FNCCR a présenté consiste en l'enfouissement des lignes. La FNCCR propose ainsi d'enfouir ou de contourner 50000 km de lignes aériennes en zones boisées. Autre piste, dont le financement serait intégrée dans le plan de 10 milliards d'euros, la suppression des 70 000 km de fils « nus », les plus vulnérables lors d'évènements climatiques type tempêtes. Pour le problème et pour la solution, la FNCCR, qui réunit des élus de collectivités locales propriétaires des lignes basse et moyenne tension, a pointé la responsabilité d'ERDF, gestionnaire du réseau de ditribution. Les élus ont ainsi clamé « leur lassitude et leur colère face aux promesses non tenues d'ERDF, en termes de qualité de distribution électrique » et proposé que le plan de 10 000 milliards d'euros imaginé par la FNCCR soit financé par les provisions pour renouvellement de lignes constituées par ERDF (11,4 milliards d'euros selon la FNCCR) et par une augmentation du tarif d'acheminement de l'électricité (Turpe, 46% de la facture du consommateur).

 

Carrefour des Gestions Locales de l'Eau : La dixième édition a  fermé ses portes le 29 janvier 2009 à Rennes. Devenue le rendez-vous incontournable des gestionnaires de l'eau en France, l'édition des Gestions locales de l'Eau cette année a reçu plus de 3000 visiteurs. Les 190 exposants ont été à l'unanimité satisfais de la qualité des visiteurs. Consultez notre rubrique "après salon" sur  la dixième édition du Carrefour des Gestions Locales de l'Eau

 

Les entreprises plébiscites les téléprocédures : Les procédures administratives sont de plus en plus réalisées via Internet. Impulsées par l’Etat, Elle font désormais partie du quotidien des grands groupes comme des PME. Ces déclarations administratives effectuées sur Internet sont de plus en plus nombreuses. Déclaration de la TVA, des données sociales… sont autant d’opérations administratives dématérialisées.
Une multiplication de l’offre en ligne qui rencontre un écho massif auprès des entreprises. En 2007, le nombre d’adhérents au compte fiscal a bondi de 86 % selon l’administration fiscale. Côté déclarations sociales, le volume d’adhésions au portail de télé­déclarations sociales Net-Entreprises progresse de 30 % par an. Les entreprises reconnaissent nombre d’avantages aux télé­procédures : économie de papier, de frais postaux, gain de temps… La souplesse du télérèglement n’est également pas à négliger. En effet, les entreprises apprécient de pouvoir fixer à l’avance les conditions du paiement : comptes à débiter, date de débit… Elles diminuent ainsi le risque de se mettre en défaut par rapport aux échéances de paiement et de se voir imputer des pénalités de retard.
En août 2008, la déclaration d’accident du travail (DAT) complétait l’éventail des téléprocé­dures. Devrait aussi s’ajouter la déclaration sociale nominative, Attendue pour 2011-2012, cette déclaration unique doit remplacer la quasi-totalité des déclarations sociales, Urssaf, Assedic….
Vers la dématérialisation des bulletins de paye : La dématérialisation des bulletins de paye. Adoptée en première lecture par l’Assemblée ­nationale, devrait être présentée au Sénat d’ici à la fin de l’année, pour une entrée en vigueur en 2009. Cette mesure permettra aux entreprises de réduire significativement leurs coûts. Il faudra  obtenir l’accord préalable des salariés qui seraient selon des enquêtes, la moitié d’entre eux devrait accepter que leur entreprise dématérialise leurs bulletins de paie.

 

FNSCOP BTP : Jacques PETEY a été réélu président de la Fédération Nationale des Sociétés Coopératives de Production du Bâtiment et des Travaux Publics. Jacques PETEY, cinquante sept ans, géomètre de formation, a débuté en 1970 dans l'entreprise Joyeux Frères. Quatre ans plus tard, il rejoint la SCOP Union Travaux, puis, en 1979, la SCOP de Travaux publics La Moderne, dont il est, depuis 1992, le président-directeur général. Parallèlement, il a été président de la Fédération parisienne des SCOP du BTP, de 1999 à 2004, et vice-président de la Fédération Nationale des SCOP du BTP, de 2000 à 2004 avant d’être élu Président de la Fédération Nationale en 2004. Il est devenu également en 2008, membre du Conseil d’Administration de la Confédération Européenne des Coopératives de Production (CECOP). Pour ce nouveau mandat de quatre ans, Jacques PETEY a fixé quatre axes de travail à la Fédération Nationale : inscrire les SCOP du BTP dans le Développement durable, développer le lobbying en région, créer une Fédération Européenne des Coopératives de Production du BTP et renforcer le service à destination des adhérents. Il sera assisté dans son mandat par quatre vice-président : Christiane LECOCQ (SCOP COPLAND), Philippe CHOQUET (SCOP COMEC), Claudine DE LUCA (SCOP DELAGARDE) et Charles-Henri MONTAUT (SCOP UTB).

 

Consulter la totalité des articles par thème

Actualités Chantiers

Actualités Matériels

Actualités Fournitures

Dernières actualités